Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

Pacte civique : vers une grande initiative citoyenne ?

Vers une grande initiative citoyenne ?

Face à la défiance et à la peur ambiantes, notre pays doit mobiliser l’ensemble de ses forces vives pour affronter les mutations en cours. A la suite de la rencontre d’une délégation du Pacte civique avec le premier ministre JM Ayrault le 30 avril dernier, nous avons rédigé le projet d’une Plateforme coopérative. L’objectif de cette démarche est de créer un sursaut démocratique de créativité, de justice et de fraternité, permettant de coconstruire avec les citoyens et les organisations de la société civile un futur souhaitable pour la France.

Nous organisons, le 12 juin 2013, une réunion avec les responsables de nombreuses organisations de la société civile, signataires ou non du Pacte civique, afin de tester la validité de ce projet et de nous assurer que nous aurons les moyens de le mettre en oeuvre efficacement. Nous vous tiendrons bien sûr informés des suites donnés à cette initiative... N’hésitez pas, après lecture du projet de Plateforme à nous faire part de vos remarques et suggestions et nous dire si, en tant qu’adhérent du Pacte civique, vous sentez que ce projet peut conforter notre objectif d’unir nos forces pour améliorer la qualité de notre vie démocratique.

Envoyez vos messages sur contact pacte-civique.org

Jean-Baptiste de Foucauld, Bénédicte Fumey et Patrick Viveret, porte paroles du Pacte civique

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)