L'Observatoire

diminuer augmenter Bookmark and Share

Priorités des maires : la lutte contre les pauvretés et la relance de la croissance.

Place publique, le 17/10/2011

Comment faire face à la crise ? Telle est la question à laquelle les maires de grandes villes ont répondu le 28 septembre 2011 lors de la 11e Conférence des villes, organisée par l’Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF), qui a réuni près de 1 000 personnes à l’Hôtel de ville de Paris.

Dans un contexte de crise financière et de fortes inquiétudes sur l’endettement des Etats et la solidité de l’Euro, l’AMGVF, en marge de la 11e Conférence des Villes, a commandé à TNS Sofres une enquête sur la situation économique et sociale. Il ressort que 75 % des Français ont le sentiment de vivre moins bien qu’auparavant et 66 % d’entre eux craignent un risque de chômage. Dans ce contexte, les Français sont en attente de changements profonds : 76 % estiment qu’il faut changer la société actuelle.

Au cours de la 11e Conférence des Villes, élus de grandes villes et personnalités politiques, patronales et associatives, dont Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique, social et environnemental, Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu Social, Olivier Berthe, Président des Restos du Cœur, Claude Alphandéry, Président de France Active, ont débattu autour de la crise et des effets désastreux sur l’économie et l’équilibre social : montée des pauvretés, accroissement des écarts de richesses, décrochage des classes moyennes… Selon les élus, les réponses apportées sont dépassées et insuffisantes. Les collectivités locales, au premier rang desquelles figurent les grands territoires urbains qui sont en prise avec ces évolutions, sont plus à même de répondre à ces nouvelles fractures sociales et urbaines. Comme en témoigne les résultats du sondage, cette opinion est partagée par les Français qui font davantage confiance aux élus locaux pour améliorer leur situation.

Les maires de grandes villes en présence de Maurice Leroy, ministre de la Ville en charge du Grand Paris, Jacques Pélissard, président de l’AMF, Daniel Delaveau, Président de L’AdCF, Claude Dilain Président de l’Association « Ville & Banlieue », André Rossinot, Maire de Nancy, représentant l’ACUF et Christian Pierret, Président de la FMVM* ont présenté la plate-forme de l’AMGVF « Maires, de l’audace, encore de l’audace ! ». Cinq questions prioritaires ont été présentées dont la lutte contre les pauvretés et la relance de la croissance. Ils ont demandé la mise en à disposition immédiate des fonds d’épargne gérés par la Caisse des dépôts afin d’éviter une panne des investissements locaux représentant les trois quarts de l’investissement public civil. En outre, ils ont défendu la création d’une agence de financement dédiée aux collectivités locales afin de disposer de ressources pérennes dans un contexte de crise de liquidité bancaire. Par ailleurs, ils ont demandé que le financement du programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) soit sécurisé et pérennisé dans le futur budget communautaire 2014-2020.

A l’issue de la conférence, le ministre a annoncé qu’il avait fait inclure dans le projet de loi de finances pour 2012 – qui a été présenté au conseil des ministres le 28 septembre – la prorogation des Zones Franches Urbaines (ZFU), en incluant dans le dispositif un renforcement de l’objectif « emploi » pour les jeunes des quartiers.

« C’est en s’appuyant sur la capacité d’innovation des élus locaux que notre pays pourra demain retrouver le chemin de la croissance et s’engager en faveur de politiques de solidarités ambitieuses, à l’échelon national comme européen » a conclu Michel Destot.

* AMF : Association des Maires de France, AdCF : Assemblée des Communautés de France, ACUF : Association des Communautés Urbaines de France, FMVM : Fédération des Maires des Villes Moyennes.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique