Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

L’Adie lance sa 11e Semaine du Microcrédit© en appelant à relever un grand Défi pour l’Emploi

C’est en appelant à relever un grand Défi pour l’Emploi et ainsi faire de la lutte contre le chômage une cause nationale, que l’Adie lance la 11e édition de sa Semaine du Microcrédit, du 2 au 6 février dans toute la France. Un défi également placé au cœur de son ambitieux nouveau plan stratégique pour les trois années à venir.

Une semaine pour faire connaître le microcrédit et l’accompagnement à la création d’entreprise comme outils de lutte contre le chômage Faire connaître le microcrédit au plus grand nombre, tel est l’objectif de la Semaine du microcrédit que l’Adie organise pour la 11e année, du 2 au 6 février prochains, dans toute la France. Lors de la précédente édition, plus de 8 000 personnes en métropole comme en outre mer ont déposé leur projet d’entreprise, soit 1 000 de plus que lors de l’édition précédente. L’édition 2015 se tient du 2 au 6 février, dans toute la France. Pendant cinq jours, les équipes de l’Adie reçoivent les porteurs de projet dans des lieux publics, les antennes de l’Adie, et vont également à leur rencontre chez ses partenaires (Pôle emploi, CCI, BGE, Missions locales, agences bancaires, bureaux de poste...), afin de faire mieux connaître la création d’entreprise comme solution pour créer son emploi. Et vous, vous faites quoi pour l’emploi ?... Pour donner un coup de projecteur sur le rôle que peut jouer le microcrédit dans la lutte contre le chômage, l’Adie lance, à l’occasion de sa Semaine du Microcrédit, un grand Défi pour l’Emploi, à travers un message qui interpelle et implique chacun :

L’Adie permet de créer plus de 200 emplois par semaine. « Et vous, vous faites quoi pour l’emploi ? » A travers cette initiative, l’Adie vise 10 000 soutiens pour l’emploi pendant la durée de l’événement, en s’appuyant sur les réseaux sociaux comme caisse de résonance et sur des opérations événementielles, Place de la République à Paris et Place de la Victoire à Bordeaux.

Tous ceux qui agissent déjà concrètement pour l’emploi comme ceux qui ne le font pas encore, peuvent participer en signant la pétition du défi ou en partageant une photo sur www.defipourlemploi.org.

Un nouveau plan stratégique : l’Adie au cœur du combat pour l’emploi C’est toujours cette ambition de s’engager encore davantage dans le combat pour l’emploi qui guide le programme d’action de l’Adie pour les 3 années à venir. Forte de ses résultats, elle se fixe comme perspective de doubler son activité en 5 ans, et vise un objectif de 24 000 microcrédits par an distribués à l’horizon 2017. L’idée qui sous-tend cet objectif est de venir en aide à un nombre croissant de personnes en situation de fragilité ou d’exclusion professionnelle. 25 000 personnes par an seraient en effet concernées par un besoin de microcrédit pour créer leur entreprise.

Deux éléments forts caractérisent la nouvelle dynamique du Plan stratégique qui prend effet en ce début d’année. Le premier est la volonté affichée de se concentrer sur le cœur de cible historique de l’Adie, et donc de faire plus et mieux pour les publics les plus en difficulté. Le second est de mettre en place des dispositifs d’accompagnement permettant d’assurer aux micro-entrepreneurs un soutien dans la durée pour les aider à sécuriser leur activité. Derrière cette orientation forte, l’Adie affirme sa volonté de leur permettre d’accroître leurs revenus et d’accéder progressivement au crédit bancaire. Pour Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie, "Tout le monde a droit à un emploi. L’Adie doit continuer à se faire connaître, à se développer. Dans le contexte actuel, nous n’avons pas le choix notamment dans les quartiers où l’Adie est née, il y a 25 ans. Nous devons gagner la bataille de la confiance".

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Confrontations Europe

Confrontations Europe : un think tank européen, un réseau, un lobby d’intérêt général Confronter les idées pour mieux construire l’Europe : Créée en 1992, Confrontations Europe, association non partisane, a pour but de peser sur le choix des décideurs nationaux et européens. Sa méthode est de rassembler de nombreux acteurs économiques et sociaux européens qui élaborent ensemble des propositions visant à dynamiser le développement économique et social en Europe. L’Europe souffre du chômage, d’une croissance atone. Dans ce contexte, le mandat européen 2014-2019 est un moment crucial pour redonner confiance aux (...)