L'Observatoire

diminuer augmenter Bookmark and Share

L’enfance, un investissement d’avenir

Terra Nova, le 23/10/2013

Cette note rédigée par une équipe* de spécialistes réunie par Terra Nova a pour objectif de poser les enjeux de la définition d’une politique de l’enfance : à une période clé du développement de l’individu, le politique doit mieux cibler son intervention pour ouvrir aux enfants un meilleur avenir. L’amélioration des conditions d’accueil et d’éducation des jeunes enfants est l’un des moyens les plus efficaces pour préparer la France de 2030. Cette note, qui préfigure un rapport que Terra Nova publiera en janvier 2014 dans la perspective des élections municipales, préconise notamment de définir, au niveau national, un quatrième objectif de la politique familiale, centré sur le développement éducatif de l’enfant et la promotion de l’égalité des chances et d’encourager, au niveau local, les établissements à améliorer la qualité éducative de leurs projets d’accueil. Elle propose également de mobiliser les collectivités locales pour réaliser rapidement l’objectif national d’accueil d’au moins 10 % d’enfants de familles pauvres dans les structures collectives.Cette note, qui préfigure un rapport que Terra Nova publiera en janvier 2014 dans la perspective des élections municipales, préconise notamment de définir, au niveau national, un quatrième objectif de la politique familiale, centré sur le développement éducatif de l’enfant et la promotion de l’égalité des chances et d’encourager, au niveau local, les établissements à améliorer la qualité éducative de leurs projets d’accueil. Elle propose également de mobiliser les collectivités locales pour réaliser rapidement l’objectif national d’accueil d’au moins 10 % d’enfants de familles pauvres dans les structures collectives.

Chaque année, près de 200 000 enfants, issus en majorité de milieux défavorisés, entrent en 6e sans bien maîtriser la lecture et le calcul. Leurs chances de réussite sociale et professionnelle en sont gravement compromises, ce qui creuse les inégalités dans notre pays, alimente le chômage et réduit nos perspectives de croissance économique. Or, cinquante ans de recherches scientifiques nous montrent qu’il est possible de prévenir ces inégalités en intervenant dès le plus jeune âge : parce que la petite enfance est la période de développement la plus intense de toute l’existence, des crèches ou une école maternelle de grande qualité peuvent donner à nos enfants un bien meilleur avenir, notamment lorsqu’ils sont issus de milieux modestes.

La petite enfance doit devenir un thème central de notre débat public : elle est un enjeu politique crucial pour notre avenir, et elle peut en outre nous permettre de redonner de l’optimisme à notre modèle social. En effet, la France est parmi les pays les mieux armés pour faire de la petite enfance la clé d’un développement social et économique partagé.
370 000 places de crèches, 900 000 places potentielles d’assistantes maternelles, une forte tradition de scolarisation dès 2 ans : nos familles bénéficient d’une offre déjà abondante et de professionnels de qualité, qui contribuent à une natalité dynamique et à un taux élevé d’activité des femmes. Il est possible de faire de cette offre un des atouts majeurs de notre pays en améliorant fortement son contenu éducatif et en la rendant plus accessible aux enfants qui en ont le plus besoin. Des expériences positives, conduites en France, ont déjà démontré leur efficacité. Diffusons-les ! La petite enfance est une chance pour la France !

Tel est l’objet du rapport que Terra Nova publiera en janvier 2014 et dont les orientations sont présentées aujourd’hui dans une note de préfiguration ( Lire la note intégrale sur le site de Terra Nova).

D’un esprit résolument optimiste et pragmatique, ce travail entend promouvoir les expériences innovantes qui montrent que nos crèches ou nos écoles peuvent faire encore mieux en termes de qualité éducative de l’accueil des jeunes enfants. Il proposera des recommandations concrètes aux décideurs nationaux et locaux, en particulier aux maires en vue des élections municipales de mars 2014. Il inclura enfin un guide pratique et clé en main à destination des acteurs qui souhaiteraient adapter à leur contexte les expériences réussies identifiées.

Les premières orientations du rapport sont les suivants :

- Au plan national, définir un quatrième objectif de la politique familiale qui serait centré sur le développement éducatif de l’enfant et la promotion de l’égalité des chances ;
- Au plan local, encourager les établissements à améliorer la qualité éducative de leurs projets d’accueil du jeune enfant en s’appuyant sur les meilleures pratiques recensées et sur les acquis de la recherche scientifique : enrichissement de l’environnement général en stimulations linguistiques, traitement précoce des retards de langage, implication des parents ;
- Mobiliser les collectivités locales pour réaliser rapidement l’objectif national d’accueillir au moins 10 % d’enfants des familles pauvres dans les structures collectives : critères d’attribution des places transparents et harmonisés, mécanisme d’accès préférentiel pour les familles à bas revenus, fin du statut prioritaire donné aux parents ayant une activité professionnelle.

*Arthur Muller, Laurent Evenos*, le pôle Enfance de Terra Nova, Liem Binh Luong Nguyen, Olivier Noblecourt, Suzanne de Bellescize.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique