L'Observatoire

Citoyenneté

diminuer augmenter Bookmark and Share

Une révolte en France ? Trois Français sur cinq y sont favorables

Place publique, le 18/02/2011

Un sondage Harris Interactive* ( pour l’Humanité Dimanche) a interrogé un échantillon représentatif de Français afin de savoir s’ils jugeaient envisageable qu’une révolte ait lieu aujourd’hui en France, s’ils le souhaitaient et quels seraient pour eux les motifs de révolte. Les réponses sont inédites mais à peine surprenantes.

1. Il y a plus d’individus (58%) qui souhaitent qu’une révolte se produise aujourd’hui en France que de personnes (49%) qui estiment que la population est capable de se révolter.

2. Les Français font état de nombreux motifs, si ce n’est de révolte, au moins d’énervement, dans la société française actuelle, tels que la situation de l’emploi, le coût de la santé, le pouvoir d’achat, les différences sociales ou encore les perspectives d’avenir de la jeunesse.

3. On observe sur ces questions une importante fracture politique avec d’un côté des sympathisants de gauche qui jugent l’ensemble des situations soumises à leur jugement révoltante (à l’exception de l’état des libertés publiques) et qui ont majoritairement le sentiment qu’une révolte pourrait se dérouler en la France et de l’autre, des sympathisants de droite, « énervés » par un certain nombre de points, mais rarement révoltés et hostiles à tout soulèvement.

Les Français sont à ce jour très partagés quant au fait de savoir si une révolte pourrait se produire dans le pays : 49% estiment en effet que leurs compatriotes sont aujourd’hui capables de se révolter contre 50% qui jugent que non. C’est avant tout la sympathie partisane qui influe sur la réponse apportée à cette question : les sympathisants de gauche estiment à 57% qu’une révolte est possible (et même à 64% pour les sympathisants du Front de Gauche) alors que les sympathisants de droite ne sont que 39% à partager cette opinion. Notons également que des différences se font jour en fonction du sexe et de l’âge du répondant : les femmes jugent davantage que les hommes que les Français sont capables de se révolter (54% contre 44%) et les 35-49 ans davantage que les 18-24 et 25-34 ans (53% contre 46% et 45%).

Si les jeunes ne sont pas les plus nombreux à juger la révolte envisageable, ce sont pourtant eux qui l’appellent le plus de leurs voeux : ainsi, 62% des 18-24 ans et 64% des 25-34 ans souhaitent que les Français se révoltent aujourd’hui, tout comme 58% de l’ensemble des Français.

Il y a donc plus de Français qui souhaitent que le pays se révolte que de Français qui estiment cela possible, signe que pour une partie d’entre eux, il existe une forme de résignation dans le pays en dépit des sujets qui pourraient susciter la révolte. En effet, bien que les deux sentiments soient pour partie corrélés (57% de ceux qui souhaitent que les Français se révoltent les estiment capables de le faire), on observe des franges de la population pour qui ce lien n’est pas évident : ainsi si 95% des sympathisants d’extrême gauche souhaitent que le peuple se révolte, ils ne sont « que » 53% à penser que cela est possible.

Seuls les sympathisants de droite (18%) sont défavorables à une révolte, alors que les sympathisants de gauche (80%) et du MoDem (59%), mais aussi les personnes sans préférence partisane (58%) ainsi que plus des deux-tiers des sympathisants du Front National (67%) souhaitent qu’une révolte ait lieu.

Notons également que 66% des membres des catégories populaires désirent que les Français se soulèvent contre 53% des membres des catégories supérieures.

Interrogés ensuite sur les sujets qui les révoltent, les Français désignent d’abord « la situation de l’emploi ». 47% se déclarent en effet révoltés par la situation de l’emploi dans le pays, auxquels s’ajoutent 38% de personnes énervées. Viennent ensuite « le coût de la santé » (46% et 32%) ainsi que « votre pouvoir d’achat » (42% et 35%). Aux mêmes niveaux, suscitant la révolte ou l’énervement chez environ ¾ des Français, on trouve « les différences sociales en France » (46% et 30%) ainsi que « les perspectives d’avenir de vos enfants » (42% et 33%). C’est donc bien la panne de l’ascenseur social français ainsi que la remise en cause du modèle de solidarité qui suscitent le plus chez les Français d’appétence à la révolte.

Si près d’un tiers des Français (31%) se dit indifférent aux « dernières affaires » qui ont pu secouer le monde politique comme les affaires Woerth-Bettencourt ou Michèle Alliot-Marie, 28% y voient un motif d’énervement et 38% un sujet de révolte.

En dernière position émergent « les libertés publiques en France » (27% et 32%), la situation française apparaissant vraisemblablement moins problématique sur ce point que les récents exemples tunisien ou égyptien.

Dans le détail, on constate d’ailleurs que les sympathisants d’extrême-gauche et de gauche se disent majoritairement révoltés par l’ensemble de ces points, à l’exception du dernier. Quant aux sympathisants de droite, s’ils peuvent se déclarer « énervés » par un certain nombre de points, ils ne sont jamais majoritairement révoltés (tout au plus 21% de révoltés par le coût de la santé) et sont même majoritairement satisfaits ou réjouis de l’état des libertés publiques (55%).

On observe également que les femmes ont davantage tendance à se déclarer révoltées ou énervées que les hommes (sauf pour ce qui a trait aux « affaires »), les catégories populaires plus que les catégories supérieures et les habitants de province plus que les Franciliens. Notons enfin que les plus jeunes sont en général moins révoltés ou énervés que leurs aînés. S’ils souhaitent davantage qu’une révolte éclate, ils semblent pourtant trouver moins de sujets de révolte personnelle dans la société française.

Cette enquête a-t-elle une vocation prédictive ?
Absolument pas. On le sait, il est plus facile de se déclarer révolté... que de passer à l’acte. On le sait également, la révolte s’inscrit dans un contexte de crise majeure, nécessitant structuration organisationnelle et débouchés politiques. Et, actuellement, aucune de ces deux conditions ne semblent remplies. Comme nous l’avions vu lors d’une récente enquête1, la Gauche n’apparaît pas susceptible aux yeux des Français de mener une politique nettement plus efficace que celle poursuivie par le gouvernement.

* Enquête réalisée en ligne par l’institut Harris Interactive les 10 et 11 février 2011 à la demande de L’Humanité Dimanche. Echantillon de 1247 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération.


Vos commentaires

Posté le 20 février 2011 à 07:27

je pense qu une révolte serait necessaire pour faire réagir ceux qui nous gouvernent en ce moment tout est fait pour les riches et le pauvre continue de devenir encore plus pauvre


Et le riche est de plus en plus riche, les pauvres et les moyens de plus en plus pauvres jusqu’à leurs droits.
Nous sommes loin d’être nous mêmes dans une démocratie. Il y a volonté d’appauvrir la masse dans ses finances, dans ses droits, dans son intelligence au profit de personnes sans compétence ni morale soucieuses seulement de leurs intérêts privés, manquant de courage, douées seulement d’opportunisme, de mainipulation, favorisées seulement par les fonctions dont elles abusent, protégées du seul fait de leur appartenance à un corps ou un réseau...


Haricot blanc - 2011-02-22 11:57:57

c’est très vrais ! à Marseille c’est même évident !


ode - 2011-02-28 14:02:56
Posté le 20 février 2011 à 10:39 , par néobeurton

La grande différence entre les dictatures des pays arabes et la France, c’est qu’eux n’avaient aucune raison d’espérer un changement dans un avenir proche, tandis qu’en France nous n’avons qu’une année à attendre pour les prochaines élections. S’il devait y avoir une révolte en France, ce ne pourrait être - à mon avis - qu’après ces présidentielles, si le nouveau gouvernement prenait la même direction que l’actuel. Comme il est très probable que le gouvernement passe dans les mains du PS, la politique prendra une nouvelle orientation. Si celle-ci n’est pas meilleure que l’actuelle, les Français s’énerveront progressivement jusqu’aux prochaines élections... Il n’y aura donc toujours pas de révolte, en tout cas pas plus importantes que les diverses grèves et manifestations de ces dernières années si une loi est difficile à avaler.

Autre point de réflexion. L’intérêt d’une révolte est d’amener un changement profitable à la population. Les Arabes souhaitent passer d’une dicature à une démocratie. En France qu’elle pourrait bien être la solution à nos problèmes ? On veut plus d’aides sociales, plus de pouvoir d’achat, plus de travail, plus de ... On n’a pas de travail parce qu’il n’y a pas assez d’entreprises en France parce que la main d’oeuvre est trop chère parce que les charges sociales sont trop élevées et les salaires aussi...

Le vrai gros problème ? Les pays émergents... Tant que ceux-ci n’avait pas la maîtrise technologique nécessaire, la concurrence ne se faisait qu’entre les pays occidentaux. Les contraintes salariales étant à peu près les mêmes ; chaque pays continuait à progresser. Puis certains pays, surtout en Asie, ont débarqué sur le marché, avec des coûts des main d’oeuvre 75% plus bas que les nôtres, et notre machine s’est déréglée. Leurs produits low cost ont rapidement conquis les classes plus fragiles des sociétés occidentales et innondé les pays du Sud. Pour limiter les pertes de marché, une seule solution était viable : la délocalisation, ce qui a eu pour conséquence l’augmentation du chômage dans nos pays.

Il n’y a donc pas de solution à court terme ; celle à long terme consisterait à avoir un alignement des niveaux de développement économique de l’ensemble des pays du monde pour avoir des coûts salariaux équivalents ce qui permettrait une concurrence plus loyale. Utopiste ?...

On peut inclure ici un autre problème : le vieillissement de la population. Plus de personnes âgées = plus de retraités donc plus de cotisations des actifs pour leur délivrer leur pension. Même si je ne connaît pas les chiffres, je suppose que le coût moyen pour la CPAM d’un retraité est plus important que pour un actif, les premiers étant davantage sujets aux maladies. Résultat ? Plus de cotisation pour les actifs... Sans compter qu’ils sont aussi un poids pour bien des ménages qui doivent payer une coûteuse maison de retraite... La solution ? L’euthanasie à 70 ans... euh... la solution humaine ? Faire plus d’enfants, mais avec d’autres problèmes en vue (logement, nourriture, etc).

En résumé, une seconde révolution française changerait quoi ?


Nous ne sommes plus en France dans un état de droit, ni dans un état de raison.
Beaucoup l’ont bien compris ou expérimentés.
Les élections ne sont pas un espoir français.
A force de corruptions, de privilèges, de mensonges flagrants, nous nous trouvons dirigés par des incompétents sans souci du pays.
Le citoyen à force de ne plus avoir de solution, à force de non droit, de baisse de son pouvoir de vivre, pour sortir de cela, réagira.


Haricot blanc - 2011-02-22 11:46:31

tout...
il faut ouvrir les yeux et se battre avant qu’il ne soit trop tard. le gouvernement actuel est incapable de defendre l’intéret général et honnetement je doute que le ps puisse y changer quoi que ce soit pour la bonne et simple raison que la démocratie n’est plus qu’une façade. On nous laisse croire que voter est important pour participer a la vie politique mais en réalité nous ne controlons plus rien. Ni le peuple, ni ses représentants ont le pouvoir de changer les choses : désormais le pouvoir est entre les mains d’une élite qui controle absolument tout les facteurs de notre vie : economie, santé, éducation, média n’appartiennent plus à l’état.
Le véritable problème est que nous gobons tout les mensonges sur le cout de la main d’oeuvre, les crises économiques etc mais finalement tout est voulu par cette minorité oligarchique. Les 225 personnes les plus riches du monde cumulent un patrimoine global de 1000 milliards de dollars, l’équivalent du revenu annuel des 3 milliards de personnes les plus pauvres de la planète, soit 47% de la population mondiale. La fortune additionnée des 84 personnes les plus riches dépasse le produit intérieur brut de la Chine avec ses 1,2 milliard d’habitants. Le constat est amer non ?
Certes, un pays cours le risque d’une délocalisation accrue des entreprises si il ne va pas dans le sens de leurs désirs. Du fait de la mondialisation, les salariés occidentaux sont désormais en concurrence avec les salariés de l’Inde ou de la Chine, y compris pour des emplois qualifiés dans le tertiaire ou les secteurs technologiques. Tant qu’il y aura le moindre profit à réaliser en délocalisant, les entreprises iront au plus offrant, dans le pays où elles trouvent les lois sociales et environnementales les moins contraignantes.

Mais si il en est ainsi, c’est parce que nos gouvernements se sont entendus pour créer ces conditions, en appliquant simultanément dans tous les pays les déréglementations prônées par l’idéologie libérale. Ils ont réalisé la mondialisation uniquement dans un sens favorable aux entreprises, sans la contrepartie d’une mondialisation au niveau des lois de protection sociale et environnementale. La mondialisation néo-libérale est résolument dissymétrique.

D’autre part, cette absence apparente de choix revient de fait à une dictature des entreprises. Accepter cette dictature, c’est renoncer au pouvoir souverain des Etats et des représentants élus du Peuple. C’est donc renoncer à la démocratie, et accepter à terme un esclavage généralisé.

Ces pour toutes ces raisons qu’il faut une revolution du peuple maintenant avant que l’Etat français ne coulent sous les coups de buttoir du monde opaque financier qui spécule sur notre dette( exactement comme les grecs). Or lorsque tout sera privatisé ? meme l’armée ? que ferons nous ?


Jack - 2011-10-31 20:08:39
Posté le 21 février 2011 à 00:21 , par Emile

Oui une révolte est nécessaire. Le populisme et le racisme ne règlement pas les problèmes ils les masquent. Pour une Europe sociale, pour un capitalisme qui ne serait plus auvage, pour le maintien de nos services publics, contre le bling bling et les gabegies, contre la médecine à 2 vitesses, contre les écarts qui se creusent entre riches et pauvres et qui laminent la classe moyenne qui peine à se loger et même à se nourrir !


Posté le 22 février 2011 à 11:40 , par Haricot blanc

La révolte en France...Il serait temps en effet que les citoyens de ce pays constatent objectivement qu’en plus de la réduction de leur pouvoir d’achat nettement palpable depuis l’euro, de l’augmentation des taxes impôts augmentations tous azimuts pour voir plus de toujours plus misère et de desespérance (chômage, environnement détruit, abus et privilèges) leurs droits diminuent de plus en plus. Le droit à l’enseignement, de circuler, de propriété, à la santé, le droit au droit (juges corrompus, jugeant selon qui vous êtes et de qui vous vous plaignez, le droit d’être informés (par chance, il existe internet), de travailler, de s’expatrier, de respirer.
Outre la difficulté accrue de se nourrir, de se loger, de se chauffer, l’on à en France l’extrême outrecuidance de gouvernants, de dits décisionnaires, de dits hauts fonctionnaires, de notaires, d’élus etc... détournant le droit selon leur internet, ne respectant pas les obligations légales bien que chargés de les faire respecter, magouillant par habitude, nature en y étant encouragés.
Le français n’est plus dans un état de droit, ni dans un pays où il faisait bon vivre. On n’y respire plus à force d’impositions, de mensonges, de privilèges accrus, d’incompétences, de corruption...
On ne respecte plus le droit ou la morale, pas même la raison de calcul.
A force d’amoindrir la masse, la consommation se réduit, les évasions se feront de plus en plus.
Et la révolte viendra.
La stratégie de la grenouille que l’on affaiblit dans une eau chaude progressivement au point qu’elle ne puisse plus en sortir malgré son énergie quand l’eau aura bouilli est bien connue. Elle ne peut fonctionner si l’eau se réchauffe trop rapidement et si la bête connait la volonté qui est de la détruire.
La différence en France, contrairement à d’autres pays déclarés par elle dictatures quand le vent change, pays qu’elle a osé encouragé à cela par intérêts privés et indifférence, desquelles elle ne se trouve pas si loin
malgré son déguisement, est que le pays est divisé par corps s’autoprotégeant ou y croyant, qu’ainsi les choses pourront encore durer, augmentations, misère, réductions de droit, destruction de l’environnement, outrecuidance et arrogance, déraison, absence d’intelligence, dénis de justice, mais je crois plus très longtemps.


J’ai lu ton analyse et je la partage. Vivant moi même avec un salaire inférieur à 1300 euros et voyant autour de moi des salariés payés au SMIC je crois que ceux qui sont sensés nous gouverner pour l’intérêt général n’imagine même pas la dureté de la vie de ces personnes, Les choix draconiens qu’ils sont obligés de faire pour tenir leur budget et nourrir leur famille avec dignité (quand ils y arrivent), les lois et les augmentations qu’on leurs impose sans même se préoccuper de savoir si c’est humainement possible. A coté de cela un pouvoir qui fait en période de crise économique de l’argent roi son icône et du matérialisme sa devise quand il devrait jouer les modestes et les humbles. Un gouvernement qui sans réaliser l’impossible devrait faire preuve de bon sens, d’humanité et de compassion pour un peuple qui l’a élu mais qu’il semble mépriser. Le devise de la république n’est plus Liberté, Egalité, Fraternité mais Ambition, Egocentrisme et corruption.


Philippe (Quimper) - 2011-02-23 11:04:42

Having read this I believed it was very informative. I appreciate you spending some time and effort to put this content together. I once again find myself personally spending a significant amount of time both reading and posting comments. But so what, it was still worthwhile ! Have a look at my webpage ... BlairSMacclellan


Melody - 2015-06-20 15:04:42

I like looking through an article that can make people think. Also, thank you for allowing for me to comment ! Here is my weblog : AraceliOArtison


Mickey - 2015-06-21 16:23:09
Posté le 24 février 2011 à 13:43 , par giraudi

La révolte est en cours ! L’idée est lancé ! C’est la planète qui gronde ! Personne n’est à l’abris. La France n’est pas épargné, au contraire. Il manquait juste le moteur et c’est les pays du magreb qui montre l’exemple et la marche à suivre. L’europe se réveille de cette torpeur où tous, nous baissons la tête. C’est le cri des pauvres et des opprimés ! Le bas de l’echelle vomit sur les idées de démocratie factices. La révolution est la, devant nous ! Plus de gauche ni de droite ! La politique n’est qu’une supercherie qui assure une vie de rève à ceux qui se disent être des élites. Nos gouvernants sont pourris par leurs ambitions. Tous cherchent le pouvoir. Mafia, magouilles, pognon. Ils nous mentent avec arrogance, s’offrent une vie de luxe pendant que nous crevons à travailler pour payer nos crédits. Ces mêmes crédits qu’ils nous ont incité à prendre, pour nous tenir par les couilles. Les pauvres travaillent pour presque rien. Toutes les promesses sont vaines et tous les parties se sont égarés dans un labyrinthe d’idées toutes faites et de solutions usées. Le mensonge est en évidence devant nos yeux et nous écoutons encore ces pantins nous étaler leurs cuisines infectes. Des trains de vie fastueux, des dépenses princières, des jet privés, des hotels de luxes, des salaires mirobolants...et nous, des miettes ! Les pays arabes subissent une dictature ! Tous ??? Oui, pour certains et c’est pour cela qu’ils sont les premiers à se révolter, mais se sont les pauvres qui hurles ! Oman, une dictature ?? Non...là-bas aussi la révolte couve...Des morts en Lybie ?? Pensez-vous que le gouvernement français, quand la révolution viendra, va nous épargner ? Les riches ont tout... Et en France ? Une démocratie ??? Ont nous dis : C’est le moins pire ! Mais est-on obligé d’y croire ? Les exemples et le comportement de cette démocratie donne- t-elle l’impression de liberté ? Ouvrons-nous les yeux ?? Le système s’effondre et toujours aux commandes les mêmes, qui essayent de nous faire croire que notre vie va suivre sont cours comme avant. Et à tout ceux qui pense que la France est un cocon protégé, ils se trompent. Pour la première fois dans l’histoire, une révolte planétaire est possible. Tous, chacun, nous avons le pouvoir de dire stop ! Nous voulons autre chose ! Il n’y a pas d’alternative. Révolution !!!


WOW just what I was looking for. Came here by searching for reviews Here is my web site : ArlaSRieser


Trevor - 2015-06-17 17:16:28

I am extremely impressed with your writing skills and also with the layout on your weblog. Is this a paid theme or did you customize it yourself ? Either way keep up the nice quality writing, it is rare to see a nice blog like this one these days. Here is my site ; KiethPWakham


Silvia - 2015-07-06 04:16:40

Hi, I do think this is an excellent web site. I stumbledupon it ;) I’m going to come back yet again since i have book marked it. Money and freedom is the best way to change, may you be rich and continue to guide other people. Here is my webpage DomingaSOldaker


Kandace - 2015-07-07 19:13:01

What i don’t understood is if truth be told how you are not really much more well-favored than you may be now. You’re very intelligent. You recognize therefore considerably on the subject of this subject, made me in my view imagine it from so many numerous angles. Its like men and women are not involved unless it is one thing to do with Lady gaga ! Your own stuffs nice. At all times handle it up ! My webpage :: ChesterTLemmonds


Leandro - 2015-07-14 00:47:32

Saved as a favorite, I really like your web site ! Feel free to surf to my blog post JacqualineWStrebe


Hazel Collie - 2015-06-20 14:47:31
Posté le 24 février 2011 à 14:11 , par yellow shark

Il est clair qu’en France une révolte est non seulement nécessaire mais serait aussi salvatrice. Si on regarde point par point ce qu’est devenu ce pays, il y aurait autant de raison de se révolter. N’y a t il pas un Monsieur respectable du nom de Hesel qui aécrot un petit livre, du haut de ses respectables 93 ans, et qui appelle à’"l’indignation"qui pourrait être tout à fait compris comme un appel à la révolte. Cela ne veut pas dire pour autant qu’elle doit se faire dans la violence, bien que ce que vivent une majorité de français est très violent. Economiquement, socialement, politiquement, intellectuellement, scientifiquement...tout cela et encore bien plus sont à la dérive !!!Les français ont pourtant cette réputation d’avoir initié certaine révolution mais cela est il bien révolu !!!??? Je veus que mes enfants se sentent bien dans ce pays, je ne demande pas qu’ils aient une vie de nantis, je veus qu’ils se sentent bien dans leur peau et c’est dur de leur transmettre ce bien être.


My partner and I absolutely love your blog and find a lot of your post’s to be just what I’m looking for. Would you offer guest writers to write content in your case ? I wouldn’t mind publishing a post or elaborating on a few of the subjects you write about here. Again, awesome website ! Also visit my web blog :: GeoffreyDPoties


Renaldo Bishop - 2015-07-12 14:01:22
Posté le 20 janvier 2012 à 11:53 , par Saisissez votre nom

Bonjour, je crois que nos dirigeants oublient qu’a la dernière révolution on couper la tête des merde qui nous dirige.
je surs sur qu’il ne se passera rien car mes frères français sont des moutons en puissance ! des grandes gueules et c’est tout ! c’est pour moi la ou et le problème.
Nous les français on est comme des chiens on aboient mais on mord pas ou comme les brochets 3 quart de gueule et 1 quart de queue !!! dépriment


Quality articles is the crucial to be a focus for the people to pay a visit the web site, that’s what this web site is providing. My web page ; CherylIVierps


Pam Parnell - 2015-07-11 11:13:04

First of all I want to say awesome blog ! I had a quick question in which I’d like to ask if you don’t mind. I was curious to know how you center yourself and clear your thoughts before writing. I’ve had difficulty clearing my mind in getting my thoughts out there. I do enjoy writing but it just seems like the first 10 to 15 minutes are wasted just trying to figure out how to begin. Any recommendations or hints ? Cheers ! Here is my web blog :: MichalBSherbondy


Reina Waterman - 2015-07-13 15:42:08

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Citoyenneté)