L'Observatoire

diminuer augmenter Bookmark and Share

Le nombre de femmes et d’enfants qui passent en Europe, via la Macédoine, a triplé en 3 mois

UNICEF, le 2/09/2015

Genève/Skopje/Paris, 1er Septembre, 2015 – Le nombre de femmes et d’enfants, fuyant les violences dans leur pays d’origine et passant la frontière de l’ex-République yougoslave de Macédoine, pour trouver refuge en Europe, a triplé en trois mois, selon l’UNICEF.

Les estimations font état de 3 000 personnes transitant chaque jour par la Macédoine. Un tiers d’entre elles sont des femmes et des enfants – contre 10 % en juin. 12 % sont des femmes enceintes.

Selon les données du Ministère de l’intérieur macédonien, 80 % de ces personnes sont originaires de Syrie, 5 % d’Afghanistan, 5 % d’Irak.

Depuis juin 2015, plus de 52 000 personnes ont été enregistrées à l’aire de transit de Gevgelija, après être passées par la Grèce. On estime qu’au moins autant transitent par la Macédoine sans être enregistrées.

De nombreuses personnes sont parties avec leurs enfants depuis plusieurs mois, endurant la chaleur torride, ne possédant rien d’autre que les vêtements et chaussures qu’elles portent sur elles. Exténuées, elles ont un besoin désespéré de trouver un endroit pour se reposer. Nombreuses sont celles qui souffrent de déshydratation, de blessures aux pieds, de rhumes, diarrhées, coups de soleil et insolations.

Malgré les efforts importants du gouvernement et des partenaires sur le terrain, y compris le HCR, l’accès à l’eau et à des installations sanitaires et d’hygiène de base doit être renforcé. Par ailleurs, de nombreuses personnes sont en état de détresse et nécessitent une prise en charge médicale.

L’UNICEF met en place des tanks à eau et deux tentes de 72 m2 à Skopje. Les tanks à eau de 30 000 litres vont permettre aux personnes en transit d’avoir accès à de l’eau potable, limité jusqu’à maintenant à de l’eau en bouteille. L’eau sera également utilisée pour le lavage alors que des lavabos doivent être mis en place. Les tentes sont quant à elles destinées à accueillir les enfants dans des espaces dédiés, dans lesquels ils peuvent se reposer, jouer, avoir accès à des activités récréatives. L’espace déjà en place peut accueillir 50 enfants à la fois. Depuis son installation le 23 août, il a accueilli 1 200 enfants. Pour répondre aux besoins criants, l’UNICEF fournit également de la nourriture pour les enfants.

Quel que soit leur statut, les enfants franchissant des frontières, avec leur famille ou non accompagnés, doivent recevoir une aide et une protection appropriées. Leur demande de statut de réfugiés devrait être examinée aux postes frontaliers avec promptitude et de manière adaptée, avec un réel suivi et mise en application. Les autorités en Europe devraient appliquer les lois et politiques existantes pour sauvegarder et protéger les droits de l’enfant.

L’UNICEF suit de manière très étroite la situation sur le terrain et travaille avec les autorités locales pour assurer la protection des enfants. L’UNICEF continue sans relâche de plaider pour que toutes les actions prises en direction des enfants migrants soient guidées par l’intérêt supérieur de chaque enfant, à chaque étape de leur périple.

Note aux journalistes :

L’UNICEF a récemment soumis un plan en 10 points à l’Union Européenne afin d’œuvrer dans l’intérêt des enfants migrants ou réfugiés. http://www.unicef.org/media/media_8...

############

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans toutes ses actions. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail : www.unicef.fr


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique