L’Agenda du réseau Place Publique

Du 14 au 21 mai

Croix Rouge-Quête nationale. La pauvreté économique régresse ? Mais la précarité augmente !

diminuer augmenter Bookmark and Share

Du 14 au 21 mai – Quête nationale de la Croix-Rouge française

La pauvreté économique régresse ? Mais la précarité augmente !

La priorité est de reconstruire le lien social

Augmentation de la précarité, hausse du nombre de personnes en perte d’autonomie, délitement du lien social, baisse généralisée des financements, les associations ont un rôle de plus en plus important auprès de la population. Dans ce contexte actuel de crise économique et financière, mais surtout de crise sociale et compte tenu de ses impacts sur les populations déjà fragilisées, la quête nationale de la Croix-Rouge française reste plus que jamais un rendez-vous crucial pour toutes les délégations et les établissements de l’association.

Selon l’Observatoire des inégalités, la France compte huit millions de personnes pauvres d’après les données de l’INSEE, soit 13 % de la population. Entre 1 et 1,9 millions de personnes exercent un emploi mais disposent, après avoir comptabilisé les prestations sociales (prime pour l’emploi, allocation logement, etc.) ou intégré des revenus de leur conjoint, d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. Le nombre de personnes pauvres de plus de soixante ans a augmenté de 40 % entre 2003 et 2008. Les moins de 30 ans sont les plus touchés par la pauvreté, à eux seuls, ils représentent la moitié des personnes pauvres… Une litanie de chiffres qui dressent un bilan amer d’une situation qui implique de plus en plus les associations, alors que les chiffres de l’INSEE parlent d’un nombre constant de personnes pauvres, voire même d’une baisse globale en France (16, 6% en 1975, 13,1% en 2005, 13% en 2008).

Oui mais, la pauvreté n’est que la composante monétaire de la précarité. Une composante définie, quantifié, évaluée, calculée, qui réduit malheureusement les personnes à une valeur économique, un simple revenu. Les personnes dites « pauvres » bénéficient certes des politiques sociales de l’Etat et d’aides mises en place autour de critères et de seuils, mais qu’en est-il de tout ce public en situation de précarité ? Ces personnes qui ne rentrent pas dans les calculs de pauvreté économique et qui pourtant sont en situation de grande vulnérabilité, qu’elle soit morale, psychique, familiale, liée au manque de formation ou encore juridique…

Pour la Croix-Rouge française, lutter contre la précarité, c’est lutter pour le retour à l’autonomie des personnes, et l’insertion par le lien social. C’est d’abord être capable de croire en soi mais aussi pouvoir croire en les autres.

Parce que l’affaiblissement du lien social est l’un des dysfonctionnements majeurs de la société, l’association insiste sur le fait qu’il est désormais indispensable de mettre en place des dispositifs de réflexion innovants pour le renforcer, et d’adapter sa mission aux évolutions de la société pour répondre toujours plus efficacement aux besoins des personnes fragilisées

Chaque jour, dans les 900 délégations, les 52 000 bénévoles de la Croix-Rouge française œuvrent pour accompagner les personnes vulnérables. Ils sont aussi prêts à intervenir 24 heures sur 24 pour sauver des vies et enseigner les gestes qui sauvent.

Dans les établissements sociaux, médico-sociaux ou sanitaires, 17 000 salariés de l’association accompagnent les personnes dépendantes en raison de leur âge, de leur maladie ou de leur handicap, les enfants mis en danger ou les individus, de plus en plus nombreux, en perte de lien social.

Si chaque bénévole, chaque salarié est toujours prêt à offrir une écoute ou un geste réconfortant, une aide matérielle est souvent nécessaire pour éviter à ces personnes de basculer dans une situation dramatique. Un repas, des produits d’hygiène, des vêtements propres, une consultation médicale, une couverture de survie, une infrastructure adaptée… permettent souvent aux personnes vulnérables d’éviter le pire et de se relever.

La quête 2010 a rapporté 3,8 millions d’euros, un montant quasiment identique à celui de 2009 alors qu’elle avait duré une semaine au lieu de 2 jours et que la Croix‐Rouge française aurait dû récolter une somme bien supérieure pour faire face aux besoins croissants de financement de ses actions.

Pour la quête nationale 2011, La Croix-Rouge française change de ton et recentre son message sur sa mission et son ambition, sur l’utilité des dons et leur utilisation concrète. « Sans don, pas d’action » tel est le nouveau message simple qui sonne pourtant comme une évidence, afin d’interpeller les citoyens sur leur rôle et les convaincre qu’ils sont un maillon indispensable de la chaîne de solidarité envers les plus vulnérables.

La 77ème Quête nationale de la Croix-Rouge française aura lieu dans toute la France, du 14 au 21 mai 2011

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Confrontations Europe

Confrontations Europe : un think tank européen, un réseau, un lobby d’intérêt général Confronter les idées pour mieux construire l’Europe : Créée en 1992, Confrontations Europe, association non partisane, a pour but de peser sur le choix des décideurs nationaux et européens. Sa méthode est de rassembler de nombreux acteurs économiques et sociaux européens qui élaborent ensemble des propositions visant à (...)