L'Observatoire

Economie et social

Solidarités

diminuer augmenter Bookmark and Share

Le commerce équitable en manque de lisibilité

Par Muriel Jaouën, le 5/11/2010

Quelle représentation les Français ont-ils du commerce équitable ? Une étude TNS Sofres - Commission nationale du commerce équitable dresse un bilan contrasté, entre une image positive et une compréhension encore laborieuse du modèle.

Nul de doute que le commerce équitable a acquis en quelques années une réelle assise dans les référents des consommateurs. Pour autant, si l’on en croit l’étude réalisée en septembre 2010 par TNS Sofres (1) pour la Commission nationale du commerce équitable (CNCE), bien des efforts de pédagogie restent à fournir de la part des promoteurs du modèle.

Moins connu que le Bio
En effet, seules 56% des personnes interrogées ont le sentiment de savoir, exactement (15%) ou assez bien (41%) ce que sont les produits issus du commerce équitable. Elles sont 42% à reconnaissent ne pas le savoir. A noter : à la même question sur les produits bio, 76% des personnes interrogées répondent par l’affirmative.

De la connaissance à la consommation, le pas n’est pas facilement franchi. Si 62% des Français déclarent avoir déjà acheté au moins un produit issu du commerce équitable - contre 55% en 2008 et 47% en 2006 (2)-, seuls 22% achètent ces produits au moins une fois par mois ou presque. Pour 27% des consommateurs, la fréquence d’achat se limite à quelques fois par an et pour 13% à une ou deux achats.

Trop cher, mal identifié
Comment expliquer cette difficulté des produits équitables à intégrer les réflexes de consommation ? Le prix reste un frein majeur. Avec des produits de 10% à 30% plus chers que les produits courants, les Français hésitent. En tout cas 34% d’entre eux.
Le prix n’explique pas tout : Ils sont 28% à ne pas faire “attention en faisant leurs courses”, et 18% à juger que « les magasins dans lesquels ils font leurs courses proposent peu ou pas du tout de produits du commerce équitable ». le packaging des produits est également mis en cause : si 48% d’entre eux estiment « facile » d’identifier un produit équitable par son emballage, 42% sont d’un avis contraire (56% chez les non-acheteurs, et tout de même 26% chez les acheteurs réguliers).
Autre frein : l’offre de produits issus du commerce équitable n’est claire que pour 5% des personnes interrogées. Elles ne sont que 13% à faire la différence entre les différents labels. Enfin, 22% de consommateurs font part de leurs doutes quant à l’aide réellement apportée par la filière équitable aux petits producteurs…

Des principes à expliquer
Les Français sont d’ailleurs encore nombreux à ne pas connaître les principes fondateurs du commerce équitable : 25 % disent ignorer les garanties fournies par les labels et 21 % ne rien savoir du fonctionnement de la filière. Seules 15% des personnes interrogées ont une idée du prix payé au producteur.

Même chez ceux qui consomment équitable, la filière a besoin de parfaire sa pédagogie. Plus de la moitié d’entre eux (51%) sont dans le flou quant aux garanties des labels ou au fonctionnement de la filière (56%). Et près des trois quarts (72%) ignorent la part du prix payé au producteur, principe central du modèle du commerce équitable.

(1) Sondage TNS Sofres, réalisé les 15 et 16 septembre 2010, en face à face, auprès de 1000 personnes représentatives de la population des 18 ans et plus.
(2) Sources : TNS Sofres pour Malongo en 2008 et pour le Pèlerin et le Comité catholique contre la faim et pour le développement en 2006.

Lire aussi :
« La production équitable valorise les cours du marché »


Vos commentaires

Posté le 3 décembre 2010 à 09:15 , par nicolas

l’illustration en dit plus long que l’article ! commerce équitable sur le plan social oui c’est bien mais au niveau de l’environnement on est toujours dans une logique pas très durable. est-ce qu’on ne pourrait pas aider ces gens autrement ? comment repenser le système économique mondialisé et les flux de marchandises ?


Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)


Dans la même thématique (Solidarités)