L'Observatoire

Géopolitiques

diminuer augmenter Bookmark and Share

Les Européens veulent plus d’indépendance dans la relation transatlantique

Sondage Transatlantic Trends, le 10/09/2014

SONDAGE : Selon Transatlantic Trends : Une majorité d’Européens et d’Américains ont une image négative de la Russie, et approuve l’aide économique et politique à l’Ukraine ; une majorité d’Européens souhaite satisfaire les demandes du Royaume-Uni plutôt que de le voir quitter l’UE ; une pluralité d’Américains considère que les immigrés illégaux devraient avoir la possibilité de légaliser leur statut.

La 13è étude annuelle des Transatlantic Trends, publiée le 10 septembre 2014, révèle qu’une majorité d’Américains (53%) désapprouve la politique étrangère de Barack Obama et que le soutien européen à cette politique, bien que toujours majoritaire, a baissé de 5 points depuis 2013 (passant de 69% à 64%). L’évolution la plus notable concerne l’opinion publique allemande où 56% des personnes interrogées continuent de soutenir la politique étrangère d’Obama – soit une diminution de 20 points en un an – et 38% s’y opposent – soit 19 points de plus qu’en 2013.

La question du futur du partenariat transatlantique de sécurité divise Européens et Américains. 50% des Européens disent souhaiter voir leur pays adopter une approche plus indépendante vis-à-vis des Etats-Unis, soit 8 points de plus que l’année passée. Pour la première fois, une majorité d’Allemands (57%, contre 40% en 2013) souhaite que leur pays soit plus indépendant vis-à-vis des Etats-Unis dans les affaires diplomatiques et de sécurité. En revanche, une pluralité (37%) d’Américains interrogés souhaiterait que la relation transatlantique se renforce, contre seulement 19% en Allemagne.

« Les troubles qu’ont connus les relations transatlantiques cette année se reflètent dans les résultats 2014 des Transatlantic Trends » constate Karen Donfried, Présidente du GMF. « Néanmoins, les défis posés par la politique russe en Ukraine et par les crises au Moyen-Orient soulignent l’importance d’une coopération transatlantique renforcée ».

Les Transatlantic Trends 2014 sont un sondage d’opinion publique mené chaque année aux Etats-Unis et en Europe par le German Marshall Fund of the United Sates (GMF) et la Compagnia di San Paolo, avec le soutien du Barrow Cadbury Trust, de la BBVA Foundation, et du Ministère des Affaires Etrangères suédois. Dix pays membres de l’Union européenne ont été interrogés : la France, l’Allemagne, l’Espagne, la Grèce, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, le Royaume-Uni et la Suède, ainsi que les Etats-Unis, la Russie, et la Turquie. Les sondages ont été effectués par TNS Opinion entre le 2 et le 26 juin 2014.

71% des Américains et 68% des Européens interrogés ont une opinion défavorable de la Russie, et une majorité souhaite continuer d’apporter un soutien économique et politique à l’Ukraine, même si cela implique des tensions avec la Russie. Une majorité d’Américains (68%) se dit en faveur d’une adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, alors qu’une majorité d’Européens (52%) est prête à intégrer l’Ukraine dans l’UE. Une majorité de Russes interrogés (53%) pense que leur pays doit maintenir son influence en Ukraine, même si cela implique un risque de conflit avec l’UE. (Note : les sondages ont été effectués entre le 2 et le 26 juin, soit avant le crash du vol MH17.)

Une pluralité d’Américains (45%) considère que les immigrés illégaux devraient se voir proposer la légalisation de leur statut plutôt que d’être obligé de retourner dans leur pays (27%). Parmi ceux qui soutiennent la légalisation, 86% des personnes interrogées considèrent que ce statut devrait constituer une étape vers la citoyenneté américaine, et seulement 11% désapprouvent.

La Relation Transatlantique

Plus de la moitié des Européens interrogés (56%) considère qu’il est désirable que les Etats-Unis exercent un fort leadership dans le monde (un résultat stable depuis 2013). Les opinions favorables aux Etats-Unis ont chuté de 3 points en Europe depuis l’année dernière, passant de 70% à 67%. En Allemagne, la chute des opinions favorables aux Etats-Unis est de 10 points en un an (58% contre 68% en 2013).

Près de trois Américains sur quatre (70%) – soit une augmentation de 13 points depuis l’année passée – considèrent qu’il est désirable que l’UE exerce un fort leadership dans les affaires du monde, une opinion partagée par 73% des Européens. L’UE est perçue favorablement par 57% des Américains interrogés (en augmentation de 7 points depuis 2013), 65% des Européens interrogés, et 45% des Turcs interrogés (en augmentation de 10 points depuis 2013). 31% des Turcs ont aussi déclaré souhaiter un fort leadership de l’UE dans les affaires du monde, soit 5 points de plus que l’année passée.

L’image de la Russie et du leadership russe continue de se détériorer des deux côtés de l’Atlantique. 66% des Européens et 53% des Américains considèrent le leadership russe comme indésirable, 71% des Américains (en hausse de 23 points depuis 2012) et 68% des Européens (en hausse de 13 points depuis 2012) déclarent avoir une opinion défavorable de la Russie.

La question du leadership chinois dans les affaires internationales a été posée à nouveau cette année : une majorité d’Américains (55%, soit 8 points de plus qu’en 2013) considère que le leadership chinois n’est pas désirable, tout comme 65% des Européens et 70% des Turcs interrogés.

L’Economie, l’UE et l’Immigration Une majorité d’Européens (73%) considère que l’UE ne fait pas assez pour combattre la crise économique. Cette opinion est particulièrement marquée dans les pays les plus touchés par la crise, tels que l’Espagne (88%) et l’Italie (87%).

66% des Européens interrogés pensent que l’adhésion à l’UE a été bénéfique à leur pays, contre 28% qui considèrent qu’elle a été préjudiciable. Cette seconde opinion est la plus partagée en Grèce (42%), au Royaume-Uni (40%), en Italie (36%) et au Portugal (36%). Parmi les personnes interrogées considérant que l’adhésion à l’UE a été préjudiciable, 45% déclarent que l’UE a eu un impact négatif sur leur économie nationale.

Pour la première fois cette année, les Transatlantic Trends ont posé la question d’une possible sortie de l’UE par le Royaume-Uni. Une majorité des Européens interrogés (51%) pense que les autres pays membres devraient faire davantage pour répondre aux attentes britanniques. 38% pensent au contraire qu’il serait préférable que le Royaume-Uni sorte de l’UE. L’opinion française est la seule, avec 52%, à être majoritairement en faveur d’une sortie britannique de l’UE.

Une majorité de l’opinion transatlantique désapprouve la manière dont leur gouvernement gère les questions d’immigration – 71% des Américains et 60% des Européens interrogés. Une majorité de Suédois (60%) et de Polonais (50%) approuvent au contraire la gestion de l’immigration par leur gouvernement national.

Coopération Transatlantique de Sécurité L’OTAN est toujours “essentiel” selon 61% des Européens et 58% des Américains interrogés, soit une augmentation de 3 points en un an dans les deux cas.

Pour la première fois cette année, les Transatlantic Trends ont abordé la question du type de missions qui devraient être menées par l’OTAN. Une majorité d’Américains (59%), d’Européens (73%) et de Turcs (57%) considère que l’Organisation doit s’engager pour la défense territoriale de l’Europe.

Concernant la possibilité de missions extérieures, une majorité d’Européens (51%) pense que l’OTAN ne devrait pas effectuer d’opérations militaires hors des Etats-Unis et de l’Europe, alors qu’une pluralité d’Américains (49%) y est favorable. L’opinion turque est divisée sur la question, avec 41% des Turcs interrogés considérant que l’OTAN devrait mener des opérations extérieures, contre 42% qui s’y opposent.

Russie Les Transatlantic Trends ont sondé l’opinion russe pour la seconde fois en 2014 (la première étant l’édition 2012). L’opinion russe s’oppose fermement au leadership américain, le considérant indésirable à 81%, soit une hausse de 17 points depuis 2012. 62% des Russes interrogés ont la même opinion concernant le leadership européen (en hausse de 18 points depuis 2012). 86% des Russes ont une opinion négative de la politique étrangère de Barack Obama, alors que 83% approuvent la politique étrangère de leur propre gouvernement, et 87% désapprouvent également la manière dont le président américain gère la relation des Etats-Unis avec la Russie. 72% des Russes interrogés ont une opinion négative des Etats-Unis, et 52% des Russes interrogés pensent de même de l’Union Européenne.

Une pluralité (29%) de l’opinion russe considère que l’économie est l’enjeu le plus important pour la Russie, tandis que 22% des Russes mettent en avant l’instabilité internationale, et 11% la corruption. La moitié des Russes interrogés, soit une diminution de 8 points depuis 2012, déclare avoir été affectée par la crise économique. 53% pensent que la Russie devrait agir pour maintenir son influence en Ukraine même si cela implique un risque de conflit avec l’EU, tandis que 29% ont l’opinion inverse.

Le rapport complet, la méthodologie et les données essentielles sont disponibles sur www.transatlantictrends.org.


Vos commentaires

Posté le 13 juillet 2015 à 18:16 , par Izetta

Nice blog ! Is your theme custom made or did you download it from somewhere ? A theme like yours with a few simple adjustements would really make my blog shine. Please let me know where you got your theme. Many thanks Here is my homepage :: RebbeccaUPencak


Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Géopolitiques)