L'Observatoire

Générations

Solidarités

diminuer augmenter Bookmark and Share

Débat : Tunisie-Europe : la transition démocratique

par Bernard Wach, le 3/10/2011

Les révolutions dans de nombreux pays arabes sont la bonne nouvelle de la décennie. Un colloque organisé par Action Tunisienne et Initiative Citoyens en Europe, se donne pour objectif de montrer à quelles conditions le chemin vers la démocratie est le plus assuré.

Action Tunisienne et Initiative Citoyens en Europe proposent un débat sur la transition démocratique en Tunisie.

Soutenues par
- Place Publique, 0216Tunisiensdumonde , et la Région Ile-de-France
ces rencontres ont pour objectif de partager ces expériences citoyennes sur les deux rives de la Méditerranée avec des invités pour moitié tunisiens et pour moitié européens.

Ces Rencontres se dérouleront les 26 et 27 novembre 2011

Tunisie-Europe : la transition démocratique

Présentation

Les révolutions dans de nombreux pays arabes sont la bonne nouvelle de la décennie. Des révoltes imprévisibles et courageuses avec comme seules revendications la démocratie et le bien-être ont révélé des sociétés civiles dynamiques, des jeunes comme des poissons dans l’eau dans la cyberculture et la culture mondiale, de la créativité de toute part, dans le langage, l’organisation, les pratiques artistiques.

La Tunisie occupe une place à part. Là, tout a commencé, aboutissant rapidement au départ de Ben Ali. Surtout, la révolution s’y présente sous les meilleurs auspices avec un taux de croissance suffisant pour une amélioration des conditions, une population éduquée, une société civile qui se structure rapidement, une certaine modération religieuse, l’absence de conflit aigu, religieux, ethnique ou régional, pas de cicatrice coloniale encore ouverte, et des liens économiques, culturels, historiques forts avec l’Europe.

Néanmoins les difficultés sont nombreuses sur le chemin de la démocratie et la Tunisie n’échappera à aucune. L’Europe, c’est sa particularité, dispose d’une longue expérience de la transition vers la démocratie, tant elle a subi les dictatures. De la chute des fascismes au sud de l’Europe (Grèce, Espagne, Portugal) à la fin de la guerre en ex-Yougoslavie, en passant par la chute du mur de Berlin qui ramena à l’Europe et à la démocratie une dizaine de pays du bloc de l’est, c’est une moitié des nations européennes qui ont fait dans les 40 dernières années l’expérience d’une transition démocratique.

Tous ces pays ont eu à affronter des problèmes de même nature, même s’ils ne sont pas identiques, que ceux que rencontre aujourd’hui la Tunisie : quelle constitution, quel régime et quel système électoral ? Comment juger les criminels et comment traiter les personnels d’autorité de l’ancien régime ? Comment identifier et indemniser les victimes ? Comment redistribuer les richesses, lutter contre la corruption, comment réorganiser l’économie après la dictature et la révolution, comment obtenir rapidement un réel progrès social qui assure l’adhésion à la démocratie ? Comment assurer l’indépendance des media ? Comment composer et ramener dans le jeu démocratique les composantes conservatrices et nostalgiques, les composantes politiques plus radicales que démocrates ?

Nous vous proposons de partager ces expériences sur les deux rives de la Méditerranée avec des invités pour moitié tunisiens et pour moitié européens, lors de rencontres avec le public qui se tiendront le week-end du 26 et 27 novembre 2011.

Thèmes et intervenants pressentis

- Samedi 26 novembre 2011

Archives, police politique, justice

* Jacques Rupnik (Historien, Directeur de recheche au CERI) * Antoine Garapon (Magistrat, Secrétaire Général de l’Institut des Hautes Etudes sur la Justice) * Vincent Geisser (Chargé de recherche au CNRS, détaché à l’IFPO) * Béatrice Hibou (Chercheur au CERI) * Martin Pradel (Avocat à la FIDH) * Fabrice Epelboin (Site ghimp.com)

Institutions, vie politique et débat religieux

* Mohammed Talbi (Philosophe) * Tadeusz Mazowieki (figure de l’opposition polonaise et de la transition, premier chef du gouvernement polonais non communiste en 1989) * Yadh Ben Achour (President of the High Authority for the Achievement of the Revolutionary Objectives - HAARO) * Pierre Vermeren (Historien, spécialiste des sociétés maghrébines) * Ahmet Insel (professeur à l’Université de Galatasaray et maître de conférence à Paris I, éditorialiste)

Le développement solidaire (micro-crédit et décentralisation) * Daniel Cohen (Economiste) * Maria Novak (Economiste, Présidente-fondatrice de l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique) * Ali Ben Yahia (Fondateur de l’association "Un toit pour tous") * Raja Cherif (Fondatrice de "Femmes et Leadership")

Open data et open gouvernance

* Nicolas Diaz (Responsable du système d’information FIDH) * Khelil Ben Osmane (Cofondateur des sites fhimt.com et ch9alek.com) * Slim Amamou (ancien Secrétaire d’État auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports de Tunisie, animateur de la révolution sur le Web) * Youth Initiative for Human Rights (Balkan et ex-Yougoslavie) * Bruno Marzloff (sociologue) sous réserve

Les femmes tunisiennes

* Véronique Nahoum-Grappe (anthropologue EHESS) * Jalila Baccar (Metteur en Scène) * Azza Ghanmi (Avocate, militante féministe, fondatrice de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates)

- Dimanche 27 novembre 2011 -

Ethique, journalisme, indépendance des medias

* Florence Hartmann (Journaliste, essayiste, ancien porte-parole du procureur du TPIY) * Sophie Bessis (Historienne, ancienne Rédactrice en Chef de Jeune Afrique, Directrice de Recherche à l’IRIS) * Seweryn Blumsztajn (Journaliste, ancien membre de Solidarnosc) * Pierre Haski (journaliste de Rue 89)

Les femmes tunisiennes

* Véronique Nahoum-Grappe (anthropologue EHESS) * Jalila Baccar (Metteur en Scène) * Azza Ghanmi (Avocate, militante féministe, fondatrice de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates)

Société et citoyenneté

* Sonia Biserko (animatrice du Comité Helsinki et du Comité pour les Droits de l’Homme de Belgrade) * Gilbert Naccache (Ecrivain et homme politique) * Fethi Ben Slama (Psychanalyste, membre du Manifeste des Libertés) * Seweryn Blumsztajn (Journaliste, ancien membre de Solidarnosc)

Avec le soutien

* du Conseil Régional d’Ile de France

* du site d’information Place Publique

* du site d’information Rue 89

* du magazine 00216 - Tunisiens du monde

Pour nous contacter : mailto:info initeurope.org


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Générations)


Dans la même thématique (Solidarités)