L'Observatoire

Education

diminuer augmenter Bookmark and Share

Écoles de la 2e Chance : le réseau tisse sa toile

Place publique, le 3/05/2011

Créées pour aider à l’intégration professionnelle et sociale durable des jeunes sortis du système éducatif sans qualification et sans emploi, les Ecoles de la 2ème chance qui ont accueilli plus de 8 000 jeunes en 2010, annoncent l’ouverture de 11 600 places pour 2012.

Le Réseau compte déjà 70 sites dans 16 Régions et 35 Départements et ne compte pas s’arrêter là. Une centaine de sites devrait exister sur le territoire national d’ici fin 2011. Une croissance très rapide, mais encadrée et sécurisée par un processus de labellisation rigoureux, qui préserve le concept d’origine et la qualité des résultats obtenus auprès des Jeunes.

Courant 2010, la labellisation de 4 nouvelles Écoles a ainsi été validée : l’E2C du Val d’Oise, l’E2C du Bas Rhin, l’E2C de la Guadeloupe et l’E2C de l’Artois, sont devenues Membres Actifs. De plus, l’arrivée d’écoles « Membres Associés » s’est accélérée. Au nombre de 3 en 2010 (Val-de-Marne, Bastia, La Réunion), elles sont déjà 4 en ce début 2011 à suivre le processus de labellisation qui devrait les conduire à devenir des E2C à part entière : la Martinique Nord, les Hauts de Seine, le Nord de France et et la Nouvelle Calédonie.

+ 41 % de jeunes accueillis en 1 an

Les Écoles de la 2e Chance sont nées pour offrir une solution aux jeunes qui sortent du système éducatif sans qualification et se retrouvent confrontés à la difficulté d’intégrer le monde professionnel sans diplôme en poche.
Avec 70 sites fin 2010, les Écoles de la 2e Chance ont accueilli 8 049 jeunes, soit une progression de 41 % en un an. La capacité d’accueil avoisine actuellement les 9 500 places et devrait atteindre près de 11 650 à la fin de l’année.

59 % de sorties positives à la sortie

Dans les 3 à 6 semaines suivant leur entrée à l’E2C, les jeunes stagiaires doivent signer un plan individualisé d’engagement de formation. A ce stade, 78 % des jeunes poursuivent leur parcours. Et à la sortie, 59 % se tournent vers une solution constructive : formation qualifiante, contrat en alternance, contrat de travail.
A cet égard, la création d’une trentaine de nouveaux sites-Écoles en 2010, n’a pas affecté la qualité du dispositif : le pourcentage de sorties positives est identique à 2009.
La forte augmentation des sorties vers l’alternance est à signaler : 464 jeunes en 2010 contre 275 jeunes en 2009, soit une progression de 68 %. Alors que les deux tiers des jeunes n’avaient à l’origine aucune expérience professionnelle, l’alternance leur a apporté une vraie vision du monde professionnel.
En 2010, 16 % viennent de zones rurales alors que 84 % sont des urbains. Les publics en provenance des quartiers liés à la Politique de la Ville, ont progressé de 12% dans les effectifs.

À propos du Réseau des Écoles de la 2e Chance en France

Le concept des E2C est né en 1995 d’un programme européen, à l’initiative d’Édith Cresson, Commissaire Européen à l’Éducation. La première École en France a ainsi vu le jour à Marseille en1997.

Le Réseau E2C France a pour volonté de donner aux jeunes qui sont sortis du circuit scolaire sans diplôme en poche (150 000 tous les ans en France), une chance de réintégrer l’école, une école sur mesure dédiée à la construction d’un vrai projet professionnel.

http://www.agence-c3m.com/nos-references/e2c-france


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Education)