L'Observatoire

Citoyenneté

diminuer augmenter Bookmark and Share

Présidentielle 2012 : les seniors donnent le ton !

Communiqué, le 21/10/2010

Que ce soit face à Martine Aubry ou Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Sarkozy est largement distancé par le candidat socialiste au 2nd tour. C’est ce que révèlent les résultats de la 1ere vague d’enquête du baromètre politique réalisé dans le cadre de l’Observatoire politique et social des 50-65 ans Planet.fr-Elus2.0-Ifop.

Planet.fr, Elus2.0 et l’Ifop ont révélé, le 19 octobre, les résultats de la 1ere vague d’enquête du baromètre politique réalisé dans le cadre de l’Observatoire politique et social des 50-65 ans Planet.fr-Elus2.0-Ifop*.

Génération-pivot au poids électoral déterminant, ces derniers étaient interrogés sur leurs préférences de candidats susceptibles d’être investis par le PS comme par l’UMP et sur leurs intentions de vote aux 1er et 2nd tours de la présidentielle de 2012.
Résultat : que ce soit face à Martine Aubry ou Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Sarkozy est largement distancé par le candidat socialiste au 2nd tour. A l’occasion de la publication de ces 1ers résultats, Planet.fr et Elus2.0 ont annoncé le lancement d’une plateforme d’information participative dédiée à la politique et à l’élection présidentielle sur www.planet.fr, media online leader sur les 50-65 ans.

En tant qu’expert et media online leader sur les 50-65 ans, Planet.fr a vocation à rendre compte des attentes, préoccupations et opinions de cette génération. Le site s’est associé à Elus2.0 pour son expertise politique et l’Ifop, spécialiste des sondages et enquêtes d’opinion, pour interroger les « ex- soixante-huitards » sur le futur scrutin présidentiel.

« L’expérience montre que le rôle de la génération de Mai 68 a été déterminant lors des grandes échéances politiques et électorales passées – ils ont notamment joué un rôle d’arbitre lors de la dernière présidentielle. Pourtant, il n’existait à ce jour aucun Observatoire dédié à leurs comportements et opinions en matière politique », explique Patrice Angot, Directeur associé de Planet.fr.

Primaires au PS et à l’UMP : Dominique Strauss-Kahn et Nicolas Sarkozy favoris

Pour Frédéric Dabi, Directeur du département Opinion et Stratégie d’entreprises de l’Ifop, « Les préférences des 50-65 ans quant aux candidats susceptibles de représenter le PS et l’UMP à la prochaine élection présidentielle sont claires : Dominique Strauss-Kahn à gauche, et Nicolas Sarkozy à droite, se détachent très nettement des autres candidats ». Un résultat à considérer avec prudence cependant, ce sondage intervenant 18 mois avant le scrutin.

S’agissant des primaires socialistes, Dominique Strauss-Kahn émerge nettement avec 36 % de citations, devant Martine Aubry (13 %) et Ségolène Royal (7 %). Cette hiérarchie se confirme lorsqu’on interroge spécifiquement les sympathisants socialistes : presqu’un sur deux (48 %) désigne l’actuel Président du FMI alors que Martine Aubry et Ségolène Royal ne recueillent respectivement que 25 % et 12 %.

A droite, il convient de distinguer les réponses selon les types de publics : auprès de l’ensemble des 50-65 ans, Nicolas Sarkozy, avec seulement 17 % de préférences, obtient un score quasi-équivalent à celui obtenu par François Fillon ou Dominique de Villepin (15 % pour chacun d’entre eux).

Mais parmi les sympathisants UMP le Président de la République continue de recueillir une majorité de mentions (54 %), distançant François Fillon de plus de 30 points (22 %). Cependant, il est à noter qu’à l’heure actuelle, une majorité d’électeurs 2007 de Nicolas Sarkozy (55 %) ne désigne pas le chef de l’Etat comme leur candidat préféré pour représenter l’UMP lors du prochain scrutin présidentiel.

1er tour de la Présidentielle 2012 : rapport de forces équilibré entre UMP et PS, électorat centriste en position d’arbitre… et forte poussée du FN

S’agissant du 1er tour de la présidentielle, deux hypothèses ont été testées auprès des électeurs âgés de 50 à 65 ans, selon que le candidat potentiel du PS sera Martine Aubry ou Dominique Strauss-Kahn. Résultat : de manière générale le rapport des forces politiques observé dans les intentions de vote s’avère équilibré entre les candidats de gauche et de droite, mais l’issue diffère nettement en fonction du candidat PS proposé.

Dans la première hypothèse d’intentions de vote, Nicolas Sarkozy devance de peu Martine Aubry (24 % contre 23 % en faveur de la première Secrétaire du PS) tandis que le Président de la République apparaît dans la seconde hypothèse nettement distancé par Dominique Strauss-Kahn (27 % contre 23 %). Quel que soit son adversaire PS, le chef de l’Etat obtient un score d’intentions de vote très en-deçà du résultat du candidat Sarkozy le 22 avril 2007 auprès de la catégorie générationnelle des 50-65 ans (32 %)

S’agissant des prétendants potentiels à l’investiture socialiste, l’avance de 4 points de Dominique Strauss-Kahn sur Martine Aubry provient essentiellement de la capacité de l’actuel Président du FMI à séduire dès le premier tour une part non négligeable de l’électorat centriste.

« La totalisation des intentions de vote en faveur de François Bayrou et Dominique de Villepin s’établit à 15 % face à Martine Aubry mais seulement à 12 % lorsqu’ils sont opposés à Dominique Strauss-Kahn. Par ailleurs, l’avance dont ce dernier bénéficie au premier tour face à Nicolas Sarkozy comme par rapport à Martine Aubry se confirme dans la plupart des segments sociodémographiques de la population des 50-65 ans, notamment les professions intermédiaires et les cadres supérieurs. En revanche, l’actuelle Premier secrétaire du Parti Socialiste émerge nettement en tête chez les ouvriers (41 % contre 32% en faveur de DSK) », commente Frédéric Dabi.

Autre enseignement-clé de cette enquête : la spectaculaire percée de Marine Le Pen auprès des 50-65 ans. Avec 16 % à 17 % des intentions de vote au 1er tour, elle améliorerait fortement le score obtenu par son père lors de l’élection présidentielle de 2007 (12 %) au sein de cette tranche d’âge.

Second tour : Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn l’emportent largement sur Nicolas Sarkozy

Les intentions de vote de second tour confirment la tendance observée à chaque scrutin à deux tours depuis le début du quinquennat, à savoir la faiblesse des réserves de voix dont pâtit la droite républicaine.

Ainsi, avec seulement 45 % des intentions de vote, Nicolas Sarkozy est nettement devancé par Martine Aubry (55 %). Le rapport de force s’avère encore plus sévère face à Dominique Strauss-Kahn, qui présenterait une avance de 20 points sur le locataire actuel de l’Elysée (60 % contre 40 %) :

Pour Frédéric Dabi, la question des reports de voix constitue une clé d’explication essentielle : « Non seulement les deux candidats socialistes testés rassemblent quasi-unanimement les voix s’étant portées au premier tour sur les autres candidats de gauche (par exemple, Martine Aubry récupère plus de 90 % des intentions de vote en faveur d’Eva Joly) mais surtout Nicolas Sarkozy n’apparaît pas actuellement en mesure de recueillir les voix du centre ».

Ainsi, plus des 3/4 des électeurs de François Bayrou au 1er tour opteraient pour Martine Aubry au 2nd tour (voire 87% s’agissant de DSK). Mieux : une majorité de partisans de Dominique de Villepin (55%) ne se reporterait pas sur Nicolas Sarkozy au second tour. Enfin, 3 électeurs de Marine Le Pen sur 10 voteraient pour Martine Aubry (voire 44 % dans l’hypothèse Dominique Strauss-Kahn).

*L’enquête de ce 1er baromètre politique a été réalisée du 30 septembre au 12 octobre par l’Ifop, auprès d’un échantillon de 2055 personnes représentatif de la population âgée de 50 à 65 ans.
Pour aller plus loin et offrir à ses internautes la possibilité de débattre, s’informer et recueillir les réactions des candidats potentiels à la présidentielle, Planet.fr lance cette semaine « Elections 2012 », une plateforme participative online dédiée à la politique et aux élections.


Vos commentaires

Posté le 9 décembre 2010 à 14:46 , par mourguy

Candidature 2012 :

Alain Mourguy ex-mini candidat 2007 : 40 propositions de bon sens tout simplement

Union Des Gens de bon sens

Déja respecter notre Article 1er de la Constitution à savoir :

""La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.
Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances."

Vu que personne ne l’a respecté depuis 1958 rien que cela vaut tous les programmes ! : la faire respecter !

http://www.union-des-gens.fr
ou
http://www.elysee2012.org
ou
http://www.udg.fr

cordialement

Alain Mourguy


Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Citoyenneté)