Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

Le devenir des Etats Généraux du Pouvoir Citoyen (EGPC).

Il y a près d’un mois, le 12 octobre 2013, nous nous rassemblions à la Bourse du travail pour la journée de lancement des Etats Généraux du Pouvoir Citoyen (EGPC).

Nous étions 400, et avons rassemblé plus de 140 réseaux associatifs. C’est encore peu, mais c’est déjà beaucoup. Au-delà de ces chiffres encourageants, l’énergie et la motivation étaient indéniablement au rendez-vous. Le besoin de se rencontrer, de coopérer et de mutualiser nos forces se fait très largement ressentir dans tous nos réseaux. En région, certains d’entre vous se réunissent déjà pour travailler ensemble.

Merci pour cette énergie et ce dynamisme ! Un compte-rendu détaillé de la journée, un calendrier des événements à venir, et les images vidéo de la journée seront mis en ligne prochainement sur notre site : http://eg-pouvoir-citoyen.org/

Aller de l’avant

Beaucoup s’interrogent maintenant sur le devenir des Etats généraux.

Ensemble, il s’agit de favoriser la reliance entre les très nombreuses initiatives portées par nos collectifs, de créer des espaces pour nous permettre de confronter nos visions du vivre-ensemble et du bien commun, et, dans la durée, accompagner les mutations sur le territoire et au-delà. Chacun peut s’impliquer dans cette dynamique qui sera ce que nous en ferons. Avec du recul, et en définissant progressivement nos horizons communs et nos points de divergence, l’enjeu sera de renforcer les dynamiques de transformation créatrices qui se déploient déjà.

Pour impulser des propositions et proposer des points de repères, le comité de pilotage composé des premiers signataires de l’appel s’est réuni à plusieurs reprises depuis le 12 octobre 2013. A court terme, nous souhaitons privilégier le pragmatisme et se relier autour d’initiatives qui nous inspirent et renforcent nos liens. Nous voulons aujourd’hui vous proposer trois rendez-vous :

- un événement sur le thème de la convivialité et du vivre-ensemble, initié par le manifeste du convivialisme, qui aura lieu le 17 décembre prochain.

- une journée d’action le 1er février 2014 sur l’ensemble du territoire, axée sur la question écologique au sens large, à l’initiative du Collectif pour la transition citoyenne.

- un événement sur les questions de chômage et d’emploi, à l’initiative du Pacte civique, prévu pour le 1er mai.

Nous vous enverrons plus d’informations sur ces événements des qu’elles seront disponibles. Savoir que ces initiatives existent, s’intéresser à leur contenu, le partager, est déjà mobilisateur.

A ces 3 initiatives intégrantes (1) s’ajoutent les autres rendez-vous identifiés et recensés dans le compte-rendu du 12 octobre 2013. Ces rendez-vous sont ouverts à tous. Ils sont l’occasion de mieux nous connaître, de renforcer les interfaces entre nous, et de consolider les dynamiques de transformation.

Le comité de pilotage des EGPC veillera à communiquer pour accroître leur écho dans la société civile et civique (2). Ne disposant d’aucuns moyens, cette action restera modeste et centrée sur des propositions d’orientations. L’énergie et l’intelligence du mouvement EGPC restent celles des initiatives concrètes de terrain. Ensemble, nous devons faire preuve d’ouverture, de créativité et d’audace. A nous de nous demander non pas ce que nous pouvons attendre d’une organisation centrale qui n’existe pas, mais ce que nous pouvons faire pour tisser nos liens, sans accroître notre charge de travail. La confiance mutuelle, l’attention à l’autre, la réciprocité, et « la curiosité de l’autre » jouent un rôle clé dans ce processus.

Reste en suspens la question de concevoir notre propre événement, en tant qu’Etats Généraux du Pouvoir Citoyen – une question qui reste ouverte aujourd’hui. Un rendez-vous au printemps 2014 a été envisagé, suivi d’autres initiatives : des rendez-vous qui permettraient de catalyser le processus de mobilisation citoyenne bien évidemment inscrit dans la durée.

A nous de nous mobiliser dans le respect de nos différences, porté-e-s par le désir de donner naissance à notre « envie d’autre chose ». Nous tenons déjà dans nos mains de très nombreux ingrédients qui rendent cette utopie réaliste et tangible.

A très bientôt !

Laurence Baranski et Clémence Hutin, pour le comité de pilotage des Etats Généraux du Pouvoir Citoyen

(1) Nous proposons de nommer ces initiatives des initiatives « intégrantes ». Une initiative intégrante n’est pas une initiative qui intègre les autres pour grossir elle-même (ce qui se transformerait en pouvoir captateur, le contraire de ce que nous souhaitons), mais une initiative qui évolue est veillant à se relier aux autres, une initiative qui intègre dans son développement la notion de reliance avec les autres (une relatiance qui renforce notre pouvoir de créer le futur). Charge à chacun de savoir comment il a envie de se situer et de s’impliquer.

(2) Pour mémoire la société civique est un espace de confrontation de nos visions du futur qui ambitionne de réunir différents acteurs volontaires qui appartiennent autant à la société civile, à l’univers des média, du politique, des syndicats, des entreprises… qui souhaiteront réfléchir ensemble aux alternatives à faire émerger. C’est un espace de gestion de la diversité et d’apprentissage de nos désaccords qu’il nous appartient d’identifier, et de rendre féconds et constructifs.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)