L'Observatoire

Générations

Les révolutions du travail

diminuer augmenter Bookmark and Share

Dossier : L’association Seniors Entrepreneurs booste l’emploi des quinquas !

Sandrine L’Herminier, le 9/04/2015

L’association Seniors Entrepreneurs propose une solution innovante pour répondre à deux enjeux majeurs : le retour à l’activité des seniors retraités ou en recherche d’emploi et la réussite des projets de création d’entreprises.

Les 50/64 ans en France représentent 27% de la population active, soit 7,5 millions de personnes, salariés et chômeurs confondus .

Malgré les mesures prises par le gouvernement pour favoriser ou maintenir l’emploi des séniors dans l’entreprise (dont le contrat de génération), les quinquas et sexas subissent une discrimination d’employabilité par l’âge, alors que leur capital professionnel et leur expérience sont des richesses socio-économiques indéniables et inexploitées.

Beaucoup de seniors évoquent la volonté de rester actifs, sans pour autant être salariés. Ils ont du temps, sont souvent dégagés des astreintes parentales. Ils recherchent une activité professionnelle au rythme plus souple, sans contraintes hiérarchiques pesantes. Ils ont du talent, des envies, un relationnel et un savoir-faire qui sont précieux pour de jeunes créateurs d’entreprises.

Mutualiser les talents

De l’autre côté, les porteurs de projets sont nombreux en France, et quelque soit la qualité du fondateur, celui-ci n’a pas forcément toutes les expertises pour faire grandir son projet.

C’est donc pour mutualiser les talents et les compétences dans une logique intergénérationnelle, que l’association Sénior Entrepreneurs a vu le jour, il y a trois ans. La structure anime des plateformes locales de partage d’expériences et de compétences.

Concrètement, les membres seniors ou juniors s’inscrivent d’abord en ligne au sein du Club de compétences. Chacun détaillant ses expériences et compétences ou celles qu’il convoite pour un projet défini. La deuxième phase est basée sur la mise en relation des uns et des autres ainsi que l’étude de la viabilité du projet.

Pour professionnaliser son approche, le Président de Seniors Entrepreneurs Guy Mariaud s’est rapproché de structures spécialisées dans l’entrepreneuriat : le réseau Entreprendre, France Active, les pépinières d’entreprises créées au sein des grandes écoles ou des universités et d’organismes spécifiques au retour à l’emploi comme l’Apec.

Pour que le mariage soit réussi, les séniors sont invités à investir financièrement dans le projet et à « participer à son capital même symboliquement. De cette manière, ils devienent co-entrepreneurs du projet ce qui est aussi plus valorisant pour les candidats par exemple, en recherche d’emplois » précise Guy Mariaud.

Certes, le bilan est encore modeste. Quelques mariages seulement se sont concrétisés à ce jour.

Bonne nouvelle pour l’association, celle-ci a été repérée par la le Fonds d’innovation AG2R la Mondiale qui lui a apporté un soutien financier et un apport de compétences avec l’intervention du cabinet de conseil en stratégie non profit CO.

Grâce à ce partenariat, Seniors Entrepreneurs a pu affiner sa stratégie de développement tout en structurant et en professionnalisant ses équipes de bénévoles afin d’actionner les leviers nécessaires à un changement d’échelle : stabilisation du modèle organisationnel, développement du réseau de partenaires et ouverture de délégations en France.

Sandrine L’Herminier

le site de Seniors Entrepreneurs

Dossier Spécial Seniors : lire aussi

Quand les seniors deviennent des silvers surfers

Les seniors prêts à changer de métier

La mobilité des seniors : quels enjeux pour les entreprises de la Silver valley ?


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Générations)


Dans la même thématique (Les révolutions du travail)