L'Observatoire

Solidarités

Art et culture

diminuer augmenter Bookmark and Share

SPECIAL PARIS sera toujours Paris (florilège)

Yan de Kerorguen, le 1er/12/2015

Tous sur les terrasses, ce mot d’ordre au lendemain des attentats du vendredi 13 novembre est caractéristique de l’esprit français. Il contient à lui seul les trois principes au fondement de la république : Liberté, Egalité, Fraternité. Ce que d’aucuns critiquent comme de la légèreté est paradoxalement notre force. La place publique est le lieu par excellence de cette urbanité citoyenne qu’on retrouve sur les marchés, en flânant dans la rue, en se promenant dans les parcs, en s’attardant dans les cafés.

SPECIAL PARIS

Plus que jamais, Paris incarne, au nom de la France toute entière, cette vie démocratique et nous devons, en pensant aux victimes du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge, de la Belle équipe, de la Casa Nostra, rendre hommage à la ville Lumière qui donne tant de joie à ses habitants, à ceux qui y travaillent, aux visiteurs, aux touristes. Paris « manteau de lumière aux idées, qui vibre le jour et brille la nuit » disait le Président François Hollande lors de son allocution à la cérémonie d’hommage aux Invalides le 27 novembre 2015.

Vendredi 13 novembre 2015, un jour qu’on ne peut oublier. Plus de 130 vies arrachées et nombre de blesses marqués pour toujours. C’est parce qu’ils aimaient la fête, les amis, la liberté, qu’ils ont été massacrés. C’est pour eux et leurs familles que nous devons aujourd’hui nous rassembler pour défendre les valeurs de la République et notre façon de vivre.

Nous avons donc sélectionné ces mots de la vie, qui disent tant sur la magie de Paris. Ces mots, autant de couleurs d’un drapeau qui incarne la République et la patrie, l’esprit de révolte, de tolérance et de rassemblement. Paris est un livre d’histoire, de poésie, une chanson, un tableau qui a inspiré depuis des lustres des milliers d’artistes qui ont su mettre en scène la magie de ses rues, de ses gens, de ses monuments. C’est un hommage à Paris Lumière que faisons à travers ce SPECIAL PARIS

Partageons avec certains de ces écrivains, poètes et chanteurs cet amour de Paris.

« Paris sera toujours Paris ! La plus belle ville du monde Malgré l’obscurité profonde Son éclat ne peut être assombri Paris sera toujours Paris ! Plus on réduit son éclairage Plus on voit briller son courage Plus on voit briller son esprit Paris sera toujours Paris. » Maurice Chevalier

« Paname, Ce soir j’ai envie de danser, De danser avec tes pavés, Que l’ monde regarde avec ses pieds, Paname T’ es bell’ tu sais sous tes lampions, Des fois quand tu pars en saison Dans les bras d’un accordéon. » Leo Ferré

« A Paris Quand un amour fleurit Ca fait pendant des s’maines Deux coeurs qui se sourient Tout ça parce qu’ils s’aiment A Paris Au printemps Sur les toits les girouettes tournent Et font les coquettes Avec le premier vent Qui passe indifférent Nonchalant Car le vent Quand il vient à Paris N’a plus qu’un seul souci C’est d’aller musarder Dans tous les beaux quartiers De Paris Le soleil, qui est son vieux copain Est aussi de la fête Et comme deux collégiens Ils s’en vont en goguette Dans Paris Et la main dans la main Ils vont sans se frapper Regardant en chemin si Paris a changé. » Yves Montand

« Où est passé Paris ma rose ? Paris sur Seine la bouclée ? Sont partis emportant la clé Les nonchalants du long des quais Paris ma rose. Où sont-ils passés Villon et ses filles ? Où est-il passé Jenin l’Avenu ? Et le chemin vert, qu’est-il devenu Lui qui serpentait près de la Bastille ? Où est passée Paris la grise ? Paris sur brume, la mouillée ? L’est partie Paris l’oubliée Partie sur la pointe des pieds Paris la grise Où sont-ils passés ceux qui fraternisent Avec les murailles et les graffitis ? Ces soleils de craie où sont-ils partis Qui faisaient l’amour au mur des églises ? Où est passée Paris la rouge ? La Commune des sans-souliers ? S’est perdue vers Aubervilliers Ou vers Nanterre l’embourbée Paris la rouge . Où est-il passé Clément des cerises ? Est-elle fermée la longue douleur Du temps où les gars avaient si grand coeur Qu’on n’voyait que lui aux trous des chemises ? Où est passé Paris que j’aime ? Paris que j’aime et qui n’est plus. » Serge Reggiani

« Le coeur de Paris, c’est une fleur. Une fleur d’amour si jolie que l’on garde dans son coeur, que l’on aime pour la vie. » Charles Trenet

« Toi Paris, tu m’as pris dans tes bras » Enrico Macias

"Si vous avez eu la chance d’avoir vécu à Paris lorsque vous étiez un jeune homme, alors, où que vous alliez pour le reste de votre vie, elle reste avec vous, Paris est une fête." Ernest Hemingway

« La vie, c’est Paris ! Paris, c’est la vie ! » Marie Bashkirtseff

"Il y a, entre Londres et Paris, cette différence que Paris est fait pour l’étranger et Londres pour l’Anglais. L’Angleterre a bâti Londres pour son propre usage, la France a bâti Paris pour le monde entier." Ralph Waldo Emerson

"Paris, c’est le luxe, l’élégance, l’entrain, la légèreté, la joie, l’« antiprovince », la liberté, et avant tout les femmes, beaucoup de femmes." Stefan Zweig

"En tant qu’artiste, on ne saurait avoir, en Europe, d’autre patrie que Paris." Friedrich Nietszche

« Je suis venu à Paris, cette ville divine sans dieu. On ne peut décrire cela, il faut voir combien de beauté, combien de belles choses il y a ici, au centre du monde. » Bela Bartok

"Parfois je pense à Paris non comme une ville mais comme un havre. Protégé, fermé, abrité, intime. Le bruit de la pluie de l’autre côté de la fenêtre, l’esprit et le corps enclins à l’intimité, aux amitiés, aux amours. Encore une journée intime et abritée d’amitié et d’amour, une alcôve. Paris intime comme une chambre. Tout conçu pour l’intimité. Cinq à sept c’était l’heure magique des rendez-vous d’amour. » Anaïs Nin

« La France ressemble à un jardin où l’on a cueilli les plus belles fleurs pour les réunir en bouquet, et ce bouquet s’appelle Paris. Il est vrai que son parfum n’a plus aujourd’hui autant de puissance qu’après ces journées fleuries de juillet, quand tous les peuples en étaient entêtés. Pourtant , il est encore assez beau pour briller comme un bouquet de fiancée au sein de l’Europe. Paris n’est pas la capitale de la France seule, mais bien de tout le monde civilisé ; c’est le rendez-vous de ses notabilités intellectuelles…/.. Quand on considère la réunion d’hommes distingués ou célèbres qu’on y trouve, Paris nous apparaît comme un Panthéon des vivans. » Heinrich Heine

« Sauver Paris, c’est plus que sauver la France, c’est sauver le monde. » "Il faut l’aimer, il faut la vouloir, il faut la subir, cette ville frivole, légère, chantante, dansante, fardée, fleurie, redoutable, qui, nous l’avons dit, à qui la prend donne la puissance, que Maximilien, aïeul de Charles Quint, aurait payée de tout son empire, que les Girondins auraient achetée de leur sang et que Henri IV eut pour une messe. Ses lendemains sont toujours bons. La folie de Paris, cuvée, est sagesse." « Respirer Paris, cela conserve l’âme » "Errer c’est humain. Flâner c’est parisien." Victor Hugo

« Est-ce possible qu’à Paris vous n’ayez pas encore la moindre notion de ce qui se passe depuis trois semaines ? Tous ces présages qui s’accumulent ! ... Il ne s’agit plus d’une petite guerre dans les Balkans : c’est toute l’Europe, cette fois, qui va droit à une guerre ! Et vous continuez à vivre, sans vous douter de rien ? » Roger Martin du Gard

« Il était tard ainsi qu’une médaille neuve La pleine lune s’étalait, Et la solennité de la nuit, comme un fleuve Sur Paris dormant ruisselait ». Beaudelaire

« Ajoutez deux lettres à Paris : c’est le paradis.” Jules Renard

"Du Roy regardait devant lui une clarté rougeâtre dans le ciel, pareille à une lueur de forge démesurée ; et il entendait une rumeur confuse, immense, continue, faite de bruits innombrables et différents, une rumeur sourde, proche, lointaine, une vague énorme et palpitante de vie, le souffle de Paris respirant, dans cette nuit d’été, comme un colosse épuisé de fatigue." Guy de Maupassant

« Dieu a inventé le Parisien pour que les étrangers ne puissent rien comprendre aux Français » Alexandre Dumas

« Mais Paris est un véritable océan. Jetez-y la sonde, vous n’en connaîtrez jamais la profondeur » Honoré de Balzac

« Les gens s’étonnent toujours que vous ne quittiez pas Paris l’été, sans comprendre que c’est précisément parce qu’ils le quittent que vous y restez. » Henry de Montherlant

« Ne pouvoir se passer de Paris, marque de bêtise ; ne plus l’aimer signe de décadence. » Gustave Flaubert

"Vous retournerez à Paris ? Paris est loin, Paris est beau, je ne l’ai pas oublié. Je me souviens de ses crépuscules, à la même époque à peu près. Le soir tombe sec et crissant, sur les toits bleus de fumée, la ville gronde sourdement, le fleuve semble remonter son cours. J’errai alors dans les rues. Ils errent aussi, maintenant, je le sais ! Ils errent, faisant semblant de se hâter vers la femme lasse, la maison sévère... Ah ! mon ami, savez-vous ce qu’est la créature solitaire, errant dans les grandes villes ?" Albert Camus

"Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment d’un aussi grand amour." Jacques Prévert

« Être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître. » Sacha Guitry

"Depuis que j’écris ces pages, je me dis qu’il y a un moyen justement de lutter contre l’oubli. C’est d’aller dans certaines zones de Paris où vous n’êtes pas retourné depuis 30, 40 ans, et d’y rester un après-midi, comme si vous faisiez le guet." Patrick Modiano

“La Parisienne est une légende, donc, elle existe plus que les autres femmes, et ce pour l’éternité.” Amélie Nothomb

« Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris, libéré ! » Charles De Gaulle

« On ne vit qu’à Paris, et l’on végète ailleurs. » Jean-Louis Baptiste Gresset

« Paris sera toujours Paris. Qu’est-ce que tu veux qu’il fasse d’autre ? » Frédéric Dard


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Solidarités)


Dans la même thématique (Art et culture)