L'Observatoire

Solidarités

diminuer augmenter Bookmark and Share

Lutte contre la pauvreté : L’Europe affiche les résultats

Place publique, le 1er/10/2013

En l’an 2000, la communauté internationale a décidé de réduire la pauvreté dans le monde et de sauver des millions de vies. Elle a défini huit objectifs du millénaire pour le développement (OMD), à réaliser pour 2015. Ces objectifs ont trait à des questions telles que la pauvreté et la faim, l’éducation, l’égalité hommes-femmes, la santé, l’environnement, ainsi qu’à un partenariat mondial pour le développement.

L’Union européenne a, dès le départ, eu à coeur de contribuer à leur réalisation et a montré la voie en les intégrant dans sa politique de développement et dans la mise en oeuvre de celle-ci. En 2010, le président Barroso a annoncé le lancement d’une initiative européenne spéciale, l’initiative OMD, dotée d’un milliard d’euros, pour aider les pays à atteindre les objectifs les plus à la traîne - à savoir ceux qui concernent la faim, la santé maternelle, la mortalité infantile ou encore l’accès à l’eau et aux installations sanitaires. Aujourd’hui, cette initiative soutient près de 50 pays.

Les résultats des programmes menés par la Commission européenne sur la période 2004-2012 indiquent que :

• 7,7 millions de personnes ont reçu un enseignement et une formation techniques et professionnels ;

• Plus de 46 millions de personnes ont bénéficié d’une aide en espèces ou en nature destinée à garantir leur sécurité alimentaire,

• Les fonds de l’UE ont permis à près de 14 millions d’élèves de fréquenter l’école primaire ;

• 1,2 million d’instituteurs ont été formés ;

• 37 000 écoles ont été construites ou rénovées ;

• 300 000 étudiantes supplémentaires ont été inscrites dans l’enseignement secondaire ;

• 18,3 millions d’enfants de moins d’un an ont été vaccinés contre la rougeole ; • Plus de 7,5 millions d’accouchements de se dérouler en présence de personnel médical qualifié, sauvant ainsi des mères et des bébés ;

• 18 millions de moustiquaires traitées à l’insecticide ont été distribuées ;

• Plus de 70 millions de personnes ont bénéficié d’un raccordement à une eau potable de meilleure qualité ;

• 24,5 millions de personnes ont bénéficié d’un raccordement à des installations sanitaires ;

• Plus de 711 millions d’électeurs ont bénéficié de missions d’observation électorale ;

• 87 000 km de routes ont été entretenus, construits ou remis en état.

Ce ne sont là que quelques-uns des nouveaux chiffres publiés par la Commission européenne sur sa contribution à la lutte contre la pauvreté dans le monde et à la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), contribution qui a amélioré la vie de millions de personnes.

La publication de ces chiffres, qui se rapportent aux activités menées par l’UE entre 2004 et 2012, intervient à quelques jours d’un événement spécial organisé à New York par les Nations unies pour examiner comment accélérer les progrès en matière d’éradication de la pauvreté et définir un programme mondial pour le développement post-2015.

Pour José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, « le monde a accompli des progrès impressionnants dans la lutte contre la pauvreté et nous pouvons être fiers du rôle important joué par l’Union européenne dans cette réussite. J’ai la ferme conviction qu’il est possible d’éradiquer la pauvreté en l’espace d’une génération. J’aspire à un monde où chacun vivra dans la dignité et la prospérité et aura accès à l’eau salubre, aux installations sanitaires et à l’énergie, ainsi qu’aux services de santé et d’éducation ; un monde où les droits fondamentaux de l’homme seront universellement respectés et où le développement sera durable. Investir dans une mondialisation équitable et durable est une bonne chose, non seulement parce c’est ce qu’il y a lieu de faire, mais aussi parce cela s’inscrit dans notre vision stratégique ».

De son côté le commissaire européen au développement, Andris Piebalgs souligne que « l’Union européenne est le donateur le plus généreux au monde et notre action a réellement changé la vie de millions de personnes. Nous continuerons à tout mettre en œuvre pour garantir la réalisation des OMD d’ici 2015, notamment dans le cadre de l’initiative OMD, dotée d’un milliard d’euros, dont bénéficient déjà près de 50 pays partenaires. L’événement spécial des Nations unies offre une occasion unique de passer à la vitesse supérieure et d’intensifier l’action au niveau mondial au cours des deux prochaines années en vue d’atteindre les OMD. J’espère aussi qu’il permettra à la communauté internationale de s’orienter vers un accord portant sur un programme post-2015, lequel devrait s’atteler aux défis liés à l’éradication de la pauvreté et au développement durable. L’UE est résolue à contribuer à garantir une vie décente pour tous d’ici 2030 et au-delà. »

Perspectives

Un événement spécial des Nations vient de se tenir le 25 septembre 2013 à New York afin de revoir les OMD, d’examiner les moyens d’accélérer les progrès vers leur réalisation et de définir la voie à suivre pour mettre en place un nouveau cadre de développement mondial qui associera de manière cohérente des mesures visant à éliminer totalement la pauvreté et des mesures ciblées destinées à favoriser le développement durable à l’échelle mondiale. Ces mesures devraient se renforcer mutuellement.

Des discussions sont en cours sur l’élaboration de ce programme mondial pour la période postérieure à 2015. En septembre 2012, M. Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations unies, a constitué un « Groupe de personnalités de haut niveau chargé du programme de développement pour l’après-2015 », dont fait partie le commissaire Piebalgs. Ce groupe a rendu son rapport, intitulé « Pour un nouveau partenariat mondial : vers l’éradication de la pauvreté et la transformation des économies par le biais du développement durable », le 30 mai 2013.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Solidarités)