Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

F. Hollande, E. Joly, M. Le Pen, F. Bayrou, P. Poutou, N. Dupont-Aignan et J. Cheminade placés sous surveillance par l’agence Young & poor

F. Hollande, E. Joly, M. Le Pen, F. Bayrou, P. Poutou, N. Dupont-Aignan et J. Cheminade placés sous surveillance par l’agence Young & poor

L’agence Young & poor a poursuivi son travail de veille et d’évaluation des candidats à la présidentielle en matière de politique jeunesse et d’insertion des jeunes (16 - 34 ans) dans la vie active et professionnelle.

Dans le cadre du suivi des notations, l’agence a décidé de mettre les candidats suivants sous surveillance :

● François Hollande (Parti Socialiste) : suite à ses nouvelles déclarations et à un entretien avec Alain Vidalies, responsable du pôle Travail / Emploi au sein de l’équipe de campagne du candidat, nous avons recueilli suffisamment d’éléments nouveaux et probants pour mettre le candidat sous surveillance avec perspective positive. Nous nous inquiétons cependant des déclarations confuses et maladroites sur les stages et l’apprentissage que le candidat a tenues sur le plateau de l’émission Capital le 11/03/12. Bien qu’il nous ait été précisé qu’il ne s’agissait que d’un cafouillage, nous attendons sur ces points une déclaration publique corrective. La note du candidat est pour l’instant un C.

● Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès) : les clarifications apportées par le candidat lors d’un entretien privé avec deux veilleurs de l’agence nous conduisent à le placer sous surveillance avec perspective positive. La note du candidat est pour l’instant un D.

● Eva Joly (Europe Ecologie Les Verts) : les développements et clarifications apportés lors d’un entretien avec Sandrine Rousseau, en charge des questions sociales, Karima Delli, en charge de la jeunesse, et Stanislas Mendy, en charge de la vie étudiante auprès d’Eva Joly, nous poussent à mettre la candidate sous surveillance avec perspective positive. La note de la candidate est pour l’instant un C.

● Marine Le Pen (Front National) : malgré un entretien téléphonique avec Bruno Lemaire, conseiller politique en économie de la campagne de la candidate, le durcissement et la radicalisation des prises de position de la candidate lors de ses dernières déclarations publiques, notamment au parc Chanot à Marseille et à Hénin-Beaumont, nous amènent à mettre la candidate sous surveillance avec une perspective négative puisque la note de la candidate, un C, a été obtenue de justesse lors de la première évaluation de son programme jeunesse.

● Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste) : suite à la réception des propositions détaillées du candidat concernant son programme jeunesse, ainsi qu’à des contacts avec son équipe de campagne, les nouveaux engagements apportés nous conduisent à mettre le candidat sous surveillance avec perspective positive. La note du candidat est pour l’instant un E.

● François Bayrou (Mouvement Démocrate) : malgré un rendez-vous avec Jean-Marie Vanlerenberghe, vice-président du Mouvement Démocrate et chargé des questions sociales et du travail, et François-Xavier Penicaud, le président national des jeunes Démocrates, le manque d’élément nouveau significatif nous conduit à placer le candidat sous surveillance avec perspective stable. La note du candidat est pour l’instant un D.

● Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) : Laurent Pinsolle, porte-parole du candidat, nous a fait part des déclarations d’intention de son parti concernant les politiques jeunesse. Toutefois sans autres précisions concrètes et apports d’éléments nouveaux et probants sur la question de l’emploi des jeunes, nous ne pouvons que placer le candidat sous surveillance avec une perspective inchangée. La note du candidat est pour l’instant un D.

● Les autres candidats n’ont pas suffisamment développé de nouvelles propositions ou approfondi leurs positions pour justifier, à ce jour, une réévaluation de leurs notes.

Le suivi de la notation par l’agence est effectué selon la même méthodologie que celle employée lors de l’évaluation initiale. L’agence peut, entre deux publications de notation, mettre un candidat sous surveillance avec implication positive ou négative, suite à la présence d’éléments nouveaux dans le débat publique (déclaration ou rendez-vous d’approfondissement avec le candidat ou l’un de ses représentants).

Cette mise sous surveillance ouvre une période au cours de laquelle l’agence arrête sa position. Cette surveillance pourra aboutir, soit à dégrader, relever ou à laisser inchangée la note du dit candidat.

La notation de l’agence sera revue toutes les trois semaines. Il y aura donc trois notations entre le 1er mars 2012 et le 6 mai 2012.

— 

À propos de l’agence Young & poor :

Le collectif Génération précaire reproduit l’identité d’une agence de notation pour évaluer les propositions des candidats en matière de politique jeunesse et d’insertion des jeunes (16 - 34 ans). L’agence, lancée le 1er mars 2012, publie régulièrement une appréciation sur les engagements et mesures portés par les candidats en se réappropriant les codes des agences de notation allant du AAA au E (ou junk bond). www.youngandpoor.org

À propos de Génération Précaire :

Depuis six ans, le collectif propose des mesures visant à améliorer l’insertion professionnelle des jeunes, et ce, à l’ensemble des partis politiques et partenaires sociaux. Le collectif a participé à de nombreuses commissions interministérielles, au vote de trois lois, et à l’élaboration de la charte européenne des stages, grâce à un lobbying important auprès des institutions françaises et communautaires. www.generation-precaire.org

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)