Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

ECPM et Iran Human Rights (IHR) présentent le 5e Rapport sur la peine de mort en Iran

ECPM et Iran Human Rights (IHR) présentent le 5e Rapport sur la peine de mort en Iran

Ensemble contre la peine de mort (ECPM)

Communiqué

Paris, le 3 avril 2013

En 2012, 580 personnes ont été exécutées en Iran, selon Ensemble contre la peine de mort (ECPM) et Iran Human Rights (IHR). Les exécutions publiques sont en forte augmentation depuis les dernières élections présidentielles en 2009. 76% des exécutés en 2012 ont été condamnés pour trafic de drogue.

Pour la deuxième année consécutive, Ensemble contre la peine de mort (ECPM) et Iran Human Rights (IHR) présentent un Rapport alarmant sur la situation de la peine de mort en Iran et appellent à une vigilance accrue. « A l’approche des élections présidentielles en juillet, nous craignons que la peine de mort soit utilisée comme un outil d’intimidation et de répression politique. Nous nous attendons à une forte augmentation des exécutions secrètes. Selon notre Rapport, elles sont pratiquées dans au moins quinze prisons iraniennes », déclare Raphaël Chenuil-Hazan, directeur d’ECPM.

Le 5e Rapport sur la peine de mort en Iran confirme la hausse des exécutions depuis 2009 et met un accent spécifique sur l’application de la peine de mort pour des membres de minorités en Iran. Les condamnations pour des délits liés à la drogue représentent encore la majorité des exécutions. ECPM et IHR ont exhorté l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC) et les pays de l’Union européenne à arrêter tous financements liés à la lutte contre le trafic de stupéfiants au bénéfice de l’Iran tant que les prisonniers condamnés pour des crimes liés à la drogue sont passibles de la peine de mort.

L’intégralité du Rapport en français, anglais et farsi sera disponible à partir du 4 avril 2013 sur le site d’Ensemble contre la peine de mort (ECPM) : www.abolition.fr.

Mahmood Amiry-Moghadda, auteur du 5e Rapport sur la peine de mort en Iran, fondateur et porte parole d’IHR sera disponible pour répondre aux questions des médias le jeudi 4 avril 2013.

Veuillez adresser vos demandes d’interview à :

Desislava Raoul, responsable communication ECPM

Tél. 01 80 87 70 52 ; Portable : 06 13 26 29 12

E-mail : draoul abolition.fr

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)