Sujet
Réponses
Auteur
Dernier Message
14
Place Publique
Le 31/08/2007 à 18:23
0
Place Publique
1
Place Publique
Le 31/10/2006 à 16:55
PREMIERE < | 1 | 2 | 3 | 4 |> |DERNIERE

Bas de page
Auteur
Le MPE lance un débat sur l’égalité
Place Publique
vendredi 1er décembre 2006,
23:18

Notre mouvement (Mouvement pour l’égalité "MPE") mène un combat politique pour l’égalité réelle en France, en Europe et dans le monde. C’est parce que nous constatons, en France (comme en Europe), que les inégalités touchent principalement les personnes françaises ou non dites : « issues » de l’immigration, de la colonisation et de l’esclavage. Ces personnes sont majoritairement mises à la marge de la société, mises à distance de la citoyenneté, on peut même dire : "de la vie" (taux de chômage voisinant 60% dans certains quartiers-ghettos). Ségrégations spatiales, sociales, économiques, discriminations à l’embauche et violences policières souvent impunies... la révolte des banlieues d’octobre-novembre 2005 en France en était la parfaite illustration.

Nous pensons que cette mise à distance, ces discriminations et ces ségrégations ne s’expliquent pas par le seul fait des séquelles du passé colonial, post-colonial ou esclavagiste. D’autres dimensions déterminantes liées au contexte socio-économique mondialisé où les profits priment désormais l’être humain en sont pour beaucoup. En effet, la mondialisation néolibérale heureuse s’est incontestablement imposée, écrasant de jour en jour des couches populations indépendamment de leur couleur, de leur origine, de leur passé et présent.
L’écart entre les classes populaires (même dans l’accès à une éducation de qualité !), entre les pays riches et pauvres, ne cesse de se creuser. Ce qui oblige des milliers de personnes à fuir la misère pour trouver, finalement, la mort aux frontières de l’Europe forteresse ou en être expulsées par la force non sans drame dans bien des cas. Voilà qui fait encore que la question de l’égalité réelle est plus que jamais posée à nous tous et toutes, non seulement en France ou en Europe, mais dans le monde entier. C’est pourquoi il devient urgent de mener une action profonde non seulement sur le plan moral, juridique ou social, mais centralement sur le plan politique.

Nous souhaitons mener notre combat avec tous ceux qui sont concernés de prêt ou de loin par les questions complexes de l’égalité afin de trouver ensemble des solutions. Ce combat commence, selon nous, par la réflexion et la production d’une vraie pensée, couplées avec un réel combat politique et militant sur le terrain. Car seul un travail de fond sur ces deux plans sera susceptible de changer les mentalités et avant tout de déstabiliser la culture dominante sûre de son bon droit.

Nous vous invitons donc à prendre part entière dans la réflexion et le débat qui s’engagent et d’agir concrètement en faveur de l’égalité, d’agir pour demain, pour notre avenir à tous et celui des générations à venir.

Site : http://www.mouvement-egalite.org/article.php?id_article=51

LAVEAUD Michel-Jean
samedi 2 décembre 2006,
10:53

Le Conseil Régional Rhône-Alpes a ouvert un "chantier" avec l’élaboration d’une "Charte contre les discriminations".

A l’initiative de la Vice-Présidente déléguée à la Jeunesse, aprés un cycle de rencontres dans les 8 Départements de la Région, le 9 Décembre prochain aura lieu une Journée d’élaboration de la Charte contre les discriminations faites aux 16/25 ans.
Cette Charte est adossée à l’engagement de la Région Rhône-Alpes dans la Décennie de Culture de Non-violence et de Paix de l’Unesco avec l’adhésion en cours à l’Association Française des Régions, Départements et Communes pour la Paix ( www.afcdrp.com ).

Par ailleurs s’agissant des obligations faites (aux autres ?), la référence à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ( C.I.D.E.) défendue par Défense Enfants International France ( www.dei-france.org )est suggérée à la Région. Ce qui se veut cohérent avec le "Non" français au Traité Constitutionnel Européen qui - malencontreusement -oubliait la signature de la C.I.D.E. par la France en novembre 1989, toute en mutilant ainsi "les Droits humains fondamentaux" de l’attention aux plus faibles, les enfants.

Avec les Régions qui assument une part importante de responsabilité de l’accompagnement des "juniors" vers la citoyenneté pleine et entière ( culture, enseignement, formation (tout au long de la vie),emploi, qualité de vie, solidarités locales et coopération décentralisée avec la démocratie participative), cette "Charte contre les discriminations" conforte le rôle des Collectivités Territoriales dans leurs responsabilités vis à vis de la jeunesse.

Pour participer au 2éme Séminaire national des politiques locales de la jeunesse ( www.adels.org , de juin 2006 à janvier 2007 ), je peux témoigner que cet engagement régional rencontre les constats fait par notre Séminaire et par l’Association des Régions de France (www. arf.asso.fr, qui tiendra son 2éme Congrés les 14 et 15 décembre prochains à Dijon).

Nous aurions là des convergences et quelques espoirs de "faire de la politique autrement" avec les destinataires des actions annoncées.
La transformation de cette promesse en réalité opérationnelle serait une belle défense-illustration des solidarités sociales et territoriales, ouvertes sur la réalité du monde.

2007 serait une année de promesses réalisables, cela tient aussi à nous.
Solidairement


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
samedi 9 décembre 2006,
11:41

OUI Michel jean je suis avec toi dans ce combat que nous mènerons ensemble chacun dans nos sphères et ensemble dans l’idéologie !
il est effectivement urgent d’agir pour le bien être de l’humain qui se perd dans son humanité !
l’indifférence est l’acte le plus atroce qui puisse exister et elle tue plus que les maladies ou autre fait de société ! la maladie est crée par cette même indifférence !
elle nous habite tellement fort que notre conscience n’imprime plus !
je reviens d’un CA de l’ANACEJ à paris qui regroupe les conseils d’enfants et de jeunes de la france entière et j’ai pu noté une nette envie de faire bouger les évènements !
j’ose croire que ce rêve devienne réalité car nous sommes tous à bout de souffle !
nous avons élaboré un texte que nous allons présenter aux politiques et tous azimuts !
il sera une référence pour les futures créations de conseils de jeunes et s’enrichira je suis sure au fil des évènements !
bien j’ai tellement de choses à partager que je crois que toute une vie ne suffirait pas !
je vois que toi aussi ...
je te souhaite un bon weekend
frédérique k


Haut de page