L'Observatoire

Economie et social

diminuer augmenter Bookmark and Share

Le microcrédit : un outil efficace pour répondre à la crise

Place publique, le 22/02/2013

Face au succès de la 9ème Semaine du Microcrédit de l’Adie©, Catherine Barbaroux, sa Présidente, souligne l’urgence de mieux financer l’accompagnement des chômeurs créateurs d’entreprise

Alors que l’Adie affichait en 2012 des résultats en progression de 8% et en phase avec ses objectifs ambitieux, le succès sans précédent de sa 9ème Semaine du Microcrédit prouve une fois de plus que le microcrédit est un outil efficace pour répondre à la crise. Plus de 90 000 personnes en effet ont pris contact avec l’association pendant l’événement.

Association pionnière et acteur majeur du microcrédit en France, l’Adie aide les personnes exclues du marché du travail et qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique à créer leur entreprise, et donc leur emploi, grâce au microcrédit. Chaque année, plus de 10 000 personnes lancent leur propre activité grâce au financement et à l’accompagnement de l’Adie.

La 9ème édition de la Semaine du Microcrédit de l’Adie©, qui vient d’être organisée dans toute la France, a rencontré un succès sans précédent. En effet, plus de 90 000 personnes ont pris contact avec l’association via les 270 points d’information mis en place en métropole comme en outremer (réunions collectives, rendez-vous personnalisés, journées thématiques, formations spécifiques à la création d’entreprise, expositions et autres événements), mais également via son site internet et sa plateforme téléphonique. Près de 7 000 personnes ont d’ores et déjà fait part à l’Adie de leur volonté de créer leur entreprise.

Cette 9ème édition s’est également caractérisée par une nouvelle campagne de notoriété. Dans un contexte de montée du chômage, d’augmentation du seuil de pauvreté, de croissance des défaillances d’entreprises, et plus globalement dans un paysage économique et social très préoccupant, l’Adie affiche une progression de son activité et constate le dynamisme des porteurs de projets. Avec plus de 13 000 microcrédits accordés en 2012, soit + 8% par rapport à 2011, une maîtrise du risque d’impayés renforcée ― ce qui est essentiel pour une association qui prête de l’argent ― et un nombre de personnes accompagnées en augmentation, les résultats de l’Adie s’inscrivent dans la lignée de son plan stratégique et soulignent la pertinence du microcrédit comme outil de résistance à la crise. Rappelons que 68% des entreprises créées grâce à l’Adie sont pérennes après 2 ans et 59% après 3 ans, tandis que le taux d’insertion des personnes financées est de 79%. 96% des personnes aidées par l’Adie se disent satisfaites.

A l’occasion de la 9ème Semaine du Microcrédit, Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie, a pointé du doigt la difficulté à financer l’accompagnement des chômeurs créateurs d’entreprise, complément indispensable à l’efficacité du microcrédit pour certains publics. Elle a fait savoir qu’elle espérait beaucoup de la future loi-cadre sur l’Economie Sociale et Solidaire et de la création de la Banque Publique d’Investissement pour compenser les désengagements publics, rappelant que l’accompagnement d’un chômeur créateur d’entreprise coûte 1 750 euros à l’Adie, alors que le financement du retour à l’emploi d’un chômeur s’élève à 14 000 euros.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)