L'Observatoire

Générations

diminuer augmenter Bookmark and Share

Les Français, les jeunes en particulier, quittent de plus en plus leur pays.

Place publique, le 3/11/2015

Avenir professionnel bouché, accès difficile au logement, déclassement social, dévalorisation des diplômes, un avenir opaque, les difficultés concrètes des jeunes s’accumulent… Les jeunes générations sont fortement marquées par le marasme socio-économique. A cela s’ajoute la dette économique des générations précédentes qu’il faudra payer et les problèmes du réchauffement climatique qu’ils auront à gérer au premier chef. On parle de génération sacrifiée. .

Les Français, les jeunes en particulier, quittent de plus en plus leur pays. C’est un des résultats clés d’une étude menée par l’Insee entre 2006 et 2013 sur les flux migratoires entre la France et l’étranger.

299 000 départs à l’étranger en 2013, dont une grande majorité de jeunes Français. C’est un des résultats clés d’une étude menée par l’Insee entre 2006 et 2013 sur les flux migratoires entre la France et l’étranger. France Expat Conseil revient sur cette étude et apporte son analyse quant à la migration des jeunes Français en dehors de leur sol natal.

Le constat que l’Insee a publié le 13 octobre 2015 est clair et devrait mettre fin à toute polémique : au cours de la période étudiée, le nombre de personnes qui ont quitté la France a explosé, passant de 189 000 en 2006 à 299 000 en 2013. Ce sont les personnes nées en France dont les départs pour l’étranger ont fait un bond, passant de 138 000 en 2006 à 197 000 en 2013, soit près de 70 % du total. Mais ce qui est le plus spectaculaire – et le plus préoccupant -, c’est que 80 % des expatriations sont le fait de jeunes âgés de 18 à 29 ans (+ 5,2% par an en moyenne).

Rien d’étonnant donc, le nombre des retours étant resté stable (autour de 78 000) et même si les entrées d’immigrés ont progressé, à ce que le solde migratoire ait plongé, passant de 112.000 personnes en 2006 à 33 000 en 2013.
Cette vive augmentation du nombre des expatriations a au moins une conséquence positive : elle renforce la présence française à l’étranger, avec, calcule l’Insee pour la première fois, près de 3 500 000 personnes nées en France qui vivraient hors de nos frontières.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Générations)