L'Observatoire

Economie et social

diminuer augmenter Bookmark and Share

Le chomage des jeunes augmente

Place publique, le 14/12/2010

Les derniers chiffres de l’emploi, pour le troisième trimestre 2010, montrent que, depuis le début de la crise, le taux d’activité des seniors s’est fortement accru, tandis qu’augmentait le chômage des jeunes. Une tendance inquiétante que la réforme des retraites pourrait aggraver.

Le 2 décembre dernier, l’Insee a rendu publics les résultats de l’Enquête emploi pour le troisième trimestre 2010. Ils faisaient apparaître une stabilité du chômage à 9,3 % de la population active en France métropolitaine, après deux trimestres de baisse.

Mais au-delà de ces évolutions trimestrielles, cette enquête permet surtout de mesurer l’impact persistant de la crise si on compare la situation d’aujourd’hui à celle du second trimestre 2008, juste avant que Lehman Brothers ne fasse faillite.

Cette comparaison fait apparaître des différences sensibles dans les évolutions subies selon les tranches d’âge.

Globalement, sur l’ensemble des 15-64 ans, la part de ceux qui occupent un emploi a reculé de 1 point de pourcentage, tandis que le chômage a monté de 1,4 points, parce que le taux d’activité s’est accru de 0,4 points.

C’est chez les 15-49 ans que l’emploi a le plus reculé (-1,6 points) et le chômage le plus augmenté : 2 points chez les 15-24 ans et 1,6 chez les 25-49 ans.

Par contre, chez les plus de cinquante ans l’emploi a progressé d’un point malgré la crise et même d’1,7 points chez les 55-64 ans. Le chômage progressant cependant malgré tout sensiblement dans ces deux tranches d’âge du fait d’une forte hausse du taux d’activité : 1,8 points chez les 50-64 ans et même 3 points chez les seuls 55-64 ans.

Autrement dit : sans qu’il y ait besoin d’une réforme des retraites, les comportements étaient déjà en train de changer très rapidement sur le marché du travail. Au point de contribuer à aggraver significativement la situation du marché du travail dans la crise.

Le coup d’accélérateur donné par la réforme adoptée en novembre dernier à cette tendance déjà puissante au recul du départ en retraite risque surtout d’aggraver les choses à court terme sur un marché du travail toujours atone, aussi bien pour les seniors que pour les moins de 50 ans.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)