A TRAITER - S’informer

La jeunesse n’est pas une jeunesse sans langage

diminuer augmenter Bookmark and Share
À l'issue des événements de novembre, un groupe constitué d'une part de professionnels travaillant au contact des jeunes et d'autre part de journalistes (voir liste ci-dessous) s'est mis en place pour réfléchir et agir afin que la « parole des jeunes » soit audible. Elle ne peut plus être capturée, manipulée, récupérée par les politiques ou les médias. Elle doit être entendue, reconnue et prise en compte dans la construction de notre avenir commun. Le discours selon lequel il y aurait deux jeunesses, (...)

À l’issue des événements de novembre, un groupe constitué d’une part de professionnels travaillant au contact des jeunes et d’autre part de journalistes (voir liste ci-dessous) s’est mis en place pour réfléchir et agir afin que la « parole des jeunes » soit audible.

Elle ne peut plus être capturée, manipulée, récupérée par les politiques ou les médias. Elle doit être entendue, reconnue et prise en compte dans la construction de notre avenir commun.

Le discours selon lequel il y aurait deux jeunesses, l’une civilisée et l’autre sauvage peut générer des dérives dangereuses.

C’est pourquoi, nous proposons de mettre en place un espace consacré aux jeunes sur le site de Place Publique et intitulé Paroles d’honneur.

« Place Publique » a été créée il y a dix ans par une équipe de journalistes indépendants. Aujourd’hui, avec ses 190 000 connexions par mois (en moyenne), il est devenu un acteur de premier plan dans le mouvement citoyen. Grâce à l’interactivité du site (un forum est associé à chaque article), nous souhaitons que cet espace devienne un lieu d’échanges d’idées, de débats.

Mais l’essentiel, dans un premier temps, va être de faire remonter et de rendre visibles toutes les productions qui, depuis un an, montrent déjà que "la jeunesse n’est pas une jeunesse sans langage". Et ainsi, de constituer un "centre de ressources" vivant de la parole des jeunes.

Nous invitons donc tous les collectifs et les professionnels à nous transmettre les productions, individuelles ou collectives dont ils ont connaissance à l’adresse mail suivante : parolesdhonneur place-publique.fr.

Nous invitons également tous les jeunes ou les groupes à envoyer leurs productions (réflexions, textes de rap, poésies, essais, témoignages) à la même adresse.

C’est une tribune libre mais les textes qui ne respecteront pas le droit de publication (diffamation, injures, racisme, sexisme) ne seront pas mis en ligne.

A très bientôt sur le site de Place Publique !

Le groupe Paroles d’honneur

Joëlle Bordet, psychosociologue, Anne-Caroline Fiévet, linguiste, Bernard Champagne, psychosociologue, Edgar Laloum, éducateur-formateur, Anne Dhoquois, journaliste, Philippe Merlant, journaliste, Nathalie Dollé, journaliste, Olivier Douville, psychanalyste, Pierre Tredez, réalisateur, Dominique Dray, anthropologue, Clara Guenoun, institutrice.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion (...)