Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

Deux citoyens russes ont été condamnés pour avoir participé au mouvement " Je Suis Charlie".

Signez la pétition 5 ans de prison pour une pancarte #JeSuisCharlie : non aux condamnations de citoyens russes.

Deux citoyens russes ont été condamnés pour avoir participé au mouvement " Je Suis Charlie". Ils sont simplement descendus dans la rue avec une pancarte sur laquelle on pouvait lire ces trois mots qui ont rassemblé plus de 4 millions de personnes en France, pour la liberté de la presse et d’expression en général. Ils risquent jusqu’à 5 ans de prison.

Vladimir Ionov, retraité âgé de 75 ans, a été arrêté à Moscou le 10 janvier puis condamné par un tribunal de Moscou à 20 000 roubles d’amende pour avoir manifesté en solidarité avec Charlie Hebdo avec une pancarte " Je suis Charlie". Outre l’amende infligée à Vladimir Ivanov, il est inculpe pour les mêmes faits et accusé d’avoir violé un nouvel article du Code pénal (article 212.1 sur la "violation répétée des regèles de manifestations et rassemblements") et risque une peine qui peut aller jusqu’à 5 ans de prison ferme.

Un autre manifestant, Marc Galperine, a été condamné à 38 jours d’enfermement pour avoir brandi une pancarte " Je suis Charlie" dans les rues de Moscou au moment même où le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov participait à Paris à la Marche Républicaine du 11 janvier. Il est également accusé d’avoir violé l’article 212.1 du Code pénal russe et risque jusqu’à 5 ans de prison.

Militant de l’association Russie-Libertés, il y a encore quelques mois, j’étais moi aussi arrêté en Bulgarie, et je risquais l’extradition pour la Russie et un procès inéquitable. Grâce à la mobilisation de milliers de personnes sur Change.org, j’ai finalement été libéré, et je chéris encore plus aujourd’hui ma liberté dans mon pays, la France. Je sais à quel point il est difficile de s’exprimer en Russie, et je peux imaginer le désarroi de ces hommes qui voulaient simplement se montrer solidaires d’un mouvement qui avait dépassé les frontières.

La présence de M. Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Russie, à la Marche Républicaine à Paris engage le Gouvernement russe à respecter les principes défendus à la marche, à savoir la défense de " la démocratie, des libertés et du pluralisme". Par conséquent, je vous appelle à me rejoindre pour exiger des autorités russes que les condamnations et les accusations contre les deux manifestants, M. Vladimir Ionov et M. Marc Galperine, soient levées dans les plus brefs délais.

Appelons également les autorités françaises à dénoncer fermement ces condamnations afin de défendre au niveau international " l’esprit" de la Marche républicaine du 11 janvier 2015. Signez la pétition

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)