L'Observatoire

Education

Solidarités

diminuer augmenter Bookmark and Share

Lever les freins au départ en vacances

Place publique, le 4/07/2013

En France, les foyers modestes peinent à boucler leurs fins de mois et rencontrent de sérieuses difficultés notamment en matière de logement et d’emploi. Une autre ligne de fracture vient s’ajouter, celle des vacances. L’UCPA s’engage pour contre cette inégalité.

Dans un contexte économique de plus en plus difficile, les vacances ne sont pas un luxe mais bien un besoin fondamental. Partir, rompre avec la monotonie, faire des rencontres contribuent à améliorer l’image que l’on se fait de soi, de son statut et de son cadre de vie quotidien.

Toutes les catégories sociales ne sont en effet pas logées à la même enseigne : le taux de départ en vacances varie du simple au double entre le haut et le bas de l’échelle, et cet écart se creuse depuis la crise.

Chaque année, en France, 3 millions d’enfants et d’adolescents âgés de 5 à 19 ans ne partent pas en vacances, et 2 millions ne quittent pas leur domicile, ne serait-ce que pour une nuit. Alors qu’en 2007, 47% des foyers les plus modestes partaient en vacances2, ils ne sont plus que 37% en 20123. Les freins financiers expliquent deux-tiers des non départs des personnes se situant en bas de l’échelle des revenus.

Quelques organismes s’engagent pour rendre accessibles les départs en vacances des jeunes les plus démunis et leur permettre de bénéficier de loisirs sportifs. C’est le cas de l’UCPA qui réserve, cette année, 90 000 séjours accessibles aux enfants et aux jeunes des catégories modestes.

Sur la base des quotients familiaux, l’UCPA propose des séjours sportifs à des tarifs réduits de 40% en partenariat avec des comités d’entreprise et notamment avec le Comité de Gestion des Œuvres Sociales des établissements hospitaliers (CGOS).

« Nombre d’opérateurs commerciaux pratiquent des tarifs qui laissent les plus modestes sur le bord de la route des vacances, explique Guillaume Légaut, Directeur Général de l’UCPA (Union nationale des Centres sportifs de Plein Air). Les associations et les entreprises solidaires offrent les tarifs les plus accessibles et luttent activement contre la fracture des vacances et des loisirs. Plus que jamais, elles participent à renforcer la cohésion sociale et à garantir un accès aux vacances pour tous. »,

Depuis près de 50 ans, l’UCPA, agréée entreprise solidaire en juillet 2012, conduit des efforts permanents pour réduire ses coûts et ses tarifs et proposer des offres « tout compris » incluant l’encadrement sportif, le matériel et l’hébergement en pension complète.

L’UCPA s’emploie également à lever d’autres barrières, d’ordre socioculturel et liées aux modes de vie. Les organisations de jeunesse proposent des vacances qui permettent à tous et à chacun, en toute sécurité et quelle que soit son expérience, de partir à la découverte d’activités sportives et de milieux culturels et naturels jusque-là inconnus..


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Education)


Dans la même thématique (Solidarités)