Vous êtes ici : Accueil / Magazine février 2009

Magazine février 2009

Editorial

Pour une démocratie d’initiative

Yan de Kerorguen

Nous faisons partie de ces citoyens qui regrettent que le centre de gravité de l'information diffusée dans les magazines se trouve, pour une grande part, plombé par l'agenda agité de Nicolas Sarkozy. Cette hyperréactivité médiatique concentrée sur les faits et gestes de la personne présidentielle témoigne d'une faiblesse de la démocratie. Elle nous entraîne dans l'univers égocentré d'un chef de l'état confus et « touche à tout » qui n'aime rien tant que se mêler des affaires des médias. Et nous lui faisons (...)

Nous faisons partie de ces citoyens qui regrettent que le centre de gravité de l’information diffusée dans les magazines se trouve, pour une grande part, plombé par l’agenda agité de Nicolas Sarkozy. Cette hyperréactivité médiatique concentrée sur les faits et gestes de la personne présidentielle témoigne d’une faiblesse de la démocratie. Elle nous entraîne dans l’univers égocentré d’un chef de l’état confus et « touche à tout » qui n’aime rien tant que se mêler des affaires des médias. Et nous lui faisons la part belle. Cette inclinaison lassante obscurcit le paysage à un moment important de notre histoire où, au contraire, la crise que nous traversons impose des visions d’avenir claires. Elle néglige le monde réel, celui des initiatives menées ici et là dans les associations, les entreprises, les labos, les avant-gardes artistiques..

L’histoire présente ne se résume pas aux relations compliquées que le président entretient avec lui-même et le pays. L’actualité est bien plus riche. Cet « en direct de l’Elysée », qui s’exprime par un mélange de fascination et de défiance, entraîne un court circuit entre l’opinion et le système des médias. L’intermédiation ne fonctionne plus normalement. Les connivences, les effets de milieu, les copinages télévisuels induisent la méfiance. A quelques rares exceptions, la presse n’exerce plus assez son rôle de contre-pouvoir et de relais. Du coup, « les classes les plus défavorisées n’ont plus que la rue pour se faire entendre », ainsi que s’en félicite le philosophe slovène Slavoj Zizek. C’est à ce tournant de la vie publique que nous nous trouvons avec les manifestations géantes du 29 janvier. Du jamais vu depuis vingt ans !

Un récent sondage indiquait que les Français sont, au plan européen, les plus inquiets sur leur démocratie et leurs représentants. C’est un fait, ni la démocratie représentative, « incontestablement érodée » comme le dit Pierre Rosanvallon ( in « la Contre-Démocratie »), ni ce qu’on appelle la démocratie participative avec ses accents populistes, ne suffisent à garantir le combat pour le bien commun. Comment redonner à ce mot de démocratie tout son sens ? Sans doute la proposition de Rosanvallon d’abandonner l’idée de « modèle » démocratique pour privilégier celle d’ « expérience » démocratique est-elle la plus pertinente. Elle correspond en tous les cas le mieux à la réalité. Car que constatons-nous dans les mobilisations actuelles sinon une sorte de réappropriation de l’agenda politique par les gens, une façon de remettre les pendules à l’heure.

Aussi bien, le rôle de l’information n’est-il pas d’examiner quelle vitalité est à l’œuvre à travers ces mouvements de refus et d’action, quelles expériences signifiantes les fondent et comment en rendre compte ? Quelles options sur le futur organisent de telles initiatives ? Place-Publique entend être attentif à cette « démocratie d’initiative », faite de contre-pouvoirs et de micro-actions sociales et solidaires, qui a trouvé dans Internet un des moyens de son expression.

Dossier : L’avenir de la langue

Quelles langues parlerons-nous en Europe dans vingt ans ?

Sous les effets conjugués de paramètres politiques, démographiques et culturels, les équilibres linguistiques en Europe ne cessent d'évoluer. Le laboratoire européen d'anticipation politique (LEAP) propose une cartographie linguistique de l'Union en 2025. Les grandes tendances mondiales, et notamment la tentation monolinguistique, n'épargnent pas l'Europe. Pourtant, la (...)

Apprendre , écrire, parler une autre langue, comment cela se passe t-il dans notre cerveau ?

Interview de Monique Le Poncin-Séac'h, neurophysiologiste. Propos recueillis par Estelle Leroy. Que peut-on dire des circuits d'apprentissage des langues étrangères ? Avant d'apprendre, il faut « entrer ». Parler une langue étrangère, c'est écouter, c'est aussi lire en comprenant - c'est à dire « entrer » - et c'est parler, écrire et apprendre. En réalité, nous sommes (...)

Un premier vrai dictionnaire du langage des signes

Les dictionnaires sont généralement à double sens, or jusque là quand il s'agit du langage des signes, les dictionnaires existants ne sont que dans un seul sens : des mots vers les signes. Assez frustrant pour ceux qui doivent s'en servir, comme les parents d'enfants sourds. Une équipe de l'université de Boston, dirigée par Stan Sclaroff a développé un dictionnaire du (...)

L’illusion d’être bilingue

Incroyable : Neverovatno ! Vous êtres en plein cœur de Sarajevo. Vous parlez dans la langue de Molière à quelqu'un qui ne parle pas le français. Et, ô miracle, les mots qui sortent de votre bouche sont en bosnien. Cette petite prouesse tient à un petit appareil qui vous donne l'illusion d'être parfaitement bilingue. « Il sera très bientôt en mesure de traduire presqu'en temps (...)

Focus : Solaire radieux ?

Une centrale sur orbite ?

On le croyait presqu'abandonnée pour cause de non rentabilité. Eh bien, non ! Avec un prix du baril à 150 euros et le tarissement des puits de pétrole, le projet de Centrale Solaire Orbitale (CSO) pourrait redevenir d'ici quelques années suffisamment rentable pour voir le jour, en plusieurs exemplaires. Le secrétariat américain à la Défense et la Nasa ont donc entrepris de (...)

Les routes de demain sous le signe du solaire

Et si les autoroutes devenaient une sorte d' immense panneau solaire capable d'alimenter en énergie des villes entières. Nous n'en sommes pas là. Mais le solaire a vraiment sa place dans la route de demain. Témoin, Scott Brusaw, un ingénieur américain, à la tête de la société Solar Roadways (1) a mis au point un système qui permettrait de générer de l'énergie, en utilisant les (...)

Le soleil du désert, un potentiel à venir

Des panneaux solaires couvrant seulement 1% du désert suffirait à résoudre les problèmes d'énergie et d'eau dans le monde. La planète abandonnée aux déserts ! C'est le signal d'alarme déclenchée depuis plusieurs années déjà par ceux qui s'inquiètent de l'avancée inexorable du désert dans le monde. Dans certaines régions comme l'Afrique ou l'Asie, l'intensification de l'érosion par (...)

Des nanos dans le photovoltaïque

Vers 2020, grâce au progrès du photovoltaïque, l'énergie solaire pourrait devenir une solution compétitive. Le potentiel de croissance du photovoltaïque est incommensurable, pense Daniel Lincot, de l'Institut de recherche et de développement sur l'énergie photovoltaïque (Irdep) : « La quantité d'énergie solaire qui arrive sur Terre chaque année est considérable, 10 000 fois (...)

Les choses de la vie

Se faire beau

Place publique

Aimer, dormir, manger, habiter, circuler, penser... Chaque mois, Place-Publique vous donne rendez-vous avec une esquisse illustrée de votre vie quotidienne future. Extraits du livre « Vivre en 2028. Notre futur en 50 mots clés » (Avec l’aimable autorisation des Editions Lignes de Repères)

Demain, pour se faire beau, on fera peau neuve. Le corps sera de (...)

Economie

La Toile porteuse d’une révolution libérale d’un nouveau type

Par Denis Ettighoffer

L’économie de la planète numérique a pour première caractéristique d’être à l’origine d’un grand mouvement du libéralisme. J’entends par là qu’elle libère les énergies et rend possible des millions d’initiatives dont l’autoproduction sur la Toile est un exemple.

Aller sur la Toile, c'est devenir acteur de sa vie numérique. Une vie qui n'est pas que de loisirs (...)

Expertise

Responsabilité sociale des entreprises : le pragmatisme au service de l’éthique

Place publique

Point de vue sur l’essai « La Longue marche : entreprises, droits de l’homme et mondialisation (1) » de Dominique de La Garanderie

Qu'un avocat épouse la cause des droits de l'homme, rien de plus logique. Qu'il brandisse la Déclaration universelle des droits de l'homme pour servir sa cause, rien de plus normal. Mais qu'il soutienne que l'entreprise fait (...)

Culture

L’autoproduction, un phénomène marquant en musique

Place publique

Dans un marché du disque en chute libre, l’autoproduction gagne du terrain. Même des artistes confirmés décident d’assurer leur propre production.

Ce n'est certes pas un phénomène nouveau dans la filière du disque. En effet, depuis l'arrivée du numérique, nombre d' artistes ont pris en main leur propre activité en réalisant leur CD. Mais cette démarche s'est aujourd'hui (...)

Point de vue

Ce que je souhaite pour mon pays

par Bernard Wach

« Ce que je souhaite pour mon pays, mes concitoyens, pour le monde » est la première question sur laquelle un homme politique, un militant, un citoyen devrait être au clair, à tout moment. Cela simplifierait bien des débats, bien des ambiguïtés du discours. « Tu veux quoi ? », voilà la question.

Evidemment nous parlons de direction, de (...)

La chronique

Ignorances

Place publique

Ne m’a-t-on pas assez répété qu’ici on s’intéresse au futur. Certes, mais comment parler du futur dans un contexte où personne ne sait de quoi demain sera fait. Essayons de démêler quelques traits de notre présent.

Dans une loterie à tirage unique le parieur n'a aucun moyen de savoir s'il va perdre ou gagner. C'est une société idéale : chacun n'est qu'un numéro et (...)

Vue de Bruxelles

Honte d’avoir honte !

Le Billet de Paul Hermant. RTBF

Quand est-ce qu’on en finira d’avoir honte d’avoir honte, hein, Pascal ? C’est ma question du jour.

C'est curieux, mais hier tandis que chacun cherchait sa place sur le Mall devant le Capitole et que, sur ces antennes, Roberto Denis nous faisait savoir, dans sa revue de presse européenne que, d'après le quotidien italien La Reppublica, c'en était fini de tous les racismes (...)

Recherche

CNRS : une réforme qui passe mal

Place publique

La réorganisation du CNRS est la énième étape d’une réforme de la recherche, difficile à boucler.
Depuis 2004, elle a vu une communauté scientifique se dresser contre la plupart des mesures adoptées par les ministères successifs.
Trois épisodes récents témoignent de l’aggravation des relations.

1er épisode La journée d'action qui avait réuni, le 27 (...)

Recherche

Extraits du Discours de Nicolas Sarkozy à l’occasion du lancement de la réflexion pour une stratégie nationale de recherche et d’innovation

Place publique

Jeudi 22 janvier 2009 [4] « .../... Il y a quelques mois, avec le Premier ministre nous avons chargé Valérie PECRESSE, de coordonner la définition d'une stratégie nationale de recherche et d'innovation. Pourquoi ? Parce qu'en l'absence d'une stratégie claire dans ce domaine et avec un système d'enseignement supérieur et de recherche inadapté aux défis de la connaissance et (...)

Recherche

Réponse de « Sauvons la Recherche » à Nicolas Sarkozy

Par Isabelle This Saint-Jean, Responsable de « Sauvons la recherche »

« Mauvais, non performants, archaïques, idéologues, partisans, conservateurs, aveugles, refusant de voir la réalité, immobilistes, ayant des mentalités à changer, installés dans le confort de l’autoévaluation et travaillant dans des structures obsolètes, archaïques et rigides. Voici donc les termes que Nicolas Sarkozy a utilisés dans son discours du 22 janvier 2009, pour dire ce (...)

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique
SOMMAIRE du magazine