Vous êtes ici : Accueil / Magazine de Février 2013

Magazine de Février 2013

Editorial

Mariage pour tous, une histoire d’amour

par Yan de Kerorguen

Alors que le projet de loi sur le mariage pour tous est discuté à l’Assemblée Nationale, les partisans de la réforme restent mobilisés pour montrer que les Français, à l’instar des autres citoyens des pays européens développés, veulent moderniser la société.

Selon un récent sondage Ifop, l’opinion des Français est de plus en plus favorable au mariage homosexuel : 63% l'approuvent (contre 60% début janvier) et 49% (+3 points) sont aussi favorables à l'adoption par des couples du (...)

Alors que le projet de loi sur le mariage pour tous est discuté à l’Assemblée Nationale, les partisans de la réforme restent mobilisés pour montrer que les Français, à l’instar des autres citoyens des pays européens développés, veulent moderniser la société.

Selon un récent sondage Ifop, l’opinion des Français est de plus en plus favorable au mariage homosexuel : 63% l’approuvent (contre 60% début janvier) et 49% (+3 points) sont aussi favorables à l’adoption par des couples du même sexe. Des chiffres confirmées par la rue. Le succès de la manifestation du 27 janvier 2013 pour « le mariage pour tous » montre que, contrairement à ce qu’affirment ceux qui manifestent pour limiter les droits des homosexuels, la majorité des Français, et en particulier l’immense majorité des jeunes, ne veulent pas d’un pays rétrograde qui fait perdurer un modèle enfermant une catégorie de la population dans un statut de sous-citoyens ? Ils veulent d’un pays qui reste fidèle aux formidables évolutions sociales qu’il a engendré, tels que le Pacs, le droit à la contraception, à l’IVG, au divorce, droits âprement gagnés en leur temps, mais aujourd’hui reconnus.

Difficile d’accepter que des personnes ne puissent voir leur amour reconnu et leur famille protégée, simplement parce qu’elles forment un couple de même sexe. Impossible d’ accepter que des milliers d’enfants soient des « fantômes de la République » maintenus dans l’insécurité citoyenne et juridique. Un élu de la République est-il dans son rôle en déclarant certaines familles plus légitimes que d’autres ? Et l’’Église. De quoi se mêle-t-elle en intervenant de façon intempestive dans cette affaire civile ? Enfin comment accepter que certains descendent dans la rue pour réclamer le droit d’interdire des droits aux autres ?

En cette affaire , la seule raison qui vaille est celle de l’amour. Interdire le mariage aux couples homosexuels, c’est accepter l’homosexualité hors mariage, c’est finalement admettre le sexe et refuser l’amour. La société a changé et c’est bien d’amour qu’il s’agit dans la volonté des couples homosexuels de fonder une famille. Pour toutes ces raisons, la loi sur “le mariage pour tous” est une formidable avancée, car elle sécurise les couples et les enfants sans droits. L’éducation de l’humanité réside dans la transmission de l’amour, de la loi et de la culture, et non de la filiation. Au nom de quelle morale ou science, peut-on prétendre que des homosexuels en sont incapables. Toutes les études sur la question indiquent que les choses ne se passent pas plus mal pour leurs enfants qu’avec les hétéros.

A ceux qui estiment que le projet de loi bouleverse l’institution du mariage, il faut apporter un démenti. Rien ne changera pour les couples hétérosexuels. Le texte du projet de loi ne prévoit pas de supprimer les termes de « père », « mère », « mari » ou « femme » pour les couples hétérosexuels pour laisser place à des termes indifférenciés. Certes, le Code Civil sera modifié mais ne sera pas bouleversé par cette loi. Ces modifications ne changeront rien pour les couples de sexe opposé et les familles hétéroparentales. Lorsque cela sera strictement nécessaire, les mots « père et mère » seraient remplacés par le mot « parent » et les mots « mari et femme » par le mot « époux ».

Non, la réforme ne va pas détruire les fondements de la famille ni changer les donnes de l’organisation de notre société , mais la faire progresser sur un autre mode que le schéma classique père-mère-enfants. Être parent, ce n’est pas simplement transmettre ses gènes, mais s’occuper d’un enfant au quotidien, l’aimer et l’éduquer . Il est grand temps de reconnaître toutes les formes de familles et de protéger juridiquement tous les enfants. Impossible d’admettre qu’en cas de décès du parent officiel, ou même seulement de séparation, le deuxième parent n’ait aucun statut juridique ni aucun droit. Aujourd’hui, en France, entre 40 000 et 200 000 enfants vivent dans des familles homoparentales. Pourtant un seul de leur parent est officiellement reconnu. Au regard des droits de l’homme et du citoyen, cette précarité juridique est inacceptable. Donner le droit au second parent d’adopter permettra d’établir un lien de filiation avec son enfant.

La plupart des associations en faveur du mariage gay appellent à l’ouverture de la PMA ( procreation médicalement assistée) aux couples de femmes « dans les mêmes conditions que les couples hétérosexuels, dont les deux membres sont en âge de procréer, ou mariés ou pouvant justifier de deux ans de vie commune. Cette question ne sera pas discutée dans la réforme du mariage pour tous mais sera intégrée dans le futur projet de loi sur la famille . Enfin, il est temps aussi de reconnaître aux jeunes qui découvrent leur homosexualité et se voient rejetés, l’assurance d’un bonheur futur dans leur choix amoureux. Quand on sait qu’il y a sept fois plus de suicides chez les adolescents homosexuels, il est urgent d’éloigner à jamais la tentation du suicide que certains éprouvent, en condamnant toute expression d’homophobie.

Interview

Interview - Etienne Pinte : « La réquisition des logements est une formidable arme de dissuasion »

Propos recueillis par Muriel Jaouën

Le 21 janvier 2013, Jean-Marc Ayrault présentait son "plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale". Etienne Pinte, président du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion (...)

L’espoir philanthropique nous est permis

Par Muriel Jaouën

Un ouvrage complet, clair et précis, pour décrire les fondements, les enjeux et les perspectives d’une culture philanthropique à la française.

Poids historique de la religion, prégnance sociale et économique de l’Etat, (...)

Education : Erasmus pour tous

par Thérese Bouveret

« Les budgets ne sont pas encore complètements prêts, ce que l’on sait c’est qu’Erasmus sera préservé » indique Geneviève Fioraso, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui s’est déplacée à Bruxelles le 9 janvier (...)

Travailler dans les énergies renouvelables, un métier d’avenir

Place publique

L’association de grands industriels et des gouvernements suscite l’émergence d’un marché des énergies renouvelables plus que prometteur. Bref panorama des progrès de ce secteur très actif.

Les offres de travail dans (...)

Environnement : 40 millions € pour innover dans le secteur de l’eau

Place publique

Une étape importante vient d’être franchie dans l’élaboration de solutions adaptées aux défis auxquels l’Europe fait face en matière de gestion de l’eau.

Le plan de mise en œuvre stratégique adopté par le partenariat (...)

Sortir du mal logement

Place publique

Logement HLM, logement des jeunes, logement des sans abris, des situations difficiles qui requièrent une mobilisation permanente et un soutien des associations

1. Le logement social bloqué par le retard des investissements (...)

Energie : notre intimité microénergétique en dix leçons

D. Sabo

La miniaturisation des appareils portables (téléphones, PDA, ordinateurs, capteurs autonomes, etc…) s’accompagne d’une augmentation de leurs fonctionnalités et de leurs performances. Toutefois, ces progrès sont limités par une (...)

Banque solidaire : Blue Bees, une plateforme de prêt citoyen

Pierre Village

Trop gros pour prétendre au microcrédit, trop petits pour intéresser les banques, les projets moyens de développement sont souvent les oubliés du système financier. Ils constituent la cible de Blue Bees, toute nouvelle plateforme de prêt citoyen.

Lancé à la fin 2012, Blue Bees est basé sur un mécanisme différent du don ou de la subvention, le financement (...)

Marions-les, marions-les : l’atelier de la République se prononce en faveur du mariage pour tous.

Caroline de Hugo

Assez remarquable pour être remarquée, la démarche humaniste du think tank l’Atelier de la République annonce la couleur en faveur du mariage pour tous et tranche avec l’hystérie de la droite.

Quelques semaines avant l’ouverture de la discussion houleuse sur projet de loi sur le mariage pour tous, un think tank humaniste, L’atelier de la République, favorable au (...)

La surpopulation carcérale, un mal endémique… et pas seulement français

par Jean-Louis Lemarchand

Un taux d’occupation de 117 %, une inflation des incarcérations cette dernière décennie, une dégradation des conditions de vie des détenus : un rapport parlementaire brosse un tableau noir de la situation dans les établissements (...)

Le microcrédit pour les intérimaires : un outil de sécurisation des parcours professionnels

Place publique

Du fait de revenus irréguliers, les intérimaires se trouvent parfois exclus des crédits bancaires classiques. Pour y remédier, le Fastt* (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire), en partenariat avec des organismes de crédit agréés, propose des solutions de microcrédit permettant de financer tout projet qui contribue à faciliter l’insertion sociale et professionnelle. Le (...)

"L’amour n’est jamais du côté de l’ordre". Miguel Benasayag

Propos recueillis par Philippe Merlant

Philosophe et psychanalyste, ancien combattant contre la dictature en Argentine, intervenant aujourd’hui au sein du réseau international No Vox qui réunit les organisations des "sans", Miguel Benasayag a écrit de nombreux livres (...)

Agriculture : les solutions « anti-lasagnes au cheval » de l’économie sociale et solidaire

Place publique

Potagers sur les toits, distribution de fruits et légumes par voie fluviale, achats groupés.... à l’occasion du Salon de l’agriculture qui se tient du 23 février au 3 mars 2013, l’Atelier* présente les solutions de l’économie sociale et solidaire garantes d’une alimentation saine, équitable et sûre.

L’épisode des lasagnes au cheval a mis à jour un système (...)

Stéphane est décédé cette nuit. C’était un homme lumineux.

Pierre Larrouturou ( Roosevelt2012.fr )

En souvenir de Stéphane Hessel, nous relayons l’hommage de Pierre Larrouturou du comité Roosevelt2012.fr

Ce texte a été publié sur le blog de [Pierre Larrouturou] du comité Roosevelt2012.fr , le 27 février 2013. Ce fut un homme (...)

Le microcrédit : un outil efficace pour répondre à la crise

Place publique

Face au succès de la 9ème Semaine du Microcrédit de l’Adie©, Catherine Barbaroux, sa Présidente, souligne l’urgence de mieux financer l’accompagnement des chômeurs créateurs d’entreprise

Alors que l'Adie affichait en 2012 des résultats en progression de 8% et en phase avec ses objectifs ambitieux, le succès sans précédent de sa 9ème Semaine du (...)

Liberté, égalité, paternité (ou maternité)

Le journal d’un retraité par Bruno Tilliette

Est-ce l’effet de l’âge ? (Il paraît que l’on devient réactionnaire en vieillissant.) Je suis troublé par les actuels débats, aussi bien à l’Assemblée nationale que dans les médias, autour du mariage homosexuel. Une fois de plus c’est (...)

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique
SOMMAIRE du magazine