L’Agenda du réseau Place Publique

Les 23‐24‐25 Août 2011

« Les nouvelles formes de solidarité construisent la société de demain »

diminuer augmenter Bookmark and Share

Association de la fondation étudiante pour la ville

Université Européenne de l’engagement « Les nouvelles formes de solidarité construisent la société de demain »

Lyon, 23‐24‐25 Août 2011 Université Claude Bernard Lyon 1 THÈME : (RE)TROUVER LA CAPACITÉ D’AGIR

Conférence introductive de Jacques Donzelot ‐ Maître de Conférences en Science Politique à Paris X Nanterre et spécialiste de la politique de la ville

Pourquoi parler d’empowerment plutôt que d’autonomie ou d’émancipation ? Quels renversements soustendent ce glissement lexical ? Comment concrètement (re)donner du pouvoir à ceux qui en ont le moins dans un pays où la tradition en termes d’intervention sociale est celle d’un Etat providence qui protège et régule loin d’autres modèles ‐ comme les Etats‐Unis ‐ où l’enjeu est plutôt de permettre aux individus ou aux groupes d’acquérir les moyens de renforcer leur capacité d’action.

Jean Pierre Jambes ‐ Maître de Conférences à l’Université de Pau, spécialiste de l’aménagement et du développement des territoires

Le territoire est l’espace dans lequel s’inscrit le quotidien des populations, l’espace où se déclinent les politiques publiques et où prennent corps les solidarités, coopérations ou échanges. Le territoire ‐ physique ou virtuel ‐ est ainsi indissociable de la réflexion sur les politiques de solidarité. Comment le territoire peut il être au service des populations ? Comment les politiques de développement mises en oeuvre ont‐elles la responsabilité de construire un nouveau mode d’action politique locale ?

Des participants des pays du Sud de l’Europe « Jeunesse et transformation sociale »

À l’heure où nous posons la question de l’expression des populations en difficulté sur la scène publique, les « révolutions arabes » nous offrent un éclairage intéressant : Dans un contexte où l’espace politique est verrouillé, où les populations ne sont pas invitées à s’exprimer, que s’est‐il passé ? Que nous disent ces évènements sur la gestion des affaires publiques ? Quelle place particulière a occupé la jeunesse dans ces révolutions ? En quoi les nouveaux espaces d’expression constituent‐ils de nouveaux espaces de liberté ? Et la crise passée, comment permettre à des revendications populaires de prendre corps dans un système politique institutionnel ?

Des jeunes qui ont participé aux mouvements de révolte populaire en Egypte, en Tunisie mais aussi en Espagne partageront avec nous leurs réflexions sur ces sujets :
Rana Moussa, étudiante tunisienne
Chaymaa Hassabo, doctorante égyptienne en politologie
Didac Sánchez‐Costa, un participant espagnol du mouvement des Indignés

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion (...)