L'Observatoire

Citoyenneté

diminuer augmenter Bookmark and Share

La France épinglée pour racisme par le Conseil de l’Europe

Place publique, le 15/06/2010

La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI)* a publié le 15 juin 2010, son quatrième rapport sur le racisme en France. Préjugés et discriminations persistent en matière d’accès à l’emploi, à l’éducation, au logement, note cette étude du Conseil de l’Europe.

Selon le président de l’ECRI, Nils Muiznieks, la situation en France est préoccupante dans certains domaines telles que la perception de la police par les minorités, les préjugés contre les musulmans et le ton du débat sur l’immigration.

Les constats de l’ECRI

La discrimination fondée sur des motifs tels que la « race », la couleur, la langue, la religion, la nationalité ou l’origine nationale ou ethnique persiste en matière d’accès à l’emploi, à l’éducation, au logement et aux biens et services. Les enfants d’origine immigrée sont surreprésentés dans certains établissements scolaires.

Le nombre d’aires de stationnement pour les Roms et Gens du voyage reste insuffisant ; certains d’entre eux vivent dans des conditions inacceptables ; en général, ils souffrent d’un climat d’opinion hostile. Une partie de la population exprime des doutes sur la réelle volonté, voire la capacité des musulmans à « respecter les valeurs françaises ».

Le débat sur l’interdiction de la burqa a accentué les sentiments de discrimination parmi les musulmans et peut mener à exclure davantage quelques femmes musulmanes de la société.

Certains responsables politiques exploitent des stéréotypes racistes et xénophobes. Des mesures prises en vue de favoriser l’intégration, telles que les contrats d’accueil et d’intégration et les tests d’intégration auxquels les immigrés prospectifs sont soumis avant leur arrivée en France pourraient avoir un effet contreproductif. L’établissement d’objectifs chiffrés par le gouvernement en matière d’éloignement des non-ressortissants en situation irrégulière a entraîné des excès. Il y a une suspicion généralisée que les non-ressortissants agissent de façon frauduleuse pour obtenir des titres de séjour et pour avoir accès à des droits.

Beaucoup de victimes ne signalent pas d’infractions racistes à la police. Le peu de condamnations est loin de refléter la situation réelle en ce qui concerne le racisme en France. La police a fréquemment recours au profilage racial et prend des décisions de maintien de l’ordre sur la base de stéréotypes raciaux, ethniques ou religieux plutôt que sur la base du comportement individuel.

Quelques progrès notés par l’ECRI

S’agissant des évolutions positives, le cadre juridique pour la lutte contre la discrimination a été renforcée. La police, les procureurs et les juges ont reçu des formations et leur réponse aux infractions à motivation raciste s’est améliorée. La Haute autorité contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) joue un rôle clé et croissant dans la lutte contre le racisme. Elle fait un usage proactif de ses larges compétences et contribue fortement au débat public.

Des propos ouvertement racistes et des actes violents sont généralement condamnés par la classe politique. Des modifications à la procédure d’asile ont, dans certains cas, entraîné un progrès en matière de droits fondamentaux des non-ressortissants. Il y a eu une véritable réflexion et un débat dans l’arène politique sur la question de la mesure de la diversité et les « statistiques ethniques » qui permettraient l’évaluation de l’impact de politiques générales sur les groupes ethniques et religieux.

Recommandations de l’ECRI

Dans son rapport, l’ECRI fait un certain nombre de recommandations parmi lesquelles les trois suivantes feront l’objet d’un réexamen dans deux ans :

-  Soutenir et consulter régulièrement la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) et prendre en compte ses avis et recommandations ;
-  lutter contre les formes d’expression raciste diffusées sur Internet, notamment à travers une campagne informant le grand public de la possibilité de signaler des contenus incitant à la haine raciale ;
-  Assurer, en concertation avec les Gens du voyage, la scolarisation durable des enfants des Gens du voyage itinérants ou semi-itinérants adaptée à leur mode de vie.

Lien vers le rapport et les observations du gouvernement

* L’ECRI est un organe indépendant du Conseil de l’Europe spécialisé dans les droits de l’homme qui suit les problèmes de racisme et d’intolérance, élabore des rapports et formule des recommandations à l’intention des Etats membres.


Vos commentaires

Posté le 15 juin 2010 à 10:54

l’ecri, c’est comme la halde et sos racisme, une machine de haine envers ses concitoyens, des mots tels que "européen" ou pire, "français", sont synonyme d’insulte pour eux. C’est juste un des nombreux bras armés de la nomenklatura en place pour brimer les peuples avec l’aide des médias et journalistes collabos complices. Ce sont les nouveaux khmers rouges, ceux qui aimeraient bien nous "éduquer". Mais un esprit de résistance contre la dictature commence à souffler sur l’Europe...


Yan,
A vous ecouter tous va bien,il n’y a aucune discrimination.
On vois bien que vous n’êtes pas touché par cela,il faut rien faire,j,ai été souvent discriminé,malgré que je n’ai jamais été un délinquant.
J’ai ete souvent jugé sur mon apparence et non pour ce que j’étais,mais pour vous s’est normal et juste.

.


Saisissez votre nom - 2010-06-15 11:04:16

Il y a quand même pas mal de paranoïa dans cette contribution. Toutes les institutions, qu’elles soient françaises ou européennes, avec en plus les media, se ligueraient tous contre le souchien français ? Quand on ne voit pas la réalité, malgré une profusion d’évidences, ça a aussi un nom mais je ne sais plus lequel.


clmasse - 2010-06-16 14:26:35
Posté le 15 juin 2010 à 11:05

Incroyable !!! Et le racisme Anti-Blanc alors vous en faites quoi ? Arrêtons les langues de bois !!!! On brûle le drapeau français !!! Vous trouvez ça normal ?


Incroyable, on fait bien des caricature du prophète Mahomet , NON !!!!!! et les "beurs" jetés à la scène comme des déchets comment vous appelleriez cela ??!!! je préfère bruler un bout de tissus que je peux racheter dans un magasin qu’un être humain !!!!! Pour info , quand on parle d’un sujet vaut mieux parler de se qu’on connaît !!! le racisme Anti-Blanc n’existe pas !!! la révolte de blanc contre cette discrimination injuste et surtout injustifié c’est cela qui existe, et il n’équivaudra jamais au vrai racisme contre les noirs et les arabes !!!!!! si on se coupais tous les veines les sang ne serait il pas de la même couleur !!!!! et surtout n’est ce pas des étrangers qui vous sauve la vie dans les hôpitaux ?!!!! pensez vous qui regarde vos origines ? n’allez vous pas en vacance à l’étranger ? n’avez vous pas diversifié vos plats ????? alors réfléchissez avant de parler, l’habit ne fais pas le moine, ne jamais ce fier au apparence , cela ne vous dit rien ? vous n’aimeriez pas qu’on pense de vous , ce que vous pensez des autres , d’autant plus que ce que vous pensez et dite n’est pas justifié !! même par les plus grand scientifique. Vous êtes .....


Sherazade - 2010-06-15 11:43:01

Oui, il y a du racisme anti-blanc... Mais celui-ci légitime-t-il tous les autres ? La bêtise doit-elle répondre à la bêtise ?
Le racisme, en tant que généralisation est une absurdité et je vous encourage à juger les gens non pas en fonction le leur couleur de peau ou de leur religion mais en fonction de leur personnalité et de leur coeur.
Cordialement.


Mick - 2010-06-15 11:49:26

Le racisme n’a pas de couleur, il n’y pas pas le racisme "anti-blanc", "anti-noir", anti-musulman", il y a le racisme tout court, la haine aveugle, la bêtise ordinaire et universelle. Il n’a pas sa place dans un pays qui, qu’on le veuille ou non, est multi-culturel, multi-confessionnel, multi-racial et multi-éthnique. Il se trouve que dans ce pays qu’on appelle "des Droits de l’Homme", quasiment tous les employeurs sont blancs-judéo-chrétiens. C’est déjà une situation abbérante en elle-même, qui en plus rend victime de la discrimination toujours la même population qui n’a rien de minoritaire. Dans d’autres pays, les autres origines sont prisées par les entreprises car elles apportent une double culture. Et nous sommes là avec nos 12% de chômage, un des pires taux de toute l’Europe, à faire des procès en sorcellerie à ceux qui en sont les victimes et à donner des leçons à tout le monde. Tant qu’il n’y aura pas une sérieuse remise en cause, rien ne s’arrangera et ce pays qui rayonnait autrefois par son universalime et ses idées progressistes ne sera plus qu’un boulet de l’Europe.


clmasse - 2010-06-16 14:08:45

@incoyable. On brûle le drapeau français ? Où est le racisme "anti-blanc" là-dedans ? La France n’est pas une race, la France est une nation, et dans cette nation il y a toutes les couleurs, pas seulement le blanc. Les "arabes" et les musulmans, s’ils sont français, sont tout autant offusqués par ce geste. Le peuple français est un et indivisible. C’est écrit où ? Dans la Constitution *Française* La France on l’aime ou on la quitte.


clmasse - 2010-06-16 14:14:17
Posté le 16 juin 2010 à 13:49 , par clmasse

Art. 5 du préambule à la Constitution Française :
Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances.

Autrefois, des emplois étaient interdits aux non nobles. Nos ancêtres se sont battus contre ça, et nous devons continuer ce combat, car sinon seuls ceux qui s’appellent Jean Sarkozy auront le droit de travailler.

Il est un fait, matériel et prouvable, que les personnes "non blanches", "non manifestement "françaises"" sont lésées dans leurs droits fondamentaux de travailler et de choisir leur métier. Maintenant, montrez-moi où est le "racisme anti-blanc" ou "anti-français." S’il existe, il est largement minoritaire. J’attends des faits établis, pas de la bave de crapeau.


Posté le 16 juin 2010 à 15:52 , par OnARaison

...des pauvres etrangers ou pire, des 2nd generations qui devraient avoir deja commence serieusement le processus long mais utile de l’integration. Ayant vecu plusieures annees a l’etranger je sais de quoi je parle. Ce n’est facile nulle part et cela demande du courage et de l’investissement personnel et une bonne dose de frustrations au debut. Il serait temps malgre tout, d’entendre et de prendre au serieux l’appel au secours des francais qui souffrent du manque de gestion de la criminalite et du racisme qu’ils subissent regulierement depuis des annees. Il est egalement a noter l’aggravation de la situation due a des lois qui les baillonnent encore davantage. il me semble que ces loi anti-racisme devraient avoir le merite minimum d’etre bidirectionnell e non ? Je crois qu’il serait grand temps de changer de point de vue et se demander si ce que l’on taxe de racisme de base n’est pas plutot l’expression d’un malaise et de veritables appels au secours et non des petites crises d’identide liees a la lecture de petits magasines stupides ou de matracages televises aupres du feu... Ce sont des realites physiques et morales. De fait, il me semblerait juste et un minimum, que ces memes commissions examinent les deux faces de la piece...


Réfléchis 5 minutes, s’ils sont victimes de discrimination au travail, au logement et aux services, comment veux-tu qu’ils s’intègrent ? Il ne faut pas confondre la cause et l’effet, en France le problème de l’intégration est celui de la discrimination, qui est une "tradition" bien française. La première génération s’est tapé les sales boulots, et pour toute récompense ils n’ont eu que le mépris.


clmasse - 2010-06-16 19:36:11

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Citoyenneté)