L'Observatoire

Economie et social

diminuer augmenter Bookmark and Share

Activité des entreprises de 0 à 19 salariés : vers une fin d’année difficile ?

Place publique, le 8/08/2011

La 43ème édition du Baromètre des TPE , l’enquête de conjoncture, trimestrielle, réalisée par l’IFOP pour Fiducial auprès des très petites entreprises (TPE), annonce un temps d’arrêt dans la légère reprise de l’activité constatée depuis le début de l’année 2011. Les prévisions économiques pour le 3ème trimestre sont plus pessimistes. L’emploi se maintient temporairement grâce au travail précaire.

- Un 2ème trimestre 2011 conforme aux prévisions

Sans se révéler extraordinaires, les résultats du 2ème trimestre 2011 ont confirmé les intuitions des patrons de TPE et leur léger regain d’optimisme du mois d’avril dernier.
L’indicateur de situation financière s’est établi à - 9. Malgré un repli de - 2 points, il se situe 9 points au-dessus de la moyenne des trois dernières années.
La part des TPE jugeant leur situation préoccupante continue de diminuer (26 %, - 2 points).

-  L’accès au crédit semblerait légèrement moins compliqué (20 % des TPE ayant constaté un durcissement des conditions, - 2 points). Cette observation doit toutefois être relativisée, car le volume de demandes de financement a fortement baissé (23 % des TPE, contre 33 % au 1er trimestre) et que plus d’un quart des demandes (27 %) se heurtent encore à une fin de non-recevoir.

- L’emploi tiré par l’activité saisonnière

La création d’emplois, nette de remplacements et de suppressions de postes, atteint + 2 au cours du 2ème trimestre 2011. C’est 1,5 point au-dessus des prévisions faites en avril dernier, grâce surtout à un niveau d’embauche (12 %) plus élevé que prévu (10 %).
Cette embellie doit cependant être tempérée, car les postes en CDI représentent seulement 28 % des créations, contre 61 % des suppressions.
Les TPE ont donc détruit des emplois en CDI. La création nette d’emplois a principalement bénéficié d’un fort volume de création d’emplois saisonniers en CDD, notamment dans les secteurs du bâtiment (création nette à + 4) et de l’hôtellerie-restauration (création nette à + 6).

- Des prévisions peu rassurantes

Les prévisions économiques pour le 3ème trimestre sont plus pessimistes. Les recettes baisseraient de - 0,6 %. Cette décroissance prévisionnelle s’avère toutefois moins importante qu’à l’été 2010 où elle s’établissait à - 3,2 %.
Conséquence directe, 31 % des dirigeants anticipent une dégradation de leur situation de trésorerie (soit + 7 points), tandis que 14 % estiment que celle-ci va s’améliorer (- 4 points).

- Baisse du moral des dirigeants

Après une nette remontée au trimestre dernier, le moral des patrons de TPE connaît une nouvelle baisse et s’établit sensiblement aux mêmes niveaux qu’en décembre 2010, soit 31 % s’agissant du contexte économique (- 5 points en trois mois) et 54 % en ce qui concerne leur propre activité (- 3 points en trois mois).

Méthodologie de l’Etude : Echantillon de 1 002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés, raisonné sur les critères secteur d’activité de l’entreprise, taille de l’entreprise, région d’implantation de l’entreprise et interrogé par téléphone du 5 au 21 juillet 2011. Des résultats nationaux représentatifs : redressement selon les données INSEE pour la meilleure représentativité de cette composante du tissu économique français.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)