Vous êtes ici : Accueil / L'observatoire

L'Observatoire

L’invention du quotidien

diminuer augmenter Bookmark and Share

1 Français sur 3 rêve d’un jardin nourricier

Place publique, le 11/03/2011

Les chiffres révélés par la 5e enquête Unep-Ipsos, intitulée « Le jardin rêvé des Français », confirment la tendance des années passées : rusticité, authenticité mais également gourmandise et patrimoine, sont les valeurs auxquelles les Français associent le jardin.

Pour 2 Français sur 3, les éléments naturels (végétal, eau) restent au cœur de la définition du jardin. 1 Français sur 3 rêve même d’un jardin potager et fruitier, une tendance en phase avec la « quête du vert » dont l’enquête 2010 témoignait. Enfin, fait notable en cette période où les ménages Français sortent à peine de la crise, ils sont 1 sur 6 à citer l’embellissement et la valorisation du patrimoine comme étant la vocation première des jardins.

Un jardin pour nourrir le corps et l’esprit

A l’heure où le bio, le « manger sain » et les circuits courts ont le vent en poupe, l’enquête Unep-Ipsos montre que cette tendance a également envahi le jardin, jusque dans l’imaginaire des Français : en 2011, à la maison, au bureau ou dans les espaces publics, plus d’1 Français sur 3 rêve d’un jardin potager ou fruitier.

Ce retour au « jardin nourricier », est justement le thème de l’édition 2011 des Rendez-vous aux jardins, la manifestation organisée début juin partout en France par le ministère de la Culture et dont l’Unep est partenaire. Ce regain d’intérêt témoigne d’un désir d’authenticité, d’un plus grand respect de la nature et des saisons, et rejoint les attentes de la société pour un développement durable. Le jardin potager et fruitier fait avant tout rêver les femmes et les plus de 35 ans.

Ce sont les jardins à l’aspect sauvage et les jardins « zen » qui arrivent en 2e place, ex aequo (cités par 1 Français sur 6). Véritables invitations au voyage, les jardins reposant, associant subtilement jeux d’eau, sable, rochers, graviers et mousses, font davantage rêver les plus jeunes : la moitié de leurs adeptes ont entre 25 et 34 ans !

Quant aux jardins sauvages, ils ne sont pas forcément synonymes de friches ou de terrain abandonné : on peut aujourd’hui profiter d’un coin de paradis à l’aspect naturel qui met en œuvre des aménagements paysagers préservant la biodiversité.

Le jardin à l’anglaise, le style à la française et le jardin botanique, sont les types de jardin les moins plébiscités par l’enquête.

Jardin, incarnation de Dame Nature

Fermez les yeux et imaginez le jardin de vos rêves… Que voyez-vous ?

Là encore, on retrouve la fonction nourricière du jardin : la première image qui vient à l’esprit des Français est, pour près de 20% d’entre eux, celle d’une cuisine d’été ou d’un barbecue !

Les « ingrédients primordiaux » du jardin restent cependant le végétal et l’eau pour 2 Français sur 3. Des réponses en phase avec l’enquête de 2010, qui révélait que 93,5% des Français ressentent le besoin d’un contact quotidien avec le végétal.

Si les jardins d’aujourd’hui accueillent volontiers attractions pour enfants, meubles et décoration diverses, ces éléments restent accessoires pour une majorité de nos concitoyens (cités par 6% seulement des sondés).

Environnement, richesse et ressourcement : 3 fonctions essentielles

En 2010, la moitié des Français considérait que l’intérêt principal des espaces verts réside dans leurs bienfaits pour l’environnement. Une tendance réaffirmée cette année puisque, lorsqu’on les interroge sur la vocation première du jardin de leurs rêves, 1 Français sur 5 évoque sa fonction de protection de la nature et de la biodiversité.

Mais n’oublions pas le plaisir des yeux ! 1 Français sur 6 rappelle en effet qu’un jardin sert d’abord à embellir l’habitation et lui donner de la valeur. Un chiffre qui confirme la révélation 2009, selon laquelle le jardin est désormais considéré comme la pièce apportant le plus de valeur à l’habitation, juste derrière le salon… et devant la cuisine ! Source de richesses tant spirituelles que terrestres, le jardin serait-il devenu le dernier trésor à cultiver ?

Le jardin est également perçu comme propice à la détente pour 17% des sondés qui rêvent d’abord de relaxation, de sports ou de jeux de plein air. Enfin, pour 14% des Français, le jardin idéal est synonyme de convivialité : il doit avant tout permettre d’accueillir amis et proches pour faire la fête.

http://place-publique.fr/spip.php?page=forum&id_article=6155

Réagir à cet article


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (L’invention du quotidien)