L'Observatoire

Economie et social

Générations

diminuer augmenter Bookmark and Share

Emploi des jeunes : des métiers d’avenir dans l’économie sociale et solidaire

Place publique, le 1er/11/2011

La quatrième édition du Mois de l’économie sociale et solidaire (ESS) met les 18-25 ans à l’honneur. Durant tout le mois de novembre, les entreprises de l’ESS franciliennes organisent de nombreuses manifestations qui donneront à voir aux jeunes les perspectives d’emploi et d’entrepreneuriat qu’elles proposent.

C’est un plébiscite : 87% des jeunes adhèrent massivement aux principes de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et souhaiteraient les voir adopter par l’ensemble des organisations et entreprises. Mais le secteur est encore méconnu auprès du jeune public (Sondage CSA/Jeun’ESS, juin 2011) : Seuls 7 % des jeunes lycéens ou étudiants savent précisément ce qu’est l’ESS. S’ils connaissent assez bien les associations (92%) et en ont une image largement positive (84%) les autres structures du secteur sont nettement moins bien connues.

Le mois de novembre sera l’occasion pour les associations, les mutuelles, les coopératives, les fondations et les entreprises sociales de mieux faire connaître ces structures et de démontrer qu’elles ne sont pas des recruteurs comme les autres. A cette occasion, les entreprises de l’économie sociale et solidaire proposeront des rencontres participatives et des visites d’entreprise aux jeunes de 18-25 ans.

« Pendant le mois de novembre, les jeunes apprendront qu’il existe des emplois qui ont du sens et que la démocratie peut faire partie du quotidien d’une entreprise » explique Eric Forti, Président de la CRESS IDF, co-organisateur du Mois de l’ESS. Le mois de novembre doit également permettre aux jeunes d’en savoir plus sur l’entrepreneuriat dans l’ESS. « Oui, vivre de sa passion, créer une entreprise à finalité sociale et environnementale, entreprendre collectivement, c’est possible ! Nous le démontrerons dans les manifestations que nous dédions aux jeunes cette année » indique Jean-Marc Brûlé, Président de l’Atelier, l’autre co-organisateur du Mois de l’ESS.

A l’heure où le chômage des jeunes augmente et le mal-être au travail s’installe, les acteurs franciliens de l’économie sociale et solidaire montrent qu’il existe encore des perspectives professionnelles pour les 18-25 ans. « L’ESS participe au développement économique de nos territoires et propose des solutions innovantes en termes d’insertion professionnelle des jeunes. Nous tenterons d’en faire la preuve au fil de toutes les manifestations proposées en novembre », souligne Eric Forti. « Nous invitons tous les franciliens à participer aux événements organisés pendant le mois de novembre. Ils pourront ainsi aller à la rencontre de nombreux acteurs de changement et verront que l’ESS apporte des réponses concrètes à leurs problématiques quotidiennes », rappelle Jean-Marc Brûlé. Environnement, action sociale, culture, sport, loisirs, éducation, solidarité, tourisme, agriculture, industrie, commerce... les entreprises de l’économie sociale et solidaire sont présentes dans tous les secteurs de l’économie, des plus traditionnels aux plus innovants ! Nombreuses sont les entreprises de l’ESS qui recrutent et peuvent répondre aux attentes des jeunes : participer de manière collective aux décisions, poursuivre un intérêt général plutôt que financier, inscrire son activité dans une politique de développement durable...

Le renouvellement des effectifs est un défi de taille pour l’ESS (Insee, CLAP 2009 / Observatoire de l’ESS IDF). Plus de 2 salariés sur 5 de l’ESS francilienne ont 45 ans et plus. Au total, ce sont 150 000 salariés qui seront à la retraite à l’horizon 2025. L’enjeu de renouvèlement est accru pour la catégorie des cadres : 31% des salariés de 55 ans et plus sont cadres !

« La Région Île-de-France, qui a investi depuis 2005 plus de 70 millions dans l’ESS, s’associe comme chaque année à cette opération de sensibilisation. L’économie sociale et solidaire, qui concilie la création de richesses avec l’utilité sociale et environnementale, est aujourd’hui au cœur de nos politiques. L’objectif de notre stratégie de développement économique et d’innovation est de donner aux entreprises de l’ESS les mêmes chances de développement que les autres », conclut Jean-Paul Planchou, Vice-président de la Région chargé du Développement économique.

Lire aussi

- Améliorer l’emploi des jeunes

- Le surchomage des jeunes : problème numéro 1 en europe

- Emploi : un millliard d’euros pour les jeunes


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)


Dans la même thématique (Générations)