L'Observatoire

diminuer augmenter Bookmark and Share

Un mois après le passage du Typhon Haiyan, l’UNICEF dresse un premier bilan de la catastrophe

Communiqué, le 10/12/2013

Un mois après le passage du typhon Haiyan aux Philippines, l’UNICEF dresse un lourd bilan de cette catastrophe. Aujourd’hui, on estime à 16 millions le nombre de personnes affectées dont 6,4 millions sont des enfants contre 1,7 million au début de l’urgence.

Point sur les actions de l’UNICEF dans les domaines de la santé, de la nutrition, l’eau et l’assainissement, l’éducation et la protection

Santé

Plus de 10 000 enfants ont été vaccinés contre la polio et la rougeole et plus de 9 000 ont reçu des suppléments en vitamine A grâce à la mise en place d’une vaste campagne de vaccination par le gouvernement des Philippines en collaboration avec l’UNICEF, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et d’autres partenaires. La campagne se poursuit pour atteindre d’avantage d’enfants affectés par le typhon. L’UNICEF a fourni des vaccins à hauteur d’1,5 million d’euros. Avec le soutien de l’OMS, l’UNICEF a rétabli la chaîne du froid, essentielle pour maintenir les vaccins à la bonne température.

Nutrition

L’UNICEF et ses partenaires ont assuré le dépistage de la malnutrition parmi 21 000 enfants de moins de 5 ans dans trois régions (Région VIII (Est Visayas) ; Région VI (Ouest Visayas) ; Région VII (centre Visayas)). Parmi eux, 172 sont atteints de malnutrition aigue sévère et 531 de malnutrition aigue modérée. Ces enfants qui ont besoin d’une assistance d’urgence sont pris en charge à travers des programmes de traitement. Les mères et leurs enfants bénéficient de 11 tentes installées dans 2 régions et 9 groupes de soutien. Près de 1 000 femmes enceintes et allaitantes ont reçu des soins et un accompagnement.

Eau et assainissement

Dès la première semaine qui a suivi le passage du typhon, l’UNICEF -en collaboration avec le gouvernement et des partenaires du développement- a contribué à la restauration des services d’approvisionnement en eau pour venir en aide à 200 000 personnes à Tacloban, en assurant la réparation et la maintenance des générateurs. L’UNICEF a aussi distribué des produits de traitement des eaux usées, des réservoirs et conteneurs à destination de 360 000 personnes dans les régions affectées. Par ailleurs, l’UNICEF a fourni des toilettes mobiles pour 25 000 personnes. A Tacloban, les partenaires de l’UNICEF ont distribué des kits d’hygiène familiaux pour 100 000 personnes.

Education

Une campagne de retour à l’école, menée par le gouvernement des Philippines en collaboration avec Save the Children et d’autres partenaires, a débuté le 2 décembre 2013 dans les régions affectées. Près de 8 000 enfants sont retournés à l’école au sein d’espaces temporaires d’apprentissage mis en place par l’UNICEF et équipés par du matériel scolaire pour les enfants âgés de 6 ans et plus (dont des fournitures de bureau, matériel de lecture, des outils d’arithmétiques) et des kits récréatifs.

A ce jour, plus de 30 tentes-écoles de 72m2 ont été installées dans l’Est de Samar et Leyte pour assurer la classe, en plus de la distribution de plus de 100 kits de développement de la petite enfance et près de 120 kits recréatifs. 51 tentes-écoles supplémentaires et 76 kits récréatifs ont été acheminés à Cebu pour installation et distribution immédiate à Roxas, Leyte et l’Est de Samar. Chacun de ces espaces temporaires d’apprentissage peut accueillir trois sessions de cours pour 100 enfants. L’équipe « Eau, hygiène et assainissement » a assuré une coordination étroite avec le secteur éducatif pour que ces structures soient dotées d’installations d’eau et de lavage des mains ainsi que de toilettes pour filles et garçons.

Protection

L’UNICEF a apporté son soutien au Département de la protection sociale et du développement pour mettre en place cinq « espaces amis des enfants » qui permettent aux enfants de bénéficier d’un espace sûr et vital, pour jouer, recevoir un soutien psychologique et des soins de santé.

A Leyte et Tacloban, 100 employés des services nationaux et locaux de la Protection des femmes et des enfants ont été formées à l’identification, la documentation, l’enregistrement et la réunification des enfants non accompagnés et séparés de leurs familles. L’utilisation des téléphones portables, d’applications mobiles et du système de stockage des données RapidFTR (Family Tracing and Reunification - Recherche et Réunification des Familles) permettent de collecter, trier et partager des renseignements complets sur ces enfants pour les protéger et les rendre à leurs familles, comme cela a déjà été le cas dans la région de Tacloban et à l’Est de Samar.

Equipes

Depuis le 2 décembre, l’UNICEF a renforcé ses équipes avec l’arrivée de 90 personnes supplémentaires aux Philippines spécialisées dans les secteurs de l’eau, hygiène et assainissement, de la protection, de la nutrition et de l’éducation. Parmi elles, plus de 80 sont sur le terrain dans les zones les plus affectées par la catastrophe, notamment Tacloban, Guiuan, Cebu et Roxas.

Les besoins financiers de l’UNICEF s’élèvent à 45,5 millions d’euros pour apporter une assistance humanitaire immédiate aux enfants et leurs familles victimes de la catastrophe.

Pour faire un don :

www.unicef.fr

UNICEF / Urgence Typhon Philippines

BP 600

75006 Paris


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique