L'Observatoire

Médias et démocratie

diminuer augmenter Bookmark and Share

Internet : le média le plus ouvert aux idées

Etude de Chicago Booth, le 10/05/2010

Une nouvelle étude de Chicago Booth indique qu’Internet est plus diversifié d’un point de vue idéologique que les journaux papier ou les rencontres interpersonnelles

Mai 2010. Une nouvelle étude de Matthew Gentzkow et Jesse M. Shapiro, Professeurs à l’université de Chicago Booth School of Business, évalue dans quelle mesure la consommation d’informations sur Internet est marquée par la ségrégation idéologique. Elle compare ségrégation en ligne et ségrégation dans les médias traditionnels et les interactions plus traditionnelles, en face-à-face.

Cette étude porte un regard nouveau sur l’effet « chambre d’écho », selon lequel nos croyances individuelles seraient renforcées par l’écoute ou la lecture d’idées similaires. Si nous aimons voir nos préjugés confirmés, Internet, en offrant la possibilité de personnaliser les médias en ligne et donc d’afficher uniquement les histoires qui nous intéressent, pourrait nous isoler dans nos croyances, avec au final un effet de polarisation de la société.

L’étude menée par Gentzkow et Shapiro, intitulée « Ideological Segregation Online and Offline », démontre le contraire. Selon les deux chercheurs, rien ne prouve qu’Internet accentuerait la ségrégation idéologique au fil du temps ; au contraire la ségrégation idéologique des internautes est plus faible que chez les lecteurs de journaux nationaux. En outre, l’étude indique que les échanges sur Internet sont bien plus diversifiés idéologiquement que d’autres formes d’échanges plus anciens, tels que les discussions entre collègues. Il est donc plus probable de rencontrer des opposants politiques en ligne que dans la rue.

L’étude révèle également que les internautes se rendent très régulièrement sur de grands sites, relativement centristes, tels que AOL ou Yahoo News, mais surfent aussi en grande partie sur des sites qui ne reflètent pas nécessairement leurs affinités politiques, sortant ainsi fréquemment de leurs groupes d’appartenance. En d’autres termes, Internet est loin d’être cloisonné et les internautes, curieux, recherchent la confrontation d’idées.

L’étude, qui reprend des outils utilisées pour mesurer la ségrégation raciale aux Etats-Unis, se concentre avant tout sur le comportement des individus sur Internet. A partir d’un échantillon constitué de journaux et de sites Web, les chercheurs ont mesuré la dimension conservatrice de chaque média, c’est-à-dire la proportion des lecteurs qui se disent de tendance « conservatrice ». Ils ont ensuite mesuré la proportion conservatrice moyenne des médias visités. Par exemple, si nytimes.com est le seul média consulté par un lecteur, son exposition est définie par la dimension conservatrice du site nytimes.com. Si le lecteur consulte à la fois nytimes.com et foxnews.com, son exposition est la moyenne des dimensions conservatrices de ces deux sites.

L’étude complète « Ideological Segregation Online and Offline » est disponible sur demande.

Press contact : Nolwenn SALAÜN at Noir sur Blanc E-mail : nsalaun noirsurblanc.com


Vos commentaires

Posté le 10 mai 2010 à 19:19 , par bisounours

très bon article
merci


Posté le 11 mai 2010 à 13:19 , par pierrot d’anvers

un petit rayon de soleil dans le monde de la communication au sens large du terme. il serait intéressant de compléter cette étude par une analyse qualitative. le web ne serait-il pas un accélérateur des extrêmes : les personnes les plus ouvertes étendant leurs connaissances et leur esprit critique et les plus nourris de certitudes ou les moins curieuses se limitant aux sites généraux qui diffusent-et matraquent- les mêmes infos. Une étude qui intéresserait les lecteurs de Place Publique, forcément ouverts sur le monde. Enfin, ce qui n’est pas neutre, ne pas oublier que le travail d’enquête et d’information des journalistes est en permanence menacé par la politique généralisée du "low cost".


Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Médias et démocratie)