L'Observatoire

Moi et ma planète

diminuer augmenter Bookmark and Share

LEGO + Shell : tout pour l’image, rien pour l’avenir

Greenpeace (extraits), le 10/09/2014

En soutenant une compagnie comme Shell, qui envisage d’exploiter les combustibles fossiles dans les eaux de l’Arctique, LEGO trahit ses propres engagements.

Pour Greenpeace, l’Arctique est le symbole le plus marquant de la lutte environnementale. L’Arctique est au tout premier rang de la lutte que nous menons pour limiter l’impact des changements climatiques. Les bouleversements du climat y sont déjà visibles, car l’Arctique se réchauffe plus vite que n’importe quelle autre partie du monde. Et ce qui arrive là-bas va impacter tous les hommes, femmes et enfants de la Planète, depuis la fonte des calottes glaciaires, aux conflits géopolitiques pour les réserves fossiles ou pour les stocks de poissons.

En ce moment, c’est l’été dans l’hémisphère Nord. La glace dans l’océan Arctique rétrécit, de manière saisonnière certes. Mais sa fonte s’accentue chaque année un peu plus encore. Les conséquences se font sentir, durement, notamment pour les ourses femelles qui s’épuisent en nageant de plus en plus loin pour trouver des vivres pour leurs petits. Cette diminution de la glace arctique est considérée comme une opportunité par les compagnies pétrolières. Exxon et Rosneft vont forer en mer de Kara, Shell prépare activement sa prochaine campagne de forage… Ces majors du pétrole sont sourds et aveugles, obsédés par les profits qu’ils pourront tirer de l’exploitation pétrolière en Arctique. Préférant écouter les cours de bourse que les avertissements des citoyens, des ONG, des autorités internationales sur les risques pour la région Arctique et donc pour le climat en général. Shell ne renoncera pas facilement, nous le savons. Mais nous sommes nous aussi déterminés. Parce que l’Arctique et son avenir méritent que l’on se batte. C’est pourquoi nous continuerons de suivre Shell, sur tous les terrains que le pétrolier investira. Nous le suivrons encore et toujours, en mer, sur terre, sur le web et dans les magasins… Pour montrer la vérité au public sur les projets de Shell pour détruire l’Arctique.

Les jeux LEGO se compromettent avec Shell

Dans le cadre de leurs opérations de co-promotion, LEGO commercialise des boîtes de jeu à l’effigie de Shell. Le logo de la compagnie pétrolière se retrouve ainsi entre les mains de millions d’enfants... En s’immisçant insidieusement mais sûrement dans les salles de jeux de nos bambins, Shell cherche à se mettre la prochaine génération de consommateurs dans la poche. En lui offrant une présence sur les jouets de nos enfants, LEGO choisit de soutenir Shell et ses projets criminels en Arctique. Et le temps presse pour l’Arctique. C’est pourquoi, même si nous aimons beaucoup LEGO nous ne pouvons accepter leur compromission. Il est de notre devoir d’agir, encore, et encore, jusqu’à ce que LEGO voit enfin la vérité en face. Il est de notre devoir d’agir, encore, et encore, jusqu’à ce que LEGO voit enfin la vérité en face. Son éthique, son image positive mais aussi ses exigences environnementales élevées sont à l’opposé de celles d’une entreprise comme Shell. LEGO qui veut donner aux enfants du monde entier les clés pour imaginer des univers, s’associe, pour des raisons de pur business, à l’entreprise qui va contribuer à détruire l’Arctique !

Pourquoi lancer une campagne sur LEGO ?

Pourquoi ne pas aller sur les plateformes ? Parce que nous souhaitons être sur tous les fronts. Ces deux dernières années, Greenpeace a multiplié les actions sur les plateformes de forages arctique : en Russie, en Norvège… Aujourd’hui, c’est aussi sur l’image de Shell que nous voulons agir. Car Shell utilise LEGO : Ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’une stratégie mûrement réfléchie de la part de Shell : son but est de “s’acheter des amis” qui pourront légitimer ses projets de forage dangereux en Arctique, et d’associer la marque à des valeurs positives. Ces six dernières semaines, plus de 800 000 personnes à travers le monde ont demandé à LEGO de rompre son partenariat marketing avec Shell. Nous ne voulons pas renoncer et nous ne renoncerons pas. 824 000 emails ont été envoyés à LEGO, depuis 6 continents. 6 millions d’internautes ont vu la vidéo ‘LEGO everything is not awesome’. Des activistes ont organisé des actions dans des parcs LEGOland, dans les magasins LEGO, ils ont livré des dizaines de milliers de signatures devant le siège de la marque au Danemark. Des enfants se sont mobilisés devant le siège de LEGO à Londres, des volontaires de Greenpeace ont organisé des activités, dans les rues, dans les stations-service Shell, dans les magasins de jouets, depuis l’Australie jusqu’à Hong-Kong, en passant par l’Europe, jusqu’à New-York, et dans pas moins de 10 villes de France !

Cette campagne n’a pas laissé LEGO et Shell indifférents.

Après que des centaines de personnes ont contacté leur service clientèle par téléphone, LEGO a tout simplement fermé la ligne. Un sondage a aussi été lancé pour connaître l’opinion des gens sur le partenariat entre LEGO et Shell dans plusieurs pays. D’autre part, la compagnie de relations publiques de Shell a fait retirer une vidéo en ligne vantant sa stratégie d’utiliser LEGO pour cibler les enfants et leurs parents afin de les fidéliser. LEGO, comme Shell, semblent donc vouloir s’assurer que notre campagne n’aura pas trop écorné leur image auprès de consommateurs et de leurs “cibles marketing.”


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Moi et ma planète)