L'Observatoire

Economie et social

Solidarités

diminuer augmenter Bookmark and Share

TEM : concrètement, comment fonctionne un réseau d’échange ?

par Annette Preyer, le 21/10/2013

Le TEM ne sert pas à thésauriser mais à stimuler l’échange et l’activité locale.

A Volos, pour s’inscrire au réseau TEM on fournit une copie de sa carte d’identité et on reçoit une ligne de crédit de 100 TEM. A l’inverse, on ne peut accumuler plus de 1200 TEM sur son compte.

Au sein du réseau Koino de Thessalonique on ne compte qu’en Koino.

TEM et free-economy.gr autorisent des factures mixtes : par exemple, 50% en TEM, 50% en euros, ce qui est important pour ceux qui doivent acquitter la TVA.

A Volos comme à Thessalonique il est arrivé que certains ont utilisé leur crédit initial puis se sont évanouis dans la nature. C’est pourquoi le montant du crédit initial a été réduit. Et tout nouvel adhérent au TEM bénéficie maintenant d’une séance d’introduction sur la philosophie et les pratiques du réseau.

Chez Free-economy.gr, pour s’assurer que personne ne parte sans payer, tout nouveau membre doit être parrainé par deux anciens qui se portent garants et payer 20 euros à l’entrée qui sont convertis en Enallaktika (pour (monnaie) alternative). En contrepartie, il bénéficie d’une autorisation de découverte de 250 Enallaktika. Sans caution, il faut verser 100 euros au moment de l’adhésion, convertis en 100 Enallaktika, et interdiction d’être dans le rouge.

Annette Preyer
reportage réalisé en juillet/août 2013

Lire aussi


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)


Dans la même thématique (Solidarités)