L'Observatoire

Economie et social

Solidarités

diminuer augmenter Bookmark and Share

Une boutique "restart" à Volos

par Annette Preyer, le 2/09/2015

Christos Papaioannou, leader informel de TEM et informaticien, a un autre projet, très abouti : ouvrir une boutique "restart"

Avec deux amis, il va ouvrir une boutique de réparations de toute sorte. Sur le modèle des ‘restart parties’ à Londres qui ont trois objectifs :

  • redonner aux personnes la maîtrise des objets qui les entourent,
  • leur permettre d’économiser de l’argent
  • réduire le volume de déchets.

Les trois associés ont déjà trouvé leur boutique en ville ainsi que le nom : Kamossou, une adaptation grecque du Do It Yourself (Kanto Monos soy) qui sera calligraphié en lettre chinoises.

Ici pas question de se décharger sur le spécialiste, d’apporter son appareil HS pour le récupérer en bon état. Non, seulement les personnes qui veulent se prendre en main et apprendre à réparer elles-mêmes pourront être « clients ».

Trois modes de paiement sont prévus : en TEM, en nature (les 3 associés tiendront une liste des objets dont ils ont besoin) ou en don libre (‘donation ware’). Chacun des trois aura le même salaire horaire.

Cela ne permettra pas à Christos Papaioannou, de s’enrichir. Ce n’est pas son ambition. Ce qu’il veut à tout prix éviter, est qu’un emploi « normal » épuise toute son énergie au cours de la journée, le laissant fatigué pour le travail associatif et bénévole le soir. Autant fusionner travail et engagement.

lire aussi : TEM de Volos, son évolution depuis 2013

Dossier Spécial Grèce

La Grèce innovante et sociale

La Grèce et ses jeunes entrepreneurs

Relire le reportage d’Annette Preyer en publié en 2013


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)


Dans la même thématique (Solidarités)