L'Observatoire

Economie et social

Citoyenneté

diminuer augmenter Bookmark and Share

Koino le SEL de Thessalonique : plus de structures mais pas de bâtiment en propre

par Annette Preyer, le 2/09/2015

Le SEL de Thessalonique baptisé Koino attire nettement moins de visiteurs de l’extérieur – et se développe lentement et sûrement, bien que le nombre de comptes reste à 500 comme il y a deux ans.

La structure Koino organise sous ce même toit trois événements réguliers : un grand marché de producteurs tous les deuxièmes dimanches du mois, un petit marché de producteurs locaux, tous les lundis soirs à Kalamaria, banlieue de Thessalonique et un marché avec monnaie parallèle (1 koino = 1 euro), tous les derniers dimanches du mois, soit à Kalamaria, centre ou plage, soit dans le quartier Evosmos ou dans la cours d’un bâtiment occupé par des jeunes libertaires (Sxoleio12), au centre de Thessalonique. Qu’on aimerait avoir un bâtiment en propre, lieu de rassemblement et point de ralliement comme TEM à Volos !

Jeudi 9 juillet 2015 au soir j’assiste à la réunion du comité de coordination (syntonistiko). Ils sont dix membres élus par l’assemblée générale, dont trois suppléants sans droit de vote. Le mandat est d’un an et peut être renouvelé une fois. Ensuite il faut obligatoirement faire une pause d’au moins un an avant de pouvoir à nouveau faire acte de candidature.

La réunion du jeudi soir dure en général 1 heure et demie. Parfois l’agenda est fixé d’avance par mail. Ce jeudi de vacances, ils sont huit (photo). La discussion est animée, les prises de paroles courtes et respectueuses. Il n’y a pas d’animateur. Maria prend des notes. Des dialogues se nouent et semblent intéresser les autres. Parfois un camion ou une moto fait tellement de bruit dans la rue qu’il faut attendre qu’ils passent. Eleni, aidée par Dina, contrôle les ‘flux d’argent’. Dix jours après le marché elle vérifie que les transactions qui lui ont été signalées ont bien donné lieu aux transferts de monnaie parallèle correspondants. Il y a une centaine d’opération par marché. Si le virement n’a pas eu lieu, Eleni a le pouvoir de le faire.

Quel est le volume d’échanges en koino par personne ?

Kaliope, en deux ans, a gagné et dépensé 500 koinos. Elle vend des T-shirts imprimés, des colliers, des feuilles de vigne farcies et des tourtes. Ses gains sont partis entièrement pour des cours particuliers pour sa fille. Emilia vend des confitures, des sucreries et des sauces et achète des cours d’anglais et d’économie pour sa fille, a payé le plombier et le peintre, a trouvé un ordinateur, soit en quatre ans 3 à 4000 koinos. Les échanges en koino de Maria s’élèvent à 700. Elle a payé un plombier, des services internet et acheté des vêtements et de l’alimentation. De son côté, elle produit des sacs à main, des bijoux et propose des sucreries.

Vers la création d’une coopérative

Michaelis, prof de théologie, joue avec ses clés, surveille son téléphone, a besoin de se lever. Il n’est plus membre de la coordination, mais vient aux réunions et forme la nouvelle responsable en titre du site internet. Une autre Maria et son mari Christos à la barbe blanche, apiculteurs, tiennent la caisse en euros. Actuellement 13 euros ! L’hébergement du serveur internet est payé en euros. L’impression de quelques dépliants aussi. Kaliope fait les séminaires d’introduction pour les nouveaux membres, 30 minutes pour 2 à 3 personnes en général. Le point principal à l’ordre du jour : préparer le marché de producteurs du dimanche suivant. Les petits commerçants voient ce marché comme une concurrence déloyale et ils ont empêché sa tenue en juin. En effet, les marchés de producteurs sont établis dans une zone réglementaire grise, à l’appréciation des autorités locales. Il faut donc contacter les producteurs pour vaincre les réticences dues à la crainte (déplacement en vain, voire pénalités) et à la période estivale.

Moins que la moitié des producteurs habituels seront au rendez-vous le dimanche 12 juillet 2015 – mais le marché aura lieu, filmé par la télé locale ERT3 ! Pour éviter à l’avenir les déboires vécus en juin, le comité de coordination a décidé de se doter d’un statut légal et a lancé une campagne pour créer une coopérative. Ce jour, 65 vendeurs et clients sont inscrits. Avec 100 membres, ils se lanceront. Eleni estime que l’intérêt pour Koino a augmenté récemment avec l’aggravation de la crise entre Athènes et l’Eurogroupe.

lire aussi

Innovation sociale locale en Grèce- Est-ce possible de durer et se développer ?

TEM de Volos, son évolution depuis 2013

Dossier Spécial Grèce

La Grèce innovante et sociale

La Grèce et ses jeunes entrepreneurs

Relire le reportage d’Annette Preyer en publié en 2013


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)


Dans la même thématique (Citoyenneté)