L'Observatoire

Médias et démocratie

diminuer augmenter Bookmark and Share

40% des Français ne peuvent plus se passer des nouveaux moyens de communication

Place publique, le 3/05/2011

Selon l’étude SIMM-TGI de Kantar Media, les Français sont 38% à se tenir informés des nouveaux développements dans ce domaine et 25% jugent important de posséder les dernières technologies.

L’arrivée de nouveaux supports et de nouvelles technologies a créé une effervescence dans le comportement des Français vis-à-vis du multimédia.

Quels sont leurs centres d’intérêts, leurs équipements multimédia et quels usages font-ils de ces nouveaux outils ?

Selon l’étude SIMM-TGI de Kantar Media, les Français sont 38% à se tenir informés des nouveaux développements dans ce domaine et 25% jugent important de posséder les dernières technologies. 40% indiquent même ne plus pouvoir se passer de ces nouveaux moyens de communication.

L’étude note un léger fléchissement (en moyenne 8%) des intentions d’achats sur les équipements traditionnels : téléviseurs, lecteurs de DVD et les ordinateurs. Sans doute en raison d’un suréquipement en 2010 et particulièrement en fin d’année avec l’arrivée de la TV numérique. En revanche, les Français s’équipent avec les dernières technologies TV LCD (33%) et TV LED (6,4%).

Pour la TV 3D, les français sont en encore attente des futurs contenus proposés par les chaînes (2% d’intention d’achat). Par ailleurs, 2,4% des Français possèdent une tablette tactile et 6% un Smartphone (deux fois plus qu’en 2010).

Les achats d’ordinateurs portables ont fortement progressé au 1er semestre 2011 (48%) : +9% par rapport à octobre 2010. Les Français intègrent les usages digitaux dans leurs habitudes de consommation multimédia.

Ainsi, 10% des Français ont téléchargé des applications pour les supports mobiles (en priorité musique et jeux), 42% sont allés sur les sites média (presse, radio, TV) et 11% ont utilisé la TV de rattrapage (en replay).

Muriel Raffatin, Responsable Marketing et Développement TGI chez Kantar Media France, précise : « Le digital modifie le rapport entre le support et son contenu. Il est primordial de mesurer le plus tôt possible les attitudes des Français et leurs attentes afin de délivrer aux médias et aux annonceurs des insights pour décider, anticiper et mieux naviguer dans unun univers de plus en plus fragmenté et en changement permanent. Afin d’atteindre cet objectif SIMM-TGI évolue et propose pour la première fois une étude biannuelle (sorties en avril et en octobre) sur une base unique de 15.000 individus de 15 ans et plus. »


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Médias et démocratie)