A TRAITER - S’informer

Fernand Tuil : les pieds dans l’Oise, le coeur en Palestine

diminuer augmenter Bookmark and Share

Portrait

Juif tunisien, militant communiste depuis une vingtaine d’années, employé communal et citoyen engagé à Montataire (Oise), Fernand Tuil a suscité le premier jumelage entre une ville de France et un camp palestinien. Depuis, il organise des rencontres entre jeunes des quartiers et réfugiés du Proche-Orient. Et a mis en place le réseautage, via Internet, de nombreux camps palestiniens (Article de Philippe Merlant).

Mathieu Vallet : "Une rubrique « Portraits » existait dans tous les (...)

Juif tunisien, militant communiste depuis une vingtaine d’années, employé communal et citoyen engagé à Montataire (Oise), Fernand Tuil a suscité le premier jumelage entre une ville de France et un camp palestinien. Depuis, il organise des rencontres entre jeunes des quartiers et réfugiés du Proche-Orient. Et a mis en place le réseautage, via Internet, de nombreux camps palestiniens (Article de Philippe Merlant).

Mathieu Vallet : "Une rubrique « Portraits » existait dans tous les magazines des premières années de Place Publique. Au hasard de ce portrait, qui n’a pas encore trop jauni, c’est tout un esprit de Place Publique qui remonte à la surface. Un hommage personnel à toutes les personnes « portraisées », et à toutes celles qui méritent plus de lumière sur leurs actions".

- A lire dans le magazine de l’été 2000.

Maty Badiane : "Partir pour élever mon fils à la Sénégalaise"

diminuer augmenter Bookmark and Share

Portrait

A 27 ans, Maty Badiane souhaite émigrer à Dakar, au Sénégal, pour y créer la première agence évènementielle du pays. Elle n’y a jamais vécu puisqu’elle est née à Paris, contrairement à ses parents, Sénégalais de naissance. Maty n’est ni sans papiers, ni à la marge de la société française, bien au contraire. Portrait d’une femme d’affaires en herbe (article de David Mathis).

Nathalie Dollé : « Le portrait est un genre journalistique valorisant à la fois pour le « sujet » et (...)

A 27 ans, Maty Badiane souhaite émigrer à Dakar, au Sénégal, pour y créer la première agence évènementielle du pays. Elle n’y a jamais vécu puisqu’elle est née à Paris, contrairement à ses parents, Sénégalais de naissance. Maty n’est ni sans papiers, ni à la marge de la société française, bien au contraire. Portrait d’une femme d’affaires en herbe (article de David Mathis).

Nathalie Dollé : « Le portrait est un genre journalistique valorisant à la fois pour le « sujet » et pour l’auteur. Bien fait, il permet en plus de dépasser la louange individuelle pour atteindre, l’air de rien, des questions plus profondes. Cet article n’est complet qu’avec la trentaine de commentaires qui l’étoffe. Entrent en contact avec Mathy des hommes et des femmes qui se proposent de l’aider, qui pourraient être des clients, qui l’interrogent, qui l’admirent... notre travail journalistique reprend ici toute son ambition de « médiateur » social et humain. Voici un bel exemple de « coproduction » d’information ».

Emeline Gasnier : "Portrait d’une femme, symbole de l’apport d’une double culture : un enrichissement pour la personne et LES pays d’origine".

- A lire dans le magazine de l’été 2004.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion (...)