Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

Génération Précaire demande (aussi) la nationalité russe si l’on n’encadre (toujours pas) les stages

Génération Précaire demande (aussi) la nationalité russe

si l’on n’encadre (toujours pas) les stages

La France nous aime ou on la quitte (sans trop vous commander, ceci est un ultimatum)

Le 10 janvier a lieu la dernière réunion de négociation sur la sécurisation de l’emploi. Les différentes parties étant davantage attachées à la défense de leur pré carré idéologique qu’à la signature d’accords utiles pour les chercheurs d’emploi, rien de révolutionnaire ne devrait en sortir. Un scénario sans surprise pour Génération Précaire : pour Vincent, “des mesures quasi gratuites et de bon sens pourraient être mises en place. On martèle depuis 7 ans qu’il n’y aura pas de développement de l’emploi sans encadrement du statut des stagiaires, armée de réserve des entreprises en temps de crise, et véritable variable d’ajustement de la masse salariale. Les différents gouvernements nous donnent raison mais ne mettent aucun mécanisme de contrôle en place”.

Un avis partagé par Valentine, qui rappelle qu’il “existe des configurations où les syndicats ont préféré fermer les yeux sur l’utilisation abusive du stage pour protéger d’un plan social, qui finalement, arrive toujours.” Exemple en 2009, chez Arcelor Mittal dont les syndicats ont “sacrifié” les stagiaires pour éviter un plan social d’ampleur, plan social qui a finalement eu lieu trois ans après. Chez Virgin, dont on connaît la situation financière, des offres de stages “vendeurs” sont régulièrement publiées et remplacent des vendeurs salariés dans l’indifférence générale au vu des fermetures de magasins entiers. Chez Bouygues les offres d’emploi et stages se répartissent sur un ratio de 1 à... 50 https://twitter.com/AlexiTauzin/sta...

Génération Précaire rappelle donc que :

- Le nombre de stagiaires est passé de 800 000 en 2006 à 1,2 million en 2008 et 1,5 millions en 2010 (et depuis, on ne les compte même plus, à la DGCIP).

- Un jeune sur 4 est au chômage, un sur 5 vit en dessous du seuil de pauvreté.

- Les pronostics pour 2013 annoncent une forte augmentation du chômage des jeunes.

Génération précaire demande alors :

- Le contrôle du nombre de stages et des abus au sein des entreprises, contrôle qui n’existait pas par volonté politique sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, et par ignorance sous celui de François Hollande.

- Un encadrement strict du statut du stagiaire, l’inscription des stagiaires dans le registre unique du personnel et l’application des lois déjà existantes (loi “égalité des chances 2006, loi sur la formation professionnelle 2009, loi Cherpion juillet 2011)

- L’accès à de nouveaux droits pour les stagiaires, notamment cotisations retraites et chômage, et protection vis-à-vis des risques professionnels et maladies professionnelles.

- L’extension de la gratification des stagiaires à la fonction publique territoriale et hospitalière.

- Le rattachement des stages longs et de fin de cursus au régime de l’apprentissage, bien plus protecteur et dont le taux de transformation en emploi est en moyenne de 80 %.

L’ensemble de Génération Précaire est prêt à donner un coup de main au gouvernement si ces questions lui paraissent trop techniques ou complexes. Mais si le gouvernement et les partenaires sociaux ne souhaitent pas que les jeunes quittent massivement la France pour un exil vers la Russie où le salaire moyen est justement celui d’un stagiaire français (la mauvaise paie ne signifiant donc pas bizutage social) il doivent s’accorder sur des mesures rapides et efficaces.

Contact : Vincent 06 12 73 42 68 - Ophélie 06 67 11 77 51 - Valentine 06 61 23 34 69

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)