Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

L’avenir de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO en danger : Lettre ouverte

Paris, le 11 Décembre 2009

Lettre ouverte concernant l’avenir de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO (CNFU) A
Monsieur François Fillon, Premier Ministre,
Monsieur Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des négociations sur le climat,
Madame Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,
Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes,
Monsieur Fréderic Mitterrand, Ministre de la Culture et de la Communication
Monsieur Luc Chatel, Ministre de l’Education nationale, Porte-Parole du Gouvernement

Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre d’Etat, Madame et
Messieurs les Ministres,

La Commission Nationale Française pour l’UNESCO (CNFU) dont vous avez bien voulu signer le décret modifiant la composition en décembre 2008 est sur le point de disparaître :

1° : un an après la publication de ce décret, la désignation de la nouvelle commission nationale n’est toujours pas intervenue ; l’ancienne commission, dont le mandat devait en principe cesser en mars 2007, se survit à elle-même, sans objectifs assignés ni moyens d’action. Dans ce contexte, son président, Monsieur Jean Favier, vient de nous faire part de sa décision de remettre sa démission à la fin de ce mois de décembre. Retarder la désignation de la nouvelle commission signifierait dans ces conditions la fin de la CNFU.

Comme vous le savez, la CNFU représente l’ensemble de la société civile de notre pays : éducateurs, scientifiques, intellectuels, artistes français ; elle agit auprès de l’UNESCO aux côtés de la Délégation permanente de notre pays, actuellement conduite par Madame Catherine Colonna, ancienne ministre, déléguée permanente de la France auprès de l’UNESCO.

La Commission nationale, grâce à ses intellectuels, fut à l’origine des grandes avancées mondiales dans tous ses domaines de compétence, de la Convention sur la protection du patrimoine mondial de 1972 à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en 2003, ou en 2005 la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et la Convention sur la bioéthique et les droits de l’Homme. De même, son rôle s’est avéré décisif lors de l’ensemble des grandes réunions touchant au secteur de l’éducation, dont le rôle vital est inscrit dans les objectifs mêmes du Millénaire pour le Développement.

2° : le 31 décembre 2009, la mise à disposition par le ministère de l’Education nationale de trois agents du secrétariat général prendra fin. Il s’agit du secrétaire général et de deux conseillers techniques, respectivement affectés aux secteurs, essentiels dans le contexte de l’UNESCO, de la culture et des sciences. D’autres pays membres de l’UNESCO, connaissant une situation économique indiscutablement moins favorable que celle de la France, tels que le Sénégal, disposent quant à eux de commissions nationales dûment constituées, et dotées de moyens financiers d’une toute autre importance ;

3° : les budgets alloués par vos ministères pour assurer le fonctionnement de la CNFU ont drastiquement diminué au cours des trois dernières années. Il est désormais de plus en plus difficile pour cette Commission nationale de prendre des initiatives correspondant à sa raison d’être auprès de l’UNESCO comme auprès de la collectivité intellectuelle nationale.

Cette disparition de fait intervient au moment où une personnalité francophone et francophile, Madame Irina Bokova, vient d’être élue directrice générale de l’UNESCO.

Dans son discours d’investiture devant la 35ème Conférence générale, qui rassemblait en octobre l’ensemble de la communauté internationale, elle a longuement mentionné le rôle et l’importance des commissions nationales. Madame Bokova a indiqué de façon très claire l’importance qu’elle attache aux commissions nationales et l’impact qui en est attendu sur les activités présentes et futures de l’Organisation.

La Conférence de Copenhague se tient en ce moment ; des comités scientifiques internationaux de l’UNESCO, tels que le MAB ou la COI - qui fêtera son cinquantenaire au printemps 2010 - en sont partie prenante. Ce sont là deux des cinq grands programmes scientifiques coordonnés par notre Commission nationale.

Dans le domaine de la culture, la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, dans l’adoption de laquelle notre pays a joué un rôle décisif, progresse avec les premières inscriptions ; l’année 2010 a été proclamée Année internationale du rapprochement des cultures par l’ONU, qui a confié à l’UNESCO la mission de mettre en œuvre cette décision - notamment par le biais des commissions nationales -. Les périls que fait courir à nos sociétés le changement climatique, la disparition des langues, les programmes Education pour tous et Information pour tous, la coordination du réseau des 8000 écoles associées, sont quelques-unes parmi les missions assignées à l’UNESCO, auxquelles les Commissions nationales donnent toute leur résonance. Ainsi, il est paradoxal, et particulièrement déroutant pour nos partenaires étrangers, que la Commission nationale du pays hôte de l’Organisation soit ainsi affaiblie au moment même où l’histoire de l’UNESCO connaît un nouveau tournant.

Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre d’Etat, Madame et Messieurs les Ministres, il est encore temps d’agir. Désigner la nouvelle Commission nationale, continuer de lui allouer les moyens en personnels et les crédits de fonctionnement lui permettant de poursuivre et de développer les activités indispensables au maintien de la place de la France auprès de l’UNESCO, tel est aujourd’hui l’enjeu.

En espérant que vous voudrez bien nous entendre et faire en sorte que la CNFU ne soit pas définitivement anéantie, nous vous prions d’agréer l’expression de notre haute considération.

Les premiers signataires de la lettre (voir page suivante) Les membres élus du Comité Permanent de la CNFU

Jean Audouze, Vice Président de la CNFU, Président par intérim de la CNFU, ancien membre du groupe international d’experts chargé d’examiner les programmes scientifiques de l’Unesco (2006 – 2007)

Maurice Aymard, Vice – Président du Comité « Sciences Humaines et Sociales » de la CNFU, secrétaire général du Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines de l’Unesco.

Eric Baptiste Président du Comité « Information et Communication » de la CNFU, Directeur Général de la Conférence Internationale des Sociétés d’Auteurs et de Compositeurs.

Nicole Bécarud Membre du Comité permanent de la CNFU, Vice Présidente du Comité des Sciences exactes et naturelles et Présidente du Comité "formation" du Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France (CNISF)

André Bourgey Président du Comité « Sciences Humaines et Sociales » de la CNFU et ancien président de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Suzy Halimi Présidente du Comité « Education » de la CNFU, Rapporteur général de la conférence mondiale de l’UNESCO pour l’enseignement supérieur (juillet 2009) et présidente du conseil d’administration de l’Institut de l’Unesco pour l’éducation tout au long de la vie (Hambourg) à partir de janvier 2010

Chérif Khaznadar Président du Comité « Culture » de la CNFU, Président de l’Assemblée générale des Etats parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco

André Perrette Trésorier de la CNFU, Inspecteur central honoraire du Trésor

Gérard Toulouse Président du comité « Sciences exactes et naturelles » de la CNFU, Membre fondateur de l’Académie des Technologie et membre correspondant de l’Académie des Sciences

Antoine Valéry Président du Comité « Droits de l’Homme et questions éthiques » de la CNFU, Ancien membre du Conseil de l’Ordre des avocats à la Cour de Paris et vice président de l’Institut des Droits de l’homme du Barreau de Paris

Figurent également parmi les premiers signataires

Robert Barbault Président du Comité français du programme MAB de l’UNESCO, Membre de l’Academia Europea

Christian Baudelot Membre de la CNFU, Professeur honoraire de Philosophie à l’Ecole Normale Supérieure

Gabriel Beis Inspecteur Général Honoraire de l’Education Nationale, Expert auprès de la CNFU, Membre du Comité « Education » de la CNFU

Gilles Benest Docteur es Sciences, Université Paris – Diderot, Directeur « d’Espaces et Milieux

Marianne Bernheim Présidente honoraire de l’AFFDU (Association Française des Femmes Diplômées de l’Université), ancienne Présidente de la commission mixte ONG- UNESCO sur l’Eduction au Développement Durable

Francine Best Vice – Présidente du Comité « Droits de l’Homme » de la CNFU, Inspectrice Générale Honoraire de l’Education Nationale

Evelyne Bevort Directrice déléguée du CLEMI (Centre de Liaison entre l’Enseignement et les Médias à l’Information)

Denise Bigot Présidente du Comité National Français de l’Association Internationale des Arts Plastiques auprès de l’UNESCO

Jean – Pierre Bourguignon Membre du Comité des Sciences exactes et Naturelles de la CNFU, Directeur de l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques

Michel Bourguignon Vice Président du Comité « Culture » de la CNFU, Membre de la Ligue de l’Enseignement, Vice – Président du Comité National de la Musique

Aleth Briat Membre du Comité « Education » de la CNFU, Secrétaire Générale de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie

Christian Byk Membre du Comité « Sciences Humaines et Sociales » de la CNFU, Magistrat, Secrétaire Général de l’Association Internationale « Droit, Ethique et Société »

Thierry Cadart Secrétaire Général de la Fédération SGEN - CFDT

Emmanuel de Calan Ancien Délégué permanent adjoint de la France auprès de l’UNESCO (1987 – 1993)

Raoul Cantarel Membre du Comité « Education » de la CNFU, Inspecteur Général de l’Education Nationale, Vice – Président de l’Association Française du Développement de l’Enseignement Technique

André Capron Membre de l’Académie des Sciences, Président du Groupe inter académique pour le Développement, porteur du projet PARMENIDES, de coopération scientifique euro méditerranéenne.

Marie-Lise Chanin Membre du comité « Sciences exactes et naturelles » de la CNFU, Membre fondateur de l’Académie des Technologie et Membre correspondant de l’Académie des Sciences, Représentante de la France au Conseil International de la Science

Jacques Charpentier Compositeur, Président du Comité National de la Musique

Michel Cibot Membre de la CNFU, Directeur Général des Services, Délégué Général de l’AFCDRP (Association Française des Communes, Départements et Régions pour la Paix)

Bernard Cornu Professeur des Universités, Directeur de la Formation au CNED, Président du Comité Education de l’International Federation for Information Processing, Président du Conseil d’Administration de l’Institut de l’UNESCO pour les Technologies de l’Information en Education

Alain Damlamian Professeur à l’Université Paris – Créteil, Vice – Président du Centre International pour les Mathématiques Pures et Appliquées (CIMPA) (Centre de catégorie 2 de l’UNESCO

Isabelle Deblé Ancienne présidente du Comité « Education » de la CNFU

Sonia Dayan- Herzbrun Vice – Présidente duComité des Sciences Humaines et Sociales de la CNFU, Professeur émérite à l’Université Paris – Diderot – Paris 7

Philippe Dechartre Ancien Ministre, Doyen du Conseil économique, social et environnemental

Jean – Paul Defrance Membre de la CNFU, Membre du Conseil d’Administration de Peuple et Culture

Claudie Essig Membre du Comité « Culture » de la CNFU, Membre Fondateur de l’ADMICAL

Dominique Ferriot Professeure au Conservatoire National des Arts et Métiers, Présidente du Comité National Français de l’ICOM (Conseil International des Musées)

Jean – François Flauss Professeur à l’Université de Panthéon – Assas (Paris II), Secrétaire Général de l’Institut International des Droits de l’Homme

Alain Foucault Président de l’Association Française pour l’Avancement des Sciences (AFAS)

Divina Frau –Meigs Professeur des universités, sociologue des médias, expert auprès de la commission pour les questions d’information, communication et éducation aux médias, représentante de la France au programme Information pour Tous (PIPT)

Jacques Fröchen Professeur, Adjoint au vice-président de l’Académie des sciences délégué aux relations internationales, Secrétaire général du Groupe Inter-académique pour le Développement (GID)

Michel Girost Membre de la CNFU, Président du Centre Louis François pour l’UNESCO

Bernard Gournay Membre de la CNFU, Membre du Comité « Culture » de la CNFU, ancien Membre du Conseil des Etudes au Ministère de la Culture, Membre du Groupe « Evaluation des Politiques Culturelles » auprès du Conseil de l’Europe

François Gros Membre du Comité « Sciences Exactes et Naturelles » de la CNFU, Secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des Sciences, Professeur Honoraire au Collège de France

Michèle Guillaume – Hofnung Professeure des facultés de Droit, Vice – Présidente du comité « Droits de l’Homme et Questions Ethiques » de la CNFU

Colette Guillopé Membre des comités « Sciences Exactes et Naturelles » et « Education » de la CNFU, Présidente d’Honneur de l’Association « Femmes et Sciences », Professeure de Mathématiques à l’Université Paris 12

Jean – Claude Jacq Secrétaire Général de l’Alliance Française

Jean – François Jarrige Membre de l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres, Membre de la CNFU

Antoine Jeammaud Membre de la CNFU, Professeur émérite à l’Université Louis Lumière – Lyon 2

Ali Kazancigil Membre du comité « Sciences Humaines et Sociales » de la CNFU, ancien Sous -Directeur Général pour les Sciences Sociales et Humaines de l’UNESCO, Vice – Président du Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines, Directeur de la revue de géopolitique « Anatoli – de l’Adriatique à la Caspienne » (CNRS Editions)

Jean – Pierre Kahane Membre du Comité « Sciences Exactes et Naturelles » de la CNFU, Mathématicien, Membre de l’Académie des Sciences

Robert Klapisch Membre du comité « Sciences exactes et naturelles » de la CNFU, Ancien directeur de la Recherche du CERN, Président de la Fondation « Partager le Savoir »

Georges Kutukdjian Ancien directeur de la division Bioéthique et Ethique des Sciences à l’UNESCO - Université Paris 8 (saint Denis), Master en droit de la Santé

Anne – Marie Laulan Ancienne présidente du Comité des Sciences humaines et sociales, Responsable pour la France du Comité de liaison du programme MOST de l’UNESCO

Christian Le Moënne Professeur des Universités, Président d’Honneur de la Société Française des Sciences de l’Information - Communication

Bernard Levy Professeur à l’Université Paris Diderot

Françoise Massit – Folléa Membre du Comité « Information – Communication » de la CNFU, Responsable Scientifique du projet « Vox Internet II » à la Maison des Sciences de l’Homme, co directeur de l’ouvrage « La société de l’information, glossaire critique » (la Documentation Française – Unesco, 2005)

Jean Musitelli Ancien Ambassadeur de France, délégué permanent de la France auprès de l’Unesco

Jean Nakache Maître de conférences honoraire, ancien conseiller chargé du développement de l’information sur la formation permanente auprès des ministres chargés de la formation professionnelle (1983 -1991), ancien directeur du centre (INFFO) pour le développement de l’information sur la formation professionnelle

Jean Nemo Président d’Egide

Marie – Odile Paulet Vice – Présidente du Comité « Education » de la CNFU

Alain Pompidou Président de l’Académie des Technologies et Président de la Commission Mondiale d’Ethique des Sciences et des Techniques (COMEST) de l’Unesco

Hughette Redegeld Représentante du Mouvement International ATD Quart Monde auprès de l’UNESCO

Pierre Tapie Président de la Conférence des Grandes Ecoles

Ramon Tio Bellido Membre de la CNFU, Membre du Conseil d’Administration de l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art)

Michel Van Praët Conservateur Général du Patrimoine, Membre élu du Conseil Exécutif de l’ICOM (Conseil International des Musées)

Lionel Vinour Président de la Fédération européenne des associations, centres et clubs UNESCO, ancien Secrétaire Général de la Fédération Française des Clubs UNESCO

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)