L'Observatoire

Economie et social

diminuer augmenter Bookmark and Share

ESS - Pour une autre économie : 60 propositions pour changer de cap

Labo de l’Economie Sociale et Solidaire , le 10/12/2013

Dans le but de sortir de la crise par une révision profonde des modes de production et de consommation, le Labo de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) a identifié 60 propositions d’actions afin de remettre l’épanouissement personnel de chacun et l’action collective au centre de notre modèle de développement.

Ces propositions découlent d’un travail collectif effectué entre 2009 et 2010, éditées dans l’ouvrage "Pour une autre économie" [1]

- Pour un New Deal sur les politiques d’intérêt général. Un État partenaire pour une action publique renouvelée

- Pour un Etat investisseur social. Pour sortir d’un soutien public purement conjoncturel et contracyclique, l’ESS doit revendiquer avec d’autres (Clerc, 2008, Delors, Dollé, 2009) qu’investir dans le social est un (...)

- La montée historique du chômage est la manifestation la plus visible de la crise en France. N’est-il pas temps d’envisager un autre scénario, celui d’une création d’emplois sans attendre le retour de la croissance ?

- Développer les coopérations sur les territoires entre acteurs d’une économie plurielle et solidaire.

- Changer la gouvernance des entreprises. La crise est une opportunité pour changer de vision sur l’entreprise, sur son rôle et sa finalité. L’entreprise ne peut pas (plus) être un simple instrument de génération de profit, (...)

- Evaluer les impacts sociaux et environnementaux. La crise amène à reconsidérer le partage de la valeur entre les différentes parties prenantes de l’entreprise (en particulier les salariés).

- Développer une finance solidaire et responsable. L’ESS demeure un secteur méconnu des financiers classiques. L’absence d’objectif lucratif et le caractère « mixte » des entreprises ESS en termes d’objet (social, écologique et (...)

- Faire émerger une nouvelle génération d’entrepreneurs sociaux et solidaires

- Développer l’innovation sociale

- Développer et démocratiser la consommation responsable.

- Inciter à la participation citoyenne. Favoriser la vigilance et la participation citoyennes dans le débat économique et social

- Mettre en place de nouveaux indicateurs de richesse au niveau territorial, national et européen.

Déclaration de Claude Alphandéry,

Président du LABO de l’ESS

L’activité du Labo s’est poursuivie et renforcée tout au long de l’année qui s’achève.

Nous avons été étroitement associés à l’élaboration très concertée de la loi sur l’ESS. Celle-ci votée en novembre au Sénat en 1ere lecture donne une définition très large de l’ESS, fondée sur ses valeurs, sur son objet d’utilité sociale et sa capacité d’innovation sociale. Elle fait mieux que reconnaitre le rôle et l’importance de l’ESS, elle lui donne un souffle nouveau par toute une série de propositions où se retrouvent les marques des travaux et de l’action du Labo : il en est ainsi des Pôles Territoriaux de Coopération Economique ( PTCE), des finances solidaires, des circuits-courts et du rôle éminent des Territoires. La loi une fois votée au début de l’an prochain, il nous faudra poursuivre une action d’accompagnement pour soutenir les projets en cours ou en formation, pour évaluer leur valeur ajoutée, leurs avancées sociales, économiques, culturelles, écologiques. Simultanément, nous restons très attachés au travail de conviction, au « plaidoyer » : après un séminaire fermé réunissant de grands économistes, une journée s’est tenue le 21 novembre à l’université Lille 1, élargie d’une part aux chercheurs et étudiants, d’autre part à plusieurs disciplines des sciences humaines. L’une des tables rondes, au cours de cette journée, avait pour objet la place de l’ESS dans l’économie française à l’horizon de 10 ans. Et nous nous retrouvons sur ce thème avec de nombreux intellectuels à l’Université Paris VII le 17 décembre à l’appel du mouvement convivialiste. Ces manifestations se placent à un moment de lourdes interrogations sur notre présent et notre avenir et à la veille de la publication du rapport demandé par François HOLLANDE sur une vision prospective de la France dans 10 ans. Nous ne pouvons pas laisser cette occasion de marquer la volonté et la capacité de l’ESS à porter, par ses initiatives, un renouveau de l’économie.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)