Sujet
Réponses
Auteur
Dernier Message
1
Place Publique
Le 9/01/2006 à 05:53
8
Place Publique
Le 15/08/2007 à 13:40
7
Place Publique
Le 14/06/2007 à 12:22
PREMIERE | 1 | 2 | 3 | 4 |> |DERNIERE

Bas de page
Auteur
Contre l’interdiction de fumer dans les lieux publics
Place Publique
mercredi 4 octobre 2006,
09:48

La Mission parlementaire d’information sur l’interdiction du tabac dans les lieux publics va rendre public les conclusions de ses travaux, sans avoir accepté d’entendre les représentants des 16 millions de fumeurs en France.

Cette absence de débat démocratique, au niveau d’une mission parlementaire d’information, est une première. Elle n’a pas non plus voulu tenir compte de l’opinion des Françaises et des Français (sondage IFOP du 15 septembre) qui dans leur immense majorité, 86%, sont pour une coexistence séparée entre fumeurs et non-fumeurs. Rien d’étonnant toutefois, lorsque l’on examine la composition de ce groupe, essentiellement constitué de personnalités antitabac, pour qui dès le premier jour, « la messe était dite ».

Le Collectif des Amoureux de l’Art de Vivre, qui regroupe des centaines d’associations, clubs et confréries, et plus de 60 000 signatures à ce jour, milite pour une société tolérante, respectueuse des droits des uns et des autres, et fraternelle.

La Mission parlementaire n’avait d’information que le nom. Elle s’est comportée, comme un tribunal d’exception, sans aucun respect pour les droits de la défense.

Les Français répondront à cette dérive prohibitionniste sur le terrain.

Mail : deputes.senateurs groupembc.com

denise gueguen
jeudi 5 octobre 2006,
13:09

enfin un frémissement ! mais l’article est trop peu précis : où et comment peut-on se joindre à vous ?
quelles sont les assos participantes ?
merci de me répondre
Denise Gueguen


Réponse au message précédent par Pauline970
vendredi 13 octobre 2006,
00:17

Bonjour. Ou peut-on signer la pétition CONTRE cette nouvelle interdiction "liberticide" ?. Merci de me répondre. Bien cordialement.


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
vendredi 20 octobre 2006,
09:49

on peut signer une pétition sur le site : libertes-civiles.com


Réponse au message précédent par Jean
vendredi 20 octobre 2006,
16:52

Je ne sais pas


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
jeudi 19 octobre 2006,
10:33

actuellement l’appel est lancée par la "Confédération des buralistes, premier commerce de proximité", et UMIH(union des métiers de l’industrie hottellière). plus d’infos d’ici quelque jour, sur buraliste.fr


Réponse au message précédent par Philippe
dimanche 12 novembre 2006,
10:04

Bravo aux politiques de droite et de gauche qui ont le courage de défendre l’interdiction d’enfumer les autres dans les lieux publics.

Personnellement, je trouve cela désolant quand je sens l’odeur du tabac qui empeste les vêtements de mes enfants quand ils reviennent d’un bar ... alors qu’ils ne fument pas : j’imagine ce qu’ils ont respiré ...

Si cela vous tente, je vous invite à donner votre avis dans notre forum "lycée sans tabac" de l’association des parents d’élèves du lycée Sainte-Marie de Cholet :

http://www.apel-lycee-stemarie-chol...

Bien amicalement,
Philippe


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
jeudi 30 novembre 2006,
19:05

Est tu vraiment sur que tes enfants ne fument pas la aussi tu es en droit de poser la question.


Réponse au message précédent par jeunes lycéennes
vendredi 19 janvier 2007,
15:20

comme si nos parents savaient qu’on fumait !


Réponse au message précédent par Martin
lundi 29 janvier 2007,
02:06

Je suis lycéen 15 ans (et j’espere fumeurs comme non fumeurs, qu’on me prendra au serieu...) pour resumer ma penssée on a plus de chance de mourir d’oppression par la dictature qui s’installe doucement mais surement dans notre France qui pourtant etait si bien partie en ce qui concerne les droits de l’homme, que de fumée passive ... alors essayez de vous demander d’ou vient cette haine qu’aujord’hui vous deversez sur les fumeurs, si ce n’est pas plutot le debut du resultat d’une opression quotidienne constante provoquée par des lois restrictives en termes de libertés que vous ressentez et que vous voulez rejeter sur les autres. Mes mots peuvent peut etre impressionner par rapport au sujet mais c’est le resultat d’une profonde reflexion objective qui mérite méditation de votre part. Et n’oublions pas "la libertée des uns s’arrete la ou commence celle des autres".
Vive la liberté et vive la France !


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
lundi 5 février 2007,
18:55

C’est bizzarre, mon fils sent le gasoil alors qu’il n’en boit pas !


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
jeudi 8 février 2007,
13:55

Normal, vous n’avez pas remarqué que Michaël Schumacher (et ses bolides) remplaçait peu à peu Claudia Chiffon chez l’Oréal .


elsa
jeudi 5 octobre 2006,
16:57

Je trouve que l’interdiction de fumer dans des lieux publics est tout à fait normale. La coexistence fumeurs / non fumeurs est illusoire : comme si la fumée s’arrêtait à un endroit précis !
Ceux qui veulent nuire à leur santé, qui le fassent seuls !


Réponse au message précédent par André
samedi 14 octobre 2006,
11:17

Ce débat est vicié, comme la fumée, d’ailleurs. S’il est évident que le tabac est mauvais pour la santé, ne voyez-vous pas que cette espèce d’hystérie démesurée envers les fumeurs est excessive ? En tout domaine, on parvient à l’harmonie que si on est pondéré. Il faudrait faire la part des choses entre :

- ce qui nuit à la santé
- ce qui relève du confort

sans confondre les deux.
Après tout, les fumeurs ne sont pas QUE des délinquants ou des salauds, ce sont aussi des gens qui souffrent de ne pouvoir arrêter. Parfois, on se demande si on n’a pas plus de mansuétude à l’égard des délinquants (les vrais) qu’à l’égard de cette catégorie qui sert désormais de défouloir à une population bien pensante qui cherche des boucs émissaires.


Réponse au message précédent par calumet de la paix
dimanche 22 octobre 2006,
23:58

Une mise au point rapide:je fume et je ne souffre aucunement de ne pas pouvoir m’arrêter parce que je n’ai jamais voulu. Arrêtons par pitié les discours moralisateurs et misérabilistes.Il existe des fumeurs heureux, j’en suis !


Réponse au message précédent par calumet de la paix
dimanche 22 octobre 2006,
23:47

Vous avez raison, la fumée ne s’arrête pas à une frontière, on sait cela depuis Tchernobyl,dont la pollution invisible,elle,a fait bien d’autres dégâts niés jusqu’à présent par ceux-là mêmes qui brusquement se"préoccupent" de notre santé.En tant que fumeur passif,vous avez plus de chance d’attraper un cancer de la prostate (c’est actuellement la grande mode)si vous êtes un homme ou un cancer du sein si vous êtes une femme. Où est alors le rapport avec le tabac ? Cancer du sein:11000 décès, fumeuses ou non !Victimes du tabagisme passif:grand mystère parce que ceux qui balancent les chiffres de 5000, 3000,1000 morts n’arrivent pas à accorder leurs violons, à croire qu’ils s’amusent à se faire peur eux-mêmes pour avoir le dernier mot et cela révèle plutôt un état d’esprit minable qu’une réelle prise de conscience


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
vendredi 27 octobre 2006,
11:35

Puisqu’il faut arreter de fumer dans les lieux publics,moi-meme patron d’un bar tabac et fumeur il faudra que je sorte a l’exterieur pour m’en griller une et laisser mes clients tenir la boutique alors que 80% de ma clientele est fumeur.Et le seul non fumeur qui restera au comptoir se racontera des histoires en toute liberté et seul.Utopie que de croire a cette loi jugée bonne par le non fumeur alors qu’il ne mettra jamais un pieds chez moi .Personnellement je suis las (beaucoup le sont certainement) 12 heures d’ouverture par jour 300 jours par an pour rembourser les prets, que l’état prenne ses responsabilités qu’il ferme mon débit me rembourse mon fonds a sa juste valeur et qu’il me paye une formation pour un nouveau métier "moins dangereux" et nourrir ma famille.Paroles d’un buraliste en voie d’estinction !


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
mardi 7 novembre 2006,
15:25

c
est pour cela qu il faut des bar_tabac fumeur et des bar non fumeur car beaucoup de non fumeur ne vont que tres rarement dans les bar


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
dimanche 21 janvier 2007,
17:24

le 21.1.07

marie

je suis entiérement d’ accord avec le message que les fumeurs comprennes

qu ’il nuisse à leurs santés et celles des autres : et que pour leurs santés elle ne sera que meilleurs qu ’il essaies déja pour le bien de la société

car je vois les dégats autour de moi à mon travail et dans ma propre familles ; cette maladie le cancer du poumoms ou les gens souffres

à petit feux !!

marie


Matthieu
dimanche 15 octobre 2006,
04:04

cette proposition de loi me fait sortir de mes gonds !
l’hypocrisie de l’Etat, fabricant de tabac d’envergure international, est lamentable.
les arguments présentés pour soutenir le projet de loi sont largement fallacieux. par exemple, les 48 millions d’euros que coûtent à l’assurance maladie le traitment des maladies liées au tabac. rappelons que les taxes sur le tabac ont rapporté à l’Etat la bagatelle de 9,2 MILLIARDS d’euros pour la seule année 2005... goûtez la différence : contrairement au mensonge éhonté répété à l’envi, les fumeurs ne creusent le trou de la sécurité sociale, ils financent la sécu, comme ce document de le Cour des Comptes l’explique limpidement : http://www.ccomptes.fr/Cour-des-com...

les talibans de la lutte anti-tabac font effectivement bien peu de cas des choix et de la liberté de 13 millions de Français, qui sont aussi des citoyens, contribuables et électeurs. l’absence de réaction dans la population, demeurant amorphe face à la ségrégation sociale anti-fumeurs qui se met en place est scandaleuse.

il paraitrait que la santé publique mériterait un débat national. mais quel débat ? en avons-nous un sous les yeux ?

personnellement, je commence à en avoir plus qu’assez qu’on nous impose, par le biais du travail de sape de quelques lobbys - et notamment celui de la corporation médicale - des manières de vivre, qu’on crée des interdictions de toute pièce, qu’on nous assène un discours haineux, culpabilisateur, répétitif et propagandiste tendant à nous faire passer au mieux pour des suicidaires, au pire pour des assassins.

nous ne sommes pas de grands enfants irresponsables à qui un parti, une idéologie ou un homme providentiel doit faire la leçon et dont nous devons suivre les ordres discriminatoires sans sourciller. s’il faut un débat, alors qu’on écoute tous les arguments et qu’on essaie de respecter chacun. ce n’est pas ce à quoi nous assistons.

bientôt - les premiers scandales ont déjà vu le jour - on refusera tel emploi ou tel appartement à un individu au prétexte qu’il fume. à l’heure où notre pays dégouline d’hypocrisie quant à sa volonté de "combattre les discriminations" à caractère racial, ethnique ou religieux, il permet dans le même temps la création de nouvelles discriminations en toute bonne conscience !


kfee35
mercredi 18 octobre 2006,
13:25

moi je m’interroge, je suis fumeur, patron d’un petit bar tabac dans un petit bourg, et l’on vient me dire que mes clients ne devront plus fumer. Je comprends les non fumeur quand au fait qu’il ne soit pas agréable de rentrer dans un lieux enfumer, mais 85%de mes clients sont fumeurs et ces 85% de fumeurs réalise 95% de mon chiffre d’affaire ; Alors ma question est comment faire ?
On dit aménager des terrasse chauffer pour l’hiver, mais moi je n’ai pas les moyens d’investire dans ce genre d’installation, ou d’acheter des "fumoirs".De plus les quelque non fumeurs qui viennent dans un bistrot de campagne, c’est pour acheter une babioles ou boire un coca, et ils ne reste pas bien longtemps.Le gars qui boit 4 ou 5 verres, il les boit en fumant.
alors moi je veut bien qu’on arrête de fumer, mais il faudrait que l’état trouve une compensation .Tout les buraliste on l’obligation d’être une entreprise individuel, ce qui signifie que lorsqu’ils achètent leur commerce ils doivent mettre tout leur bien en jeu(en comparaison ,une SARl n’investit qu’un capitale et si elle coule elle rembourse a hauteur du capital) nous si coule , l’état nous prend notre maison nos meuble et notre voiture.si l’état souhaite empêcher les gens de fumer qu’il le fasse mais qu’il arrêté l’hypocrisie ;car il ne prend aucun risques, il gagne 11 milliard d’Euro sur la vente du tabac et nous on trinque !!! Il faudrait faire comme l’espagne et laisser le choix au établissement les plus petit, qui n’emploi pas de personnel et dont le patron s’expose seul au risque lié au tabac.
Surtout que l’on se plaint de voir les petites communes se vider de leur commerce et que le bureau de tabac fait souvent bar,épiceri, presse,la poste,les amendes, et qu’il reste le dernier lieux de convivialité d’un village

A tous ceux qui fume et qui souhaite que cette loi ne soit pas aussi liberticide, et que les fumeurs puisse aussi ce retrouver dans des lieux "fumeur",a tout ceux qui souhaite que cette loi soit raisonnable pour le bien de tous (fumeur et non fumeur) je vous donne rendez vous le lundi 06 novembre, devant la préfecture de votre département.


Eve
jeudi 26 octobre 2006,
18:11

Je suis outrée par cet article ! Vous réclamez une "coexistence" mais si nous en arrivons là aujourd’hui c’est parce que les fumeurs n’ont pas repecté les régles établies par la loi Evin qui définissait un système permettant une coexistence fumeurs/non fumeurs. On voit bien qu’en pratique, cette loi n’est pas du tout appliquée et , dans les lieux de détente en particulier, les non fumeurs sont contraints de subir les émanations des fumeurs par manque d’équipements. Essayez donc un jour, à une terrasse de café, de demander au fumeur assis à coté de vous d’éteindre sa cigarette où d’aller la fumer plus loin, vous verrez le résultat. Mais bien sùr, ce sont les plus génés qui doivent s’en aller, c’est bien ça ? Vous ètes des irresponsables et des égoistes. Ce sont des gens comme vous qui se disent citoyens et responsables et qui fument devant leurs propres enfants, méprisant ouvertement leur santé. Et ça au nom de Votre Liberté !!!! Libres de vous suicider à petit feu mais pas libres de me "suicider" avec vous. A bon entendeur, merci.


Réponse au message précédent par Bernard
mercredi 1er novembre 2006,
12:11

Merci à EVE (26/10/06) qui résume bien le problème de la vie en société et du respect , donc de la liberté de chacun.
C’est impensable d’obliger un non-fumeur d’altérer sa santé alors qu’il n’exige aucun droit, et ne dérange personne.
Que les établissements s’équipent avec l’aide de l’état(à qui ils rapportent gros) d’appareils d’aspiration performants permettant à tous la convivialité.


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
mercredi 1er novembre 2006,
19:51

vous roulez en voiture,mr le non fumeur !!!et la couche d’ozone alors ,vous en faites quoi ?soyez tolerant !!!roulez à vélo les nons fumeurs !car vous tuez également à petit feu mais vous le reconnaitrez pas !!!car on a pas visé les véhicules polluant !eesayons plutot de nous comprendre tous plutot que de se rejouir de viser les autres !merci de votre tolérence !


Réponse au message précédent par Julie, jeune lycéenne
mercredi 8 novembre 2006,
20:51

j’ai 15ans et je me dis que ce sont nos parents et gds parents qui nous laissent cette terre en si mauvais état et pourtantles 3 quarts sont non fumeur !!!!

si les fumeurs veulent fumer qu’ils fument et si vs autres les non-fumeurs ne désirer pas "profiter" de la fumée rien ne vous empêche de partir !!!

on dit que la liberté s’arrête où commence celle des autres !! et bien elle s’applique aussi en faveur des fumeurs !!et oui c’est une de leur liberté de vouloir fumer !!!
donc a bonne entendeur salut !!!


Réponse au message précédent par lycéennes de ton age
vendredi 12 janvier 2007,
16:58

pour répondre à la jeune lycéenne,c’est irrespectueux de vouloir que les non-fumeurs partent des bars,c’est plutot aux fumeurs de partir puisque la cigarette est nocive et que 3000 à 5000 personnes par an meurent du tabagisme passif.Pasla peine de se prendre pour une opprimée !Néanmoins nous sommes contre l’interdiction de fumer dans les lieux publiques !


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
samedi 18 novembre 2006,
15:20

Quelle est donc cette haine et cette crainte phobique qu’on a vu naître depuis la loi Evin dans le public de certains non-fumeurs ? Ne sentez vous pas pas que cette haineuse dénonciation des dommages causés par les fumeurs est suspecte.

Parce qu’il s’agit bien de haine et d’un hygiénisme étrangement phobique qui s’adresse à des individus avec lesquels avant qu’on les dénonce plus dangereux que les fumées d’usine, de voiture et que toutes les dégradations actuelles de l’atmosphère vous aviez vécus sans cette peur névrotique qui vous taraude à présent.
Et comment se fait-il que cet engagement, cette militance, cette révolte de tout un peuple apeuré par la toxicité d’un ... autre peuple ?? ne s’adresse avec cette cette énergie virulente, condamnatrice - prête au lynchage des libertés publiques ... ne s’adresse qu’à l’individu proche et non aux causes autres de dégradation.
Il y a tant d’autre gênes sociales qui ne vous dressent pas debouts en masse. Mais le fumeur c’est votre voisin, votre enfant, votre conjoint peut-être.. ça touche de près. Ouvrons la fenêtre camarade !

A quand l’étoile fumeur -contaminateur ?

Oui l’éducation des fumeurs était à faire et ça prenait du temps, parce que c’était non seulement une petite révolution sociale, mais une révolution individuelle pour chaque fumeur !
Pas si simple à faire que vous avez l’air de croire. Mais de là à faire des fumeurs des sans droits sur les trottoirs ... Je riais il y a vingt ans pensant que la France ne pourrait pas ...

Si la fumée des fumeurs est dangereuse l’idéologie non fumeuse, cette phobie de santé publique est tout autrement inquiétante ; d’autant qu’elle se sent légitime et quasi sacralisée... produisant un étrange intégrisme...
Le débat, qui devait avoir lieu sur les nuisances de la fumée de cigarette, a été pipé dès le début par cette haine du non-fumeur, et cette attitude phobique qui s’est manifestée comme une trainée de poudre dans la société dès que les fumeurs ont,... justement moins fumé !!! Une partie de la société avait trouvé son ennemi intérieur ! Et la peur de la maladie et de la mort et des dépenses sociales afférentes ... il fallait un bouc émissaire. C’est exactement ce qui est en train de se passer sous les arguments "scientifiques", qui je le rappelle pour les oublieux , ont toujours accompagnés les discours les plus dangereusement discriminants ... et assainissants !!!

La façon dont les fumeurs sont décrits : ils empoisonnent, salissent ... coûtent cher (ce qui au demeurant n’est pas vrai, leurs taxes au contraire sont un énorme revenu pour la sécu) devrait vous mettre en garde .... contre vos tentations ultra sécuritaires de santé !

Relativisez un peu . Lutter autrement contre le tabac qu’en approuvant des lois indignes et dont vous ne voyez pas venir le dangereux abus ! Tiens par exemple intéressez vous donc aux bénéfices des labos qui produisent patch et gommes, aux prix de ses marchandises, aux bénéfices énormes

... Et revendiquez donc que patch comme méthadone soient distribués gratuitement dans les entreprises et dans des bus de rue !!!!!! Merci de réfléchir plus profondément, plus librement à ce que je dis trop superficiellement ici... et avec colère ! Réveillez vous et condamnons ensemble des lois aussi effrayantes et suspectes que nous soyons fumeurs ou non-fumeurs !


Réponse au message précédent par Cindy
mardi 16 janvier 2007,
14:53

on est pas tous des egoistes car il ya des fumeurs qui respectent les autres !!!


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
mardi 23 janvier 2007,
19:55

NON A CETTE LOI LIBERTICIDE !
Je veux bien renoncer à ma cigarette dans les lieux publiques, par respect pour les non-fumeurs. Je fume, c’est mon choix et je n’ai pas à imposer ma fumée à une personne qui veut profiter de son repas. Par contre qu’on supprime la salle fumeur sur mon lieu de travail, ça non ! C’est une salle isolée où ne viennent que des fumeurs, il n’est donc pas question de tabagisme passif ! Qu’on nous laisse cette salle où nous allons avec plaisir au lieu de se retrouver sur le parking !C’est injuste ! Moi aussi je suis citoyenne et je revendique mon droit à un espace !
Ce qui m’agace surtout ce sont les non fumeurs tous réjouis qui nous narguent comme si ca changeait quelque chose pour eux:ils ne respirent pas notre fumée,alors qu’ils nous lâchent !
Ensuite je suis sidérée de cet acharnement sur les fumeurs, ca sent la chasse aux sorcières pré-présidentielle !Le prix exorbitant des amendes devra surement compenser les défaillances des radars !
Je suis contente de voir que des gens se mobilisent pour protester contre cette loi injuste et complètement répressive sous le prétexte vaste et mensonger de nous protéger ! Ce cher gouvernement qui n’a jamais hésité à ponctionner joyeusement le tabac ! si ca n’est pas un parfait retournement de veste c’est bien imité !on parle bien du même gouvernement qui affirmait que le nuage d eTchernobyl s’était gentiment arrêté à la frontière ? A quand une réglementation sévère sur l’alcool ? bande d’hypocrites !
Ensuite le prétexte de se mettre au diapason de l’europe sur ce point : mauvaise foi ! que la france commence par prendre ce qu’il y a de mieux ailleurs et non ce qu’il ya de plus effarant (suppression du malus, droits des femmes,...)
A quand l’interdicition de la connerie par décret ministériel ? Ca n’est pas pour demain, visiblement. Il ne faut pas confondre prévention et répression !


Réponse au message précédent par Tof
jeudi 1er mars 2007,
03:38

A la terrase des cafés, le tabac restera autorisé en 2008. Hé hé !!!


brigitte
mardi 31 octobre 2006,
21:44

LAISSONS LE CHOIX AUX PROPRIETAIRES DES CAFES TABACS RESTAURANTS ET HOTELS TOUT FUMEUR OU NON FUMEUR.

FAUT IL EN REVENIR A LA PRISE OU A LA CHIQUE,

AUJOURD HUI SE SONT LES FUMEURS QUI SONT VISES MAIS ATTENTION DEMAIN CELA SERA LES AMATEURS DE VINS ET AUTRES ALCOOLS BIENTOT UNE SALLE BUVEURS D ALCOOLS ET UNE AUTRE SALLE POUR PERSONNES SOBRES
ET DANS QUELQUES TEMPS UNE CIGARETTE OU UN VERRE D ALCOOL EPINGLES SUR LA POITRINE. MAIS OU VA T ON ?

MA CIGARETTE LE L APPRECIE DE PLUS EN PLUS

SI AUCUN CANDIDAT A LA PRESIDENCE N A LE COURAGE DE DEFENDRE LES FUMEURS JE NE ME DEPLACERAI MEME PAS POUR VOTER

IL FAUDRAIT INVITER LES FUMEURS A S ABSTENIR DE VOTER
SI AUCUN CANDIDAT NE LES DEFENDS
QUESTION:UN EMPLOYEUR PEUT IL DEMANDER QUE LES POSTULANTS SOIENT FUMEURSSANS ENFREINDRE LA LOI ?

QUE L ON ARRETE DE NOUS PRENDRE POUR DES IMMATURES


Réponse au message précédent par daniel toulouse
dimanche 5 novembre 2006,
20:23

desole je suis pour l interdiction totale d enfumer ceux qui ne le desirent pas j en ai assez de la desinvolture des fumeurs qui allument leur drogue sans se soucier de la gene qu ils peuvent provoquer n oubliez pas qu il y a en france 60% de la population non fumeur et qu il est temps que cette proportion soit enfin entendue et non plus meprisee sous la morgue des fumeurs il y a la loi evin qui n a jamais ete appliquee les places reservees aux non fumeurs dans les restaurants sont le plus souvent les plus mal placees libre a vous de continuer a fumer mais n enfumez plus les autres je vous retourne ma liberte de ne pas fumer contre la votre

mon vote contre le votre


Réponse au message précédent par joe
jeudi 16 novembre 2006,
23:26

je suis un ancien fumeur qui a arrêté.
Cette loi est liberticide.Cela voudrait dire que l’état(hypocrite qui ne touche pas les fabriquants de tabac qui devrait selon moi payer pour les maladies liées au tabagisme) demain peut nous interdire de fumer chez nous.Le proprio du bar ne devrait il pas décider lui même ? ça veut dire qu’un fumeur qui veut se détendre un soir dans un bar avec une bière ne pourrait plus ?La clope est conviviale.Cela fait des années qu’on nous enseigne la peur de tout, et grâce à cela on nous fait avaler n’importe quoi.bref je m’évade mais tout est lié.
Faisons comme en allemagne, la population(enfin les fumeurs) a refusé de respecter la loi ,et le gouvernement est revenu en arrière je suis prêt à reprendre la cigarette(c’est con je sais au bout de 5 ans quand même).


Visiteur non enregistré
vendredi 3 novembre 2006,
09:30

LE COLLECTIF DES AMOUREUX DE L’ART DE VIVRE
vous informe qu’il se joindra au mouvement de protestation contre le projet de décret visant l’interdiction totale de fumer dans les lieux de convivialité
recevant du public.

Pour Paris :
RASSEMBLEMENT
Lundi 6 novembre 2006

Voici les informations sur le rassemblement des buralistes parisiens et franciliens
ainsi que leurs amis du Collectif des Amoureux de l’art de vivre

Rassemblement à 16 heures
devant le Conseil Régional – 75007 PARIS
Métro : Saint François Xavier – ligne 13

Contact : 01 45 22 43 44

Pour la Province :
Voir le site : www.buralistes.fr
Se rapprocher du Président Départemental

Contact : 01 53 21 10 00

NOUS COMPTONS SUR VOTRE SOUTIEN
POUR RELAYER L’INFORMATION
ET VOTRE PRESENCE A NOS COTES.


Réponse au message précédent par lydie
lundi 6 novembre 2006,
12:54

j’ai peur tout simplement ! les interdits ne touchent pas que le tabac. il a déjà touché le sucre dans les publicités, le vin.
la semaine dernière ...les cendres de nos défunts...en effet il sera désormais INTERDIT de les jeter dans l’océan par exemple si se sont là les dernières volontés du défunt)
que dire des pétroliers accidentés involontairement ou non ? (pour un remboursement à l’assurance...°qui saccagent nos mers) ?
à quand les viandes (telle partie du boeuf ok mais l’autre non pour nos artères ?) à quand les caméras dans nos chambres car selon nos âges respectifs et pour sauvegarder la sécu...on verifiera si on ne dépasse pas le quota imparti à nos ébats hebdomadaires, selon tranche d’âge..?

oui j’ai peur fasse à ces petites lois pernicieuses, évoquées juste une ligne par ci, par là ...çà ne fait pas de bruit mais cela s’amarre solidement dans notre quotidien..
les gens se disent mais non...cela n’ira pas si loin...moi je dis cela a déjà commencé et risque de durcir.

Dans le domaine du sucre des entrepreneurs ont perdu beaucoup d’argent donc du chômage, dito pour les exploitations de vignes...bientôt les étoiles jaunes sur les poitrines seront remplacées par un logo de cigarettes, les autres un cube de sucre, les autres la viande...la peur s’installe, à quand les dénonciations ?? j’ai connu cela à mon travail (si si) pourtant j’étais seule dans mon bureau avec autorisation de fumer puis un jour ils ont ôté l’étiquette fumeur.. ;et cela fut un motif de renvoi !!

pourtant dans les hôtels, au restaurant dans une gare...je respecte les panneaux et ce respect, bien avant cette loi evin (EVINCER)..courtoisement je demandais aux gens d’à côté, s’ils m’autorisaient à fumer. et s’ils me disaient "non", je respectais la réponse.
la courtoisie qui connaît encore ce mot ?

la france retourne au moyen-âge, aux HERETIQUES, aux sorcières...

JE NE VOTERAI QUE POUR LA PERSONNE QUI DEFENDRA LES FUMEURS ; JE SUGGERE AUX PHOTOGRAPHES DE CERTAINS MAGAZINES DE PRENDRE EN PHOTO...TOUS CES HOMMES/femmes POLITIQUES LA CIGARETTE AU BEC...et de publier ! voilà je compte sur vous FAITES QQE CHOSE car l’heure est grâve pour nos libertés individuelles


Réponse au message précédent par Un Français anti-tabac
vendredi 19 janvier 2007,
15:46

N’ayez pas peur ma chère Lydie de vivre dans un pays qui empêche à 5000 personnes de mourir chaque année !
Je suis désolé de voir que des gens répondent à ce débat en s’écartant vivement du sujet(je fais allusion notamment aux "ébats hebdomadaires").
Votre candeur me fait sourire !!
Le gouvernement devrait juste prôner le respect entre citoyens dans les lieux publiques ;n’employons pas de mesures aussi draconniennes !
En vous souhaitant de nouveaux ébats à venir, bien à vous,
Professeur Marc (Addiction aux Produits Nocifs)


Réponse au message précédent par Georges Amiel
jeudi 1er mars 2007,
03:28

Oui. Sales petits décrets de la bonne conscience.


Visiteur non enregistré
mardi 7 novembre 2006,
08:48

Petition nationale sur : www.libertes-civiles.com/


Visiteur non enregistré
vendredi 17 novembre 2006,
09:28

Interdiction de fumer dans les lieux publics :

Recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d’Etat.

Les très nombreuses associations, clubs et confréries réunis dans le
collectif des amoureux de l’Art de Vivre, vont déposer un recours pour
excès de pouvoir devant le Conseil d’Etat à la suite de la publication
ce jour d’un décret fixant les nouvelles modalités d’interdiction de
fumer dans les lieux publics.

Pour le collectif, ce décret est illégal par rapport à la loi Evin et
peut être également frappé d’anti-constitutionnalité.

Pour toute information :

Le collectif des amoureux de l’art de Vivre

Le coordinateur

Michel BURTON

01 42 36 56 78

LE COLLECTIF DES AMOUREUX DE L’ART DE VIVRE - BP 6424 – 75064 PARIS CEDEX 02

Email : deputes.senateurs groupembc.com


Réponse au message précédent par josediaz
dimanche 31 décembre 2006,
15:39

Je suis fumeur occasionnel de cigares et franchement, il n’y a pas besoin de lois ou de décrets supplémentaires, il suffit d’un peu de respect mutuel. Nous, citoyens, en avons plus que marre d’être assistés pour notre soi-disant bien-être ; Messieurs les politiques, arretez de nous enfantiser sinon vous allez droit dans le mur, regardez les non votants les votes nuls et la direction de la société...


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
mardi 2 janvier 2007,
12:31

Tout à fait d’accord avec vous.
Je suis non -fumeuse, mais contre cette nouvelle loi qui ne fera que mettre davantage à dos fumeurs et non-fumeurs : les uns et les autres peuvent arriver à s’entendre. Ce n’était vraiment pas la peine de jeter de l’huile sur le feu.


Marc KANDAOUROFF 63370 LEMPDES
jeudi 30 novembre 2006,
19:04

Je suis non fumeur. Je suis bien partisan de l’interdiction de fumer dans les lieux publics, mais avec une dérogation pour les bars-tabacs. Il me paraît en effet absurde d’interdire de fumer là où on vend du tabac. En ce qui concerne les autres lieux, notamment les restaurants, je ne peux qu’approuver cette interdiction, ayant été souvent incommodé par la fumée de personnes sans gêne.


Réponse au message précédent par Marc
mercredi 6 décembre 2006,
21:52

Je ne vois vraiment pas où est la logique. Dans les bars-tabacs aussi il y a des salariés, en grand nombre. Pourquoi devraient-ils supporter la fumée des clients ? Parce qu’ils ne sont pas assez diplômés pour se trouver un meilleur boulot ? Pourquoi seulement les bars-tabacs alors ? Pourquoi pas les librairies-tabacs ? Simplement parce que vous n’avez pas encore intégré le fait que l’on ne fume pas dans les bars. En réalité il y a plein de boutiques où l’on achète des produits que l’on consommera plus tard, il n’y a aucune raison pour que les bars-tabacs soient différents, n’en déplaise à M. Sarkozy.


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
jeudi 7 décembre 2006,
16:57

Logique pour logique, il faut pousser le raisonnement jusqu’au bout et exiger la suppression du ramassage des poubelles qui n’incommode que les éboueurs, la fin des vidanges, opérations de curetage et autres travaux insalubres pour les mêmes raisons et surtout la suppression du personnel au sol dans les aéroports, personnel soumis aux gaz des avions au décollage, gaz mille fois plus nocifs que ceux des bars enfumés etc, etc...


BARROIS
mardi 2 janvier 2007,
15:41

Je voudrais exprimer ma stupéfaction face à l’interdiction de fumer dans les bars, restaurants, cafés, discothèques. L’argument du tabagisme passif ne tient évidemment pas, puisqu’on ne peut tomber malade en ayant bu un café où des personnes fument. Le cancer, ce n’est pas comme la grippe.
Pourquoi ne pas encourager plutôt, de manière forte, l’existence de zones non-fumeurs et d’établissements entièrement non-fumeurs, ce qui résoudrait le problème du personnel qui ne fume pas et ne veux pas être exposé à la fumée (peu de serveurs/euses ne fument pas !)
J’ai peur de vivre dans une société hygiéniste, névrosée, qui désigne de façon irrationnelle des boucs émissaires et oublie les véritables questions. Véritables questions (malaise social, environnement, détresse de la jeunesse) qui disparaissent…sous un épais voile de fumée !
Oui, ce pays me fait peur, avec sa multiplication à l’infini de règlements et d’interdits…c’est pathétique, ridicule.
Une société hygiéniste est déshumanisée, folle. Pourquoi ne s’occupe-t-on pas de la fumée des voitures et des industries, de la pollution de l’air qui rend vraiment malade, et qui la vraie responsable de l’explosion des maladies respiratoires et des cancers de toutes sortes. Sans parler des habitudes alimentaires désastreuses, de l’encouragement de l’obésité par exemple : si les bureaux de tabacs sont moins nombreux, des points presse vendent à la place des chips, gâteaux de toutes sortes, qui rendront diabétiques (par exemple) toujours plus de jeunes…Est-ce vraiment mieux ?
Ce décret d’interdiction de fumer a été pris sous la pression de l’industrie pharmaceutique qui espère bien réaliser de beaux profits avec ses produits de sevrage. La disparition d’une liberté qui, sérieusement, ne gêne personne se fait à ce prix. J’espère qu’un mouvement d’opposition à cette disparition va débuter car une société qui ne sait prendre que ce type de décisions va vite devenir…irrespirable !


Jean-Marc Flament
lundi 15 janvier 2007,
11:06

Les lois anti-tabac et les taxes abusives frappant les fumeurs ont suscité en Belgique, en prévision des prochaines législatives, la création d’un parti politique susceptible de permettre aux fumeurs d’exercer leur poids démocratique.

Il faut voir avec quel empressement les cafetiers, libraires et autres commerçants délivrant du tabac placent nos affichettes et le bon accueil que nous réserve la population.

Car au-delà du tabac, c’est toutes les libertés de la population qui sont en danger face à cette tendance des Etats, sous pression européenne ou anglo-saxonne, de la forcer à penser et agir de manière toujours plus restrictive.

A quand un tel parti en France ?


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
dimanche 21 janvier 2007,
17:11

je suis d’ accord interdiction de fumer dans les lieux publics et autres nous en france ; on ne sais
pas le faire que des lois non applicables ; nous le disons et sais tout !!!! je suis navrée devoire cela

à bientôt

marie


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
mercredi 24 janvier 2007,
14:02

Je suis pour l’interdiction de fumer dans les lieux publics, ainsi que dans les entreprises.
Je trouve particulièrement pénible qu’un non fumeur se trouve dans un endroit paisible et soit soudainement incommodé par le fumeur qui vient exercer son soi-disant droit au suicide !! et à l’homicide (involontaire ?)
Pourquoi le non-fumeur devrait-il partir d’un endroit où se trouve un fumeur ?
Je trouve que cette loi est une loi pour la liberté des non fumeurs à ne pas respirer tous ces produits cancérigènes !!!
Les fumeurs, à part quelques exceptions, ne s’occupent souvent pas des non fumeurs. Si quand j’arrive dans un endroit, je me mets à crier, on va me dire de partir car je dérange, non ? Pourtant, je n’ai pas le droit de dire au fumeur de partir !!! (jusqu’à cette loi bienheureuse et courageuse, il faut le dire, avant les élections)


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
lundi 29 janvier 2007,
23:26

Surtout pas créer de parti !
A force d’emmerder les français (et on cite Georges Pompidou là) avec des lois idiotes, les euro - américano - saxons perdront toute crédibilité. Un parti étoufferait alors les équilibres sains qui se rétabliront ensuite.
Théoriquement c’est de la cybérnétique.
Pratiquement c’est Astérix.


GnaGnaGna !
samedi 27 janvier 2007,
14:58

De toutes manières c’est foutu ! C’est évidemment un abus total contre les libertés, il appartient à chacun de savoir s’il pollue ou non et à l’autre de s’y opposer.
Question de simple savoir vivre, on oublie que la loi ne doit intervenir que s’il y a conflit (ou risque de..) entre personnes, sinon on passe de la démocratie à la dictature.

Face à de tels principes, la réaction d’opposition affichée est malheureusement stérile. La provocation "vacharde" et "vicieuse" - restant conforme aux lois mais en taquinant leur faiblesse est plus efficace :
J’attends, de la part de fabriquants de clopes, des friandises de mêmes forme, de même goût et surtout de même présentation à grignoter en lieux publcs (tels les cigarettes en chocolat des Noëls de mon enfance).
Même que dessus le pâquet, on pourra afficher (en anticipant les réglementations qui suivront sous 5 ans) :
- Le sucre favorise l’embompoint,
- Grignoter coupe l’appetit des repas équilibrés.
- Le chocolat est aphrodisiaque ! Attention, des vélléïtés coquines mal à propos nuisent à l’harmonie du couple.
- Les friandises abiment les dents, pensez à prévoir un verre pour votre dentier sur la tâble de nuit.
- Le caramel se colle dans les moustaches, vous perdrez du temps à vous raser le matin.

Au reproche téléguidé d’un(e) incapable de mesurer l’impact du clope quand on fume (au bout d’un quai de gare par ex.), il faut opposer :
- un reproche sur son parfum à 4 sous qui a tourné dans l’après - midi et qui donne envie de dégueuler.
- Un reproche sur son portable qui m’empèche de dormir dans le train.
- Un reproche sur sa tignasse évaporée qui me donne des allèrgies quand les cheveux asticottent les narines.

La bataille "de front", entre blindés, est perdue d’avance. Vaut mieux une résistance de francs tireurs, de snippeurs, un peu coordonnée. C’est une forme cool de terrorisme "légal".
(La différence entre une résistance et du terrorisme est seulement une question de savoir quelles sont les valeurs défendues et si elles justifient les moyens opérationnels).

Pour ma part :
J’ai gardé, depuis qu’on sent venir le drame, mes paquets vides de Lucky - 25 (j’en ai 1500 environ). Quand ce sera insupportable, je les remplirait de "carambar" et régulièrement, devant les "autorités" je sortirai le pâquet, j’attendrait qu’ils se pointent et je sortirai le caramel que je boufferai.

A votre imagination.
Salut !


Visiteur non enregistré
mardi 30 janvier 2007,
08:45

tout à fait d’accord ! abus de pouvoir ! serions nous chez les soviets ?

Jean-Marie LYON


Réponse au message précédent par loulou
lundi 5 février 2007,
19:44

A INTERDIRE

Fumer nuit gravement à la santé

A INTERDIRE

L’alcool est dangereux (voir le nombre de morts aux sorties de boîtes de nuit)

A INTERDIRE

Bien manger, car cela bouche les artères

A INTERDIRE

Prendre sa voiture peut provoquer votre propre mort et celle des autres

A INTERDIRE

Les lignes droites car l’ennui sur les autoroutes peut provoquer la somnolence au volant

A INTERDIRE

Le travail : il tue tous les ans des milliers de personnes

A INTERDIRE

La pauvreté, cela fait mourir de faim

A INTERDIRE

Tomber amoureux peut vous pousser au suicide lorsqu’on vous aura largué

A INTERDIRE

La connerie, hé oui elle tue aussi !

A INTERDIRE

la boite de cassoulet est dangereuse et agrandit le trou de la couche d’ozone à chaque pet....

...j’en ai plein d’autres comme ça

On devrait plutôt INTERDIRE d’ INTERDIRE !!!


Visiteur non enregistré
mardi 30 janvier 2007,
18:56

Tabagique actif, je suis amusé des interdictions récurantes, en effet comme souvent le bon sens passe à la trappe...

...En sachant que l’oxygène que l’on respire est responssable à 100% des morts dites naturelles par oxydation des tissus, autant nous interdire de respirer, voir de naître, et punir sévèrement la procréation.

Il est facile de fustiger, et de cacher derrière un brin de tabac, un tas d’emcombrants bien plus polluants (métaux lourds, produits chimiques, pétroliers,...)
J’attends avec impatience celui qui aura le culot d’interdire les produits pétroliers, l’utilisation massive des produits chimiques, de l’energie nucléaire et tout ce qui fait de nous des destructeurs d’environnement.

OH OUI ! je l’attends avec impatience celui qui nous sortira son décret pour le bon sens et nous renverra à l’âge de pierre...

Laurent AILLAUD, fumeur stressé.
Yoaio wanadoo.fr


poussin
jeudi 1er février 2007,
09:43

L’interdiction de fumer dans les lieux publics est une chose dangereuse.

Sous couvert de santé publique la propagande gouvernementale qui nous montre la cigarette comme un démon (si t’es pas sage la méchante cigarette viendra et te rendra malade, tu pourras plus bander, tu rendras tes gosses malades, tu mourras dans d’atroces souffrances ...) montre bien qu’avec la peur on fait faire ce que l’on veut au peuple.
Bientôt nos choix ne serons plus que les choix d’un gouvernement qui veut notre bien et rien que notre bien. Nous entrons dans une êre de totalitarisme approuvé, la main mise sur la population par la peur de l’incertain.
Cela suffit d’être des gosses incultes qui ont besoin qu’on leurs disent sur quel chemin aller. Chacun doit prendre ses décisions et les assumer. Si je fume j’en connais les risques et même si je suis mort de trouille façe à ces dangers je continue si j’en ai envie mais que l’on me foute la paix.

Pourquoi considérer un fuemur comme un délinquant c’est assez risible.

Demain, nous ne pourrons faire que ce que l’on nous autorise à faire.

A quand l’interdiction totale de fumer, y compris dans les lieux privés ;
d’éteindre sa télé ; d’aller dans les bars (l’alcool c’est mauvais et les bars sont mals fréquentés) ; de sortir le soir dans la rue pour se promener (attention tu vas te faire agrésser)...

Un non fumeur en colère.


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
jeudi 1er février 2007,
17:25

vous êtes non fumeur , vous devriez être content (e) de la décision qui a été prise. La cigarette ne vous gène tant mieux pour vous,mais il faut penser aux autres qui ne peuvent s’exprimer les bébés,


Visiteur non enregistré
jeudi 1er février 2007,
13:41

Les gens sont assez grand pour savoir ce qu’il ont à faire.Drole de regime qui rappelle une autre epoque


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
vendredi 2 février 2007,
15:13

Etes vous, fumeurs, à ce point brimés par la justice ? Est ce un droit inalienable que l’on vous retire ici ? Un peu de retenue messieurs les fumeurs, vous continuerez de vous intoxiquer les poumons chez vous, ou, si votre santé le permet encore, vous pourrez lever vos fe..es de vos chaises de bureau pour ramper jusqu’à la sortie tirer les lattes de ce qui vous rendra peu etre un peu plus lucide sur les vrais problemes de société.


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
mercredi 7 février 2007,
14:59

Là mon chéri, t’es mal barré sur ton discours de rester assis.
Le seul boulot où on peut encore fumer c’est le BTP. Eh oui, le gens y suent, s’essoufflent et évacuent les toxines.
Et puis, comme il faut y régler des vrais problèmes, ces conneries de tabagisme subi ca fait "pipeau".
Même le législateur l’a compris.
C’est pas vraiment des gens qui ont le cul vissé à une chaise ces clopeurs !
Bye, et réponds pas ça m’agacerait.


Réponse au message précédent par philippon
dimanche 11 février 2007,
14:00

les "vrais problemes de sociétés" selon la formule estampillée de ce bobo, j’y suis en plein dedans et en plus faut que je me prive de mon petit plaisir mortel en attendant que mossieur le donneur de leçons les aie résolus.Ne répond pas non plus sinon j’vais finir la cartouche...


Réponse au message précédent par Tschiki
lundi 2 avril 2007,
19:25

c est plutôt vous qui ne paraissez pas au fait des vrais problèmes.


Visiteur non enregistré
jeudi 1er février 2007,
17:22

Vous pouvez faire part de votre colère directement sur le site du 1er Ministre. Il ne faut pas oublier que la dérogation pour les " lieux de vie " se terminera le 01.01.2008 sauf si vous êtes nombreux à lui adresser un mail.

http://www.premier-ministre.gouv.fr...


Visiteur non enregistré
jeudi 1er février 2007,
20:21

Juste une petite remarque pour montrer que suivre cette loi peut avoir des effets néfastes :
Je suis institutrice et depuis très longtemps, je fumais à l’extérieur des locaux et à l’abri des regards mais dans l’enceinte de l’établissement. Depuis aujourd’hui 1er février obligation d’aller fumer sur le trottoir à la vue de tous les élèves.
Grande découverte pour eux aujourd’hui ils viennent de découvrir que leur maîtresse fume. Comme modèle on fait mieux ! Je préférais qu’ils ne le sachent pas. Mais bon, maintenant je préfère qu’ils risquent de me prendre comme mauvais exemple qu’avoir un blâme et payer 68 €


smalldidi, fumeur et contre cette loi
jeudi 1er février 2007,
21:20

un très blle ateinte a la vie privée du francais...
La france est le seul pays libre ou on a rien a dire...
juste parce que des gens meurent du cancer du poumon, paf,il faut interdire... dans ce cas la interdisez nous de respirer l’oxygene,deja chargé de "saloperies cancerigenes"...
si un jour tres proche les cigarettes sont interdites ou que vous soyez sur le sol francais,attendez vous de voir une belle surprise sur les tickets de caisse pour 3 pommes et une banane,ainsi que sur le prélevement d’impots...
pensez bien que l’etat empoche une tres grosse partie sur le prix des cigarettes.
l’etat bannit les cigarettes et augmentera le prix du reste pour rattraper le manque de sous...
comme si rien n’etait cher...
bourage de crane...


Visiteur non enregistré
jeudi 1er février 2007,
23:03

J’ai pas le temps d’organiser, mais j’ai une idée :
"La clope de l’abbé Pierre".
Clair que ça esquinte mais on en est au point ou "fumer" devient une marque de résistance à l’envahisseur (plus qu’un plaisir olfactif).
S’il y a un mec qui a les C... et le temps pour organiser "ma clope pas fumée c’est x M² pour un sans logis, il m’appelle".


meuhlol
lundi 12 février 2007,
07:49

Je n’ai pas envie de parler de la politique, mais ce decret avec l’interdiction de fumer ca touche le droit de l’homme en quelque sorte.

Je sais pas, ca revient au même qu’interdire de tousser, bailler, roter, peter, respirer dans les lieux publiques.

Grossomodo ca fait ca : On est assis dans un bar avec un ami à moi, on boit notre verre et on fume une clope, un non fumeur rentre et s’assoit à coté de nous, la fumée lui deplait, alors c’est nous qui devons partir ? Ah bha oui, nous sommes fumeurs.
Bien moi je suis du genre : la fumée me plait pas je change de place. Dans le train un homme sent mauvais, bien je change de place. Mais là ca va faire du genre : Tu fumes, moi je fume pas, j’ai envie d’etre assis ici, alors toi fais moi de la place, car je suis non fumeur.
NON, suis pas d’accord - ca te plait pas, bien va ailleurs, y a du choix !

Non mais abusé en un seul mot !

Interdiction de fumer dans les lieux publiques - pensez aussi du fait qu’une rue, un boulevard, un parc, une allée, un chémin... sont aussi des lieux publiques, alors les fumeurs vont fumer ou ? Dans leurs appartements/maison car d’ici quelques années on va interdire la clope completement ?!

Prenez un bon exemple - Allemagne. Vous rentrez dans une grande garre, sur le quai, vous le voyez divisé en 2 parties :
1) Zone de non fumeur (interdiction)
2) Zone fumeur
et cela separé par une ligne
Alors à ceux que la fumée deplait vont dans la partie non fumeur, et ceux qui fument vont dans la partie fumeurs.
Comme dans les trains, restaurants, bars...
Et y a pas qu’allemagne...

Pourquoi ne pas faire un systeme commeca ? Par exemple une obligation pour chaque etablissement d’avoir 2 zones ou 1 non fumeur. Apres c’est au patron de choisir. Car certes il voudra pas trop une zone non fumeur, surtout un proprio d’un bar... Imaginez vous un bar sans la fumée... c’est pas un bar ! Des gens quand ils boivent et sont fumeurs bien ils aiment bien fumer une clope avec leur verre. Et leur interdire cela...

Personnellement, quand je vais manger dans un resto, je vais dans la zone fumeur (oui y en a des restos commeca ou y a 2 zones et ca c’est bien fait, commeca tout le monde est content), je commande mon apéritif, mon menu... je mange tranquillement. Apres avoir fini de manger j’aime beaucoup allumer une petite cigarette, la fumer tranquillement en buvant un bon verre de vin, ou une petite bouteille de biere, en attendant que la nourriture s’installe bien dans mon estomac et que je reprends mon chemin apres. Je sais pas vous, mais moi on peut dire que c’est une bonne partie du répas, quand on est bien, nourri, posé, calme, une petite clope fumée lentement. Vous voyez, ca fait un grand plaisir, alors me l’interdire... j’irais pas manger aux restos du tout, surtout que je vais manger au resto justement pour passer un peu de temps et de me faire plaisir, sinon y a du fastfood style McDO ou Sandwich Grec, mais là en général c’est vite fait, d’ou vient le terme fastfood, et c’est une autre histoire.

Bref interdire de fumer dans les lieux publiques tels que restaurant, bar - NON, NON et NON !

Sur ce...


Sedlex
samedi 17 février 2007,
19:48

Sur le fondement juridique du texte il y a beaucoup à dire parce que ce n’est ni une nouvelle législation (il ne s’agit pas d’une loi), ni un dispositif autonome par rapport à la loi Evin. C’est un décret d’application et c’est là que ça coince.

L’article L.3511-7 du Code de la santé publique issu de la loi Evin ne mentionne que les lieux affectés à un usage collectif et lors de débats parlementaires de 1990, les bureaux individuels avaient été clairement exclus de ce dispositif. "Un décret en Conseil d’Etat fixe les conditions d’application" de l’interdiction. C’est là qu’intervient le nouveau décret du 15 novembre puis la batterie de circulaires.

La modification de la loi avait été envisagée au premier semestre 2006 mais ça embarassait les parlementaires (les restaurateurs sont assez importants dans chaque circonscription, si on ajoute que les buralistes pleurent sur la baisse de chiffre d’affaires consécutive aux hausses du tabac). Le Gouvernement a courageusement choisi la voie réglementaire et, alors qu’il était habilité à fixer les condition d’application d’une interdiction de fumer dans les locaux affectés à un usage collectif qui, dans l’espit du Législateur, excluait clairement les bureaux individuels ... il a étendu le champ de l’interdiction.

Le décret est en ce sens illégal entant qu’il étend l’interdiction.

Donc pour les fumeurs comme moi : vous pouvez continuer si vous êtes dans un bureau individuel mais respectez, comme avant le 01/02/2007, les non fumeurs en maintenant votre porte fermée et en aérant périodiquement.

Pour ceux qui seraient confrontés à une sanction vous la contestez en excipant de l’illégalité du décret.

Mais vous pouvez aussi vous arrêtez de fumer


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
dimanche 18 février 2007,
15:49

Bravo et félicitations à Sedlex.
Partant d’idées constitutionnelles saines, il sait démonter les états d’âmes merdiques et polluants de frustrés et nous dire qu’enfin, la loi incite au savoir vivre !
Mercis sincères à lui pour cette lecture juridique pertinente et légalement revitalisante !
Si tous les juristes avaient sa compétence, la vie quotidienne serait tellement plus facile !

Si c’est une Nana je lui fais une grosse bise (et j’épouille ma barbe avant), si c’est un Mec je lui claque une grosse pogne (et je me lave les mains avant). S’il sait pas, je lui fais les 2.!


Visiteur non enregistré
dimanche 18 février 2007,
21:57

Comment une organisation de la sécurité publique qui laisse rouler des camions à 110 km/h dans les villages et qui reproche le tabac et pénalise les fumeurs peut elle être crédible ?.


Visiteur non enregistré
mardi 20 février 2007,
12:00

l’interdiction de fumer est une loi abusive.la confirmation est faite puisque le parlement europeen a rendu caduc l’interdiction de fumer dans l’assemblée 2 mois apres .je ne suis pas un gros fumeur mais je suis pour la liberté individuel de chacun la liberté commence...donc il faut envisager une loi qui permette aux commerçant de choisir .


Réponse au message précédent par ludo
vendredi 20 avril 2007,
16:47

Comme les Motards en Colére qui se sont unis contre la Vignette 2 roues
jusqu’à la faire supprimer...

FUMEURS ne soyons PAS LAXISTES mais
UNISSONS NOUS pour exiger que ce décret Discriminatoire Anti-Fumeur soit aboli ou au moins révisé pour que le CHOIX SOIT LAISSER au SEUL COMMERCANT ou CHEF D’ENTREPRISE D’ACCEPTER/PAS LES FUMEURS SANS LEUR
ENTREPRISE... comme en Espagne
(ainsi tout le monde y trouverait son compte et les "intolérants au tabac" pourraient rester qu’entre eux si ça leur chante !)

Dans les "quelques pays" dans le monde où cette interdiction est totale plus de 30 commerces ferment chaque semaine (chiffre officiel).

Personnellement
c’est l’Etat qui m’a initié au Tabac pendant mon Service Militaire à 24a, l’ARMEE NOUS DONNAIT TOUS LES MOIS NOTRE RATION DE TROUPES(gauloise sans filtre),
aujourd’hui j’ai 57a et je fume par
plaisir des cigarillos...
avec ma femme 36a fumeuse nous sortont beaucoup et on se voit mal
aller au restau ou dans un bar et ne pas pouvoir fumer au café (sinon on ne sortira plus) ;
Ma mère 87a "non-fumeuse" est encore vivante alors qu’elle a vécu avec un fumeur mon père ! (c’est quoi le danger du tabagisme passif ?...) ;
PS CUBA 1er Producteur de Tabac, où quasiment tout le monde fume, a le
plus GRAND NOMBRE DE CENTENAIRES au
MONDE !(info entendue sur la Fm)
- CHERCHER LES ERREURS-


FUMEURS
QUI EST D’ACCORD POUR CREER notre
"Association Fumeurs en Colére" ?

J’attends vos suggestions par e-mail
à : fumeur-en-colere hotmail.fr

A bientôt, j’espère.
Ludovic (Nimes)


lycéen
jeudi 22 février 2007,
11:32

Voilà je suis élève dans un lycée et je dois fournir un genre d’exposé contre la loi anti-tabac ! en gros je dois donner des arguments en faveur des fumeurs !! Je suis moi-même contre cette loi mais j’avoue que je suis à court d’argument ... merci de bien vouloir me faire partager les votres en publiant une réponse sur ce site !!

Merci d’avance


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
samedi 24 février 2007,
15:21

Salut ! Tu es fou d’avoir accépté un sujet pareil, c’est très "casse - gueule" et ton prof me parait un peu vicelard.
Puisqu’il faut y aller, t’as plus le choix :
Tu entérines les dégats du tabac pour les fumeurs (chiffres et tout, camemberts excel etc ça fait bien dans un exposé),
Tu reconnais qu’il y a un risque pour les fumeurs passifs et qu’on peut appliquer le principe de précaution. (ce qui te permets d’étoffer ton exposé par une annexe qui résume ce principe).
Tu rappelles le contenu de la loi (avec l’historique et références).
Ensuite tu développes (coeur du thème) :
- La frilosité à la mettre en place, s’il s’agit de santé publique, pourquoi tant de reculs économiques (les Lobby plus forts que la santé ??? - au passage un clin d’oeil aux OGM.- Ca fait critique mais pas rebelle.
- La difficulté à l’appliquer et à sanctionner(où fumer, où ne pas fumer, pas drôle pour les flics) (là t’es citoyen).
- Le remue ménage médiatique qu’elle entraîne et la troublante coincidence avec la campagne électrorale (là tu t’interesse au monde extérieur).
Deuxième moment fort ce qu’est la loi (en général) et à quoi elle sert :
(y a plein de trucs là dessus et surtout ça peux être fait en 3 mn ou en 3 heures)là t’es érudit et tu vas chercher les infos., et surtout bien structuré (prépare des fiches),ce thème te permets de te recaler dans le Timing imparti.
Conclusion :
C’est le savoir vivre qui doit primer, c’est les abus qui engendrent les excès, il y’a d’autres thèmes qui devraient en prendre le graine (c’est ton boulot de les reconnaître et de dire ceux qui vont bien au jury).
A l’arrivée, on s’aime tous et on s’embrasse sur la bouche (OK ça dépend de la prof mais même si c’est pas facile faut accépter de payer de sa personne parfois).
Bon courage, le temps est mauvais c’est l’occasion de décrocher une note sympa.
(Signé un veil Ingénieur Conseil qui écrit bcp de rapports)


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
samedi 24 février 2007,
15:33

J’ai oublié :
Avant toute chose fais toi une "religion cohérente, exhaustive et homogène" sur le sujet (sincère ou non on s’en tape).
Tu t’y réfères implicitement dans tout ce que tu écris ou dis et tu ne l’oublies pas quand le jury t’interrogera(Tel la méthode Coué - pas Cauet)


Réponse au message précédent par Jene Pigerien
jeudi 1er mars 2007,
18:12

Pour le Français qui se veut Libre et Démocratique

A lire tous ces propos et commentaires sur le Web, on peut constater que le Gouvernement, en accordant une certaine tolérance, a agit avec une sagesse encore insuffisante.

Rappelons simplement que pendant des décennies les militaires avaient comme Solde et Salaire des cigarettes "bas de gamme" et sans filtres.

Avant d’interdire de fumer il aurait fallu interdire de fabriquer les cigarettes et non pas de doubler leur prix ce qui peut être interprété sous forme de racket.

De nos jours, le fumeur est conscient des risques encourus pour la santé ce qui ne l’était pas auparavant. Il appartient à lui seul de décider de ses envies ou besoins et d’en assumer les conséquences.
Interdire à un fumeur de fumer c’est comme demander à un dentiste de ne plus utiliser de plomb dans la bouche de ses client.

Il y aura peut-être "campagne" pour l’interdiction de consommer le beurre, café et sel car cela augmente les risques de maladies cardiovasculaires ou encore le vin qui rend non seulement malade (de la tête), mais également alcoolique.

Interdire également aux usines de tourner (travailler) pour produire ce que l’on sollicite, car la satisfaction d’obtenir d’un côté ce qui arrange, peut être néfaste à ceux qui n’en profitent pas ou qui n’en ont pas le besoin.

On pourrait également envisager "rapidement" l’obligation de se rendre au lieu de travail à pied ou à vélo (pour le vélo cela reste à étudier, car la fabrication de pneumatiques n’est peut-être pas la moins polluante) alors que les kilomètres à pied font du bien pour la santé.

Il semble que la tolérance n’est pas coutume et le fait de savoir gérer les priorités l’est encore moins. Le plus désolant dans toute cette polémique est de constater que la stupidité humaine n’a pas de limites et heureusement que celle-ci ne puisse tuer, on ne compterait pas 3000 morts par an, ce qui est énorme et déplorable, mais peut -être plus que 3000 survivants.

Il existe cependant une seule formule de base au pouvoir unique et magique qui permet de résoudre tous les problèmes de ce bas monde, cette formule ne trouve pas facilement sa place face à la vanité de l’homme.

En utilisant cette formule avant l’action, il ne restera plus qu’à analyser votre réaction.

La formule pour mémoire : Ne jamais faire aux autres, ce que vous ne voulez pas que l’on vous fasse.

Jene Pigerien


ex fumeur
vendredi 23 février 2007,
19:48

Bonjour, je suis un ex fumeur, 36 ans de tabac, il y a 7 ans l’on m’as découvert un emphysème, maladie provoquée par le tabac, j’ai réussi à arrêter depuis 3ans et demi mais je vis maintenant sous oxygène 18h par jour, croyez bien que je regrette ma 1ére cigarette, je n’aurais jamais pensé être malade en fumant. Bien sur je suis pour la liberté individuelle de chacun, mais il faut penser aussi au respect dû à chacun, libre à tout le monde de continuer de fumer, mais cherchez donc des renseignements sur la BPCO dans Google, vous verrez mieux ce que vous risquez


Georges Amiel
jeudi 1er mars 2007,
03:15

Je suis professeur de lycée et fumeur. Pendant vingt ans, j’ai fumé en extérieur, dans la petite cour de ma salle des profs, jamais un élève ne m’a vu fumer, jamais je n’ai fumé avec un élève dans l’enceinte du lycée. Mais je dois être exemplaire, et donc ne plus fumer dans ma courette. Et ainsi, depuis un mois, je fume avec mes élèves, sur le trottoir, à l’extérieur du lycée. Le trottoir fait un mètre de large et les voitures nous frôlent sans cesse. Mais c’est bon pour la santé publique : en plus de me voir fumer, les élèves respirent la fumée concentrée de 200-300 personnes, plus le gasoil des camions. Santé publique vous dis-je !!
Une remarque au passage : un décret n’est pas opposable à une loi, il me semble. Or la loi Evin, toujours en vigueur, prévoit des zones fumeurs, y compris dans les établissements scolaires. Je vais donc retourner dans ma cour dès la reprise, on verra bien.


Réponse au message précédent par fumeur mais sans faire chi... les autres
vendredi 9 mars 2007,
00:38

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE
(Nouvelle partie Réglementaire)

Article R3511-1

L’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif prévue à l’article L. 3511-7 s’applique :
1º Dans tous les lieux fermés et couverts accueillant du public ou qui constituent des lieux de travail ;
2º Dans les moyens de transport collectif ;
3º Dans les lieux non couverts fréquentés par les élèves des écoles, collèges et lycées publics et privés, pendant la durée de cette fréquentation.

NOTA : Décret 2006-1386 du 15 novembre 2006 art. 5 : les présentes dispositions cessent d’être applicables à compter du 1er février 2007. Toutefois, elles demeurent en vigueur jusqu’au 1er janvier 2008 en ce qui concerne les débits permanents de boissons à consommer sur place, casinos, cercles de jeu, débits de tabac, discothèques, hôtels et restaurants.


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
dimanche 11 mars 2007,
14:25

Merci des précisions :
Le texte est clair, on ne fume pas si ça enfume des gens qui pourraient ne pas aimer l’être (bref on rappelle au savoir vivre - c’est bien - c’est con de devoir légiférer - mais c’est bien fait pour les abusifs - ou à cause d’eux).
Mais aussi, si on est ni vraiement clos, ni vraiement couvert, c’est une question d’appréciation - 50 fois les volumes réglementaires de renouvellment des lieux de travail semblent une marge très sécurisante.
Un quai de gare (non - souterraine) y répond évidemment.
Un quai de gare fait partie de - sic - l’emprise de la gare. C’est donc des annonces abusives et légalement fausses que balancent les hauts - parleurs dans les gares.
Je veux bien qu’ils - sic - me recmercient de ma compréhension, mais par sur ce coup là.
Ai je bien ici compris, que si je fume en dehors de la charpente couverte à St Lago, je suis légalement OK ?


Jene Pigerien
jeudi 1er mars 2007,
17:37

Anti-fumeurs signifie également "Anti-individus" qui fument ! ...
Cette procédure est la discrimination d’une catégorie d’individus.

Procédure que certains utilisent comme propagande pour faire paraître ce qu’ils ne sauront jamais être.

Le jour ou l’ignorance les abandonnera, ils se sentiront bien seuls.
Faites ce que je dis, mais interdiction de faire ce que je fais … !
Ceci sera peut-être le slogan de demain pour le non-fumeur "Anti-fumeurs".

En quête de savoir, désolation on trouve … à savoir que le sujet d’actualité semble être une mobilisation "Anti-fumeurs" Les propos agressifs que l’on peut trouver montrent bien le niveau de moralité et intelligence du/des auteur(s) qui ne sont que l’interprétation de l’ignorance.

L’Anti-fumeurs est-il à la hauteur de ses Exigences, ou se camoufle-il derrière ses incompétences en citant les défauts d’autrui attaché à ce plaisir.

L’Antagoniste du tabagisme, observez-le, montrez-lui sa Petitesse pour qu’il comprenne mieux ce que signifie la tolérance.
Que l’Anti-fumeurs se rende compte de sa stupidité qui touche peut-être un de ses proches qui utilise son savoir ou vécu à des fins plus nobles.

Le non-fumeur que cherche-il à cacher par sa croisade "Anti-fumeurs" ou plutôt que cherche-il à provoquer, la division, une révolution ou créer une nouvelle forme de Terrorisme.

Quant on touche à la liberté individuelle de l’individu il faut prendre garde à ses réactions.
Pour vivre libre il faut savoir laisser libre.

Si l’Antagoniste du tabac mettrait moins d’ardeur contre celui-ci et un peu plus de zèle contre les pollutions bien plus graves que le tabac, qui touche avant tout celui qui le fume, la faune (dont il en fait partie) et la flore se porterait certainement mieux.

La sagesse exigerait la suppression de cette loi, mais la sagesse comme la tolérance est le symbole d’une "Grandeur" peu connue par l’homme.

La "Grandeur" appartient à celui qui sait l’acquérir.

NB : Cette forme de "Grandeur" ne se trouve pas dans les livres … et ne peut de ce fait pas être copiée et collée, il faut la mériter.

Jene Pigerien


franois
vendredi 2 mars 2007,
15:48

Beaucoup de reactions sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Afin d’apporter une pierre de plus a l’édifice, voilà ma propre expérience. Je ne suis plus fumeur, mais apprécie les moments de convivialités et de détentes. Mes collègues fumeurs qui,après leur café allez s’en griller une petite, durée approximative 3 minutes. Maintenant sont obligés de nous quitter pendant plus de 10 minutes le temps de traverser l’établissement, de fumer et de revenir. Je me retrouve donc seul au café, personne pour discuter. Encore un moment de convivialité que l’on nous a supprimé. Fumeur résistez je vous soutient il faut désobéir. Et si cette interdiction devenait aussi un sujet de présidentiel, n’est ce pas pas une liberté de fumer.


Visiteur non enregistré
samedi 3 mars 2007,
14:42

Une astuce à St Lago :
La voie 25 est unique sur 2 quais.
Donc tu clopes d’un côté et si les 22 se pointent, tu traverses le train en bout de voiture et tu clopes de l’autre côté.
C’est tellement déjà connu que même les contrôleurs SNCF tabagiques utilisent la combine (vu les merdes qu’il doivent régler, la clope qui aide à leur sang froid devrait être reconnue comme un outil de travail provoquant une excéption justifiée).

Bon comme tout ça m’agace je vais m’en griller une dans le jardin.


Visiteur non enregistré
lundi 12 mars 2007,
14:37

je trouve cette loi totalement absurde car moi je suids un lycé ou il ya un coin spécial pour lé fumeurs dc on ne gene personne

en + lé café vt avoir une grosse perte de benefices a mon avi
si vs voulé me rep mon email :
laptiteblondedevax hotmail.fr


georges sporri
mardi 20 mars 2007,
21:08

Je me refere toujours a la logique d Aristote qui nous a appris que l experience a plus de valeur que la theorie...
ALORS VOILA...Je fume 40 cigarettes par jour depuis 36 ans et je ne suis pas mort, ce qui prouve que FUMER NE TUE PAS. Cette conclusion s impose a tous, sauf peut-etre aux abjects platonniciens.
PAR CONTRE,il est exact que fumer reduit l esperance de vie...MAIS moins que le travail.
J affirme qu un enseignant qui fume possede une esperance de vie de 8ans superieure a celle d un ouvrier du batiment.
Cela m incite a la reflexion...


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
mardi 27 mars 2007,
23:06

Salut ! Bien.
Sauf que l’expérience et la théorie ne sont pas contraires :
- C’est le théoricien qui veut pas bosser qui fausse la discussion,
- C’est l’expérimenté qui veut pas se casser la tête qui laisse le champ libre au précédent .
Pour preuve "Espérance de vie" ça veut rien dire, le bon terme "Théorique" serait "age moyen de décès" - Qui est 8 ans plus tôt dans le bâtiment qu’ailleurs (et de combien est - il celui des TP ?)
Ca explique pourquoi les caisses de retraites du BTP ont les meilleurs maisons de séjour pour les vieux que toutes les autres, il y a moins de clients pour le même budget.
Encore un peu de théorie ou de calculs :
45 ans de boulot, où on vit (au sens noble) par 10 h / jour par 340 j/ an (on compte le black là - je ne suis pas le fisc)ca fait 165 000 heures de boulot vivant.
Contre 30 h par semaine pour 40 semaines par an (grèves maladies etc..) pendant 40 ans ca fait 48 000 heures à rester le cul vissé à emmerder les autres.
On ne va pas réclamer une espérance de "Vie" alors qu’on a vécu 4 fois plus.
Si le législateur a fait une "dérogation" au BTP ce n’est pas parceque la vie dehors soigne les poumons (on en cause au peintre et au plombier de ça !) mais parcequ’il n’aurait pas pu appliquer sa loi ni venir réprimander !
A moins qu’on en sache trop et que ce soit pas plus mal pour lui si on se casse de ce monde un peu plus tôt !
Reste que pour les terrassiers c’est pire ! On enlève la casquette et on fait un prière pour eux.
Salut !
(Euh ... je suis "théoricien")


Réponse au message précédent par Tschicki
samedi 31 mars 2007,
01:05

Mais beaucoup ne savent pas que les danois ont crée samedi dernier le parti des fumeurs : www.rygerpartiet.dk
que le nouveau président du parlement européen pöttering a remis à sa place le commissaire européen à la persécution des fumeurs, kyprianou, qui n’a jamais eu la compétence pour ses projets mégalomanes d’une europe sans fumée ! non mais, est-ce qu’on lui a demandé quelque chose ? Non. Que le parlement tchèque a rejeté un projet de loi sur l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants le 8. février. et bien d’autres actions encore.
Nous n’avons qu’à pas nous laisser faire : nous n’avons qu’à faire pression sur les candidats. et voilà. :-)


Réponse au message précédent par georges sporri
lundi 2 avril 2007,
05:02

Je comprend ta reponse mais pas ton humour...
Mon oncle ERNESTO fumait 3 paquets par jour pendant quarante ans et, par ailleurs il pesait 93kgr pour 180cm,donc un leger surpoids...
Puis, culpabilise par les logomachiques campagnes de denigrement anti fumeurs et les conseils avises d’un docteur il cessa de fumer...
Ce qui provoqua une sorte de boulimie,certes begnine mais qui lui permit quand meme de depasser quelque peu le quintal...
Quelque annees plus tard il faillit crever d’un tres mechant anevrisme de l’aorte et se fit sermonner par le toubib because trop lourd...
J’en conclus qu’ARRETTER DE FUMER TUE...
Je sais que la logique aristotelicienne minterdit cette conclusion mais je voulais montrer que toute relation logique entre deux propositions fausses met en evidence que l’une d’entre elle est forcement plus fausse que l’autre...
A bon entendeur salut¨...


wolivié
dimanche 1er avril 2007,
09:45

Une page, entre autres d’un site fumeur ouvert à tous...
http://olivier.taffin.net/2007/01/19/


Visiteur non enregistré
mercredi 4 avril 2007,
02:45

Le fançais conforme :
IL BOIT PAS (0.25 mg),
IL FUME PAS (le thème),
IL DRAGUE PAS (Harcèlmeent !)
Mais il cause.
(Pour les < 30 ans voir archives cinématographiques).
Boire rend amoureux, fumer donne une "contenance" si on se fait jeter.
Draguer, c’est un comportement nativenement instinctif (et Paon :).
On veut renflouer les caisses de retraite ou non, faudrai savoir ou promouvoir la fécondation artificielle !
(Reste qu’avec les embompoints mac’do et autres c’est la seule solution !).


Einevar
vendredi 6 avril 2007,
19:53

Je trouve le commentaire laissé dans la première page lui même totalement absurde

Je m’explique : cette personne parle de tolerance et de respect de l’autre. Cette loi tien justement a appliquer ceci, dans le simple fait que de ne pas faire profiter contre sont plein grés de la fumée et de ce qui vas avec aux personnes non fumeuses qui doivent suporter les fumées de leurs concitoyens.

Cette personne parle de derive prohibitionniste, mais cette derrive, comme cette personne l’appelle, vas permettre de réduir les nombres de maladies telles que le cancer du poumon chez les personnes qui ne fument pas ...


Réponse au message précédent par Georges SPORRI
jeudi 19 avril 2007,
05:31

Les campagne anti tabac sont une tres vieille affaire...
Dès l’annee 1498 l’inquisition condamnait Rodrigo de Jerez à 10 ans de prison pour avoir fumé dans les rues d’un village catalan...
Le roi d’Angleterre Jacques 1er condamna à la peine capitale sir W Raleight pour avoir importe du tabac...
Mourad4 de Constantinople condamnait les fumeurs à avoir les levres coupees, il se déguisait en homme du peuple pour vérifier l’application reelle de ses lois prohibitionnistes dans les troquets...
Apres l’incendie de moscou ,le Tsar décida de condamner les fumeurs à avoir le nez coupé...
Les historiens se souviennent parfois de la campagne anti tabac des NAZI et du fameux slogan :"VOUS AVEZ LE DEVOIR D’ETRE EN BONNE SANTE"...
Faut-il vraiment que je rappelle le mensonge de l’administration REAGAN qui affirma pendant plusieurs années que les fumeurs coutent cher aux assurances maladie alors que n’importe quelle recherche serieuse montre le contraire...
INQUISITION+DESPOTES SANGUINAIRES+NAZI+UTRA LIBERAUX PATERNALISTES-AUTORITAIRES...Lourde heredite ; le patrimoine genetique des partisans de reglementations dures contre les fumeurs donne envie de vivre ailleurs, dans un pays ou cette engeance importune et qui chez nous foisonne n’existerait pas...
J’espere vraiment que ces quelques informations inspireront une certaine mefiance aux trop dociles citoyens de notre republique qui n’est plus vraiment une democratie...
A bon entendeur,salut.


Réponse au message précédent par arch
vendredi 18 mai 2007,
11:10

ne pas aimer la fûmée des autres est
très compréhensif,
personnellement je déteste les gens
qui puent...
Le tout est de NE PAS LES FREQUENTER et le tour est joué !
cqfd


Réponse au message précédent par un visiteur non enregistré
lundi 3 septembre 2007,
22:27

Dans ce cas la, l’état n’a qu’à interdire la vente de tabac,et le bébat est clos !


Jean-Claude
vendredi 13 avril 2007,
17:26

Cette loi est en effet totalement liberticide en ce sens qu’en énoncent : « Dans tout les lieux public couverts », elle ne tient nullement compte ni du volume, ni de l’aération, ni du temps d’occupation, ni du nombre de fumeurs présents.
Plutôt qu’un long discours, je préfère vous citer le cas du réfectoire de mon entreprise :
Nous disposons de 2 réfectoires sensiblement de même dimension, c’est-à-dire de 8m sur 9m, éclairé et aéré par tout un coté(8m) de bais vitrés ouvrantes.
L’un des réfectoire est le coté fumeur, et l’autre le coté non fumeur.
Pourtant, le réfectoire non fumeur n’a jamais réuni plus de 5 personnes sur le total des 35 personnes que compte mon entreprise et les 30 autres, (fumeurs ou non fumeurs) prenaient leur repas du coté fumeur avant le 1er Février dernier.
Il y a à cela une raison très simple, c’est que nous ne prenons notre repas que sur ½ heure de temps et que donc, de ce fait, les fumeurs mangent pendant 20minutes environs et ne fument leur cigarette que durant les 5 à 10 minutes restantes.
Dans ces conditions, ce réfectoire est aéré durant 23heures 55 minutes par 8 m de bais ouvertes et par période de 24 heures ! ! ! . Il faudrait être vraiment de mauvaise foi pour oser prétendre que le tabagisme passif existe dans ces conditions.
Voila pourquoi les 5 personnes qui mangeaient du coté non fumeur ne le faisaient que par principe et pas autre chose.
Savez vous ce qui s’est passé le 1er Février dernier ? et bien, par ce beau printemps ensoleillé, les 30 personnes (14 fumeurs et 16 non fumeurs) ont déserté ce réfectoire pour aller manger sur la pelouse au milieux des pâquerettes. La convivialité entre collègue existe et c’est un beau spectacle. Mais qu’en sera-t-il durant les mois d’hiver ? A cette question je peux déjà répondre car nous l’avons vécu en Février dernier : Les fumeurs n’ayant pas le temps matériel de se rendre au réfectoire pour manger puis de traverser toute l’usine pour aller fumer dehors, mangent dans leur voiture sur le parking, à 2 ou 3 par voiture au son de leur autoradio. Et le comble, c’est que plusieurs non fumeur que la fumée ne dérange pas les accompagnent, alors que dans ce cas, le tabagisme passif qui n’existait pas dans le réfectoire devient pour eux une réalité.
Je pourrais encore citer d’autres exemple, mais je voudrais surtout dire que cette loi s’apparente à de la politique spectacle qui, en bafouant les principes les plus élémentaires de respect des uns et des autres, a dépassé la limite du raisonnable.


Ludo
vendredi 20 avril 2007,
17:52

FUMEUR/SE qui est d’accord pour
créer notre "ASSOCIATION des FUMEURS EN COLERE"

afin d’exiger que ce décret Anti-Tabac soit Supprimé ou au moins Révisé pour que LE CHOIX SOIT LAISSER AU COMMERCANT OU CHEF D’ENTREPRISE d’ACCEPTER/PAS LES FUMEURS DANS SON ETABLISSEMENT
(signalé par Affiche à l’entrée, ainsi les "intolérants du tabac" pourront rester qu’entre eux si ça leur chante...) ;

- dans les quelques pays au monde où ce décret est totalitaire, chaque semaine 30 commerces ferment !!! (chiffre officiel)

AUCUN TRAITEMENT MEDICAL pour le SEVRAGE AU TABAC NE PEUT GARANTIR (à ce jour) UN RESULTAT POSITIF à 100%,
comment peut-on exiger qu’un fumeur
puisse s’arrêter du jour au lendemain, SURTOUT SI IL EST ACCRO ?

ps Pourquoi n’a-t-on PAS INTERDIT LE TABAC DANS LES PRISONS...
par peur d’émeutes ???

La POLICE a des QUOTAS DE PV à faire
et d’après le Jal AUTO-PLUS,
des Automobilistes-Fumeurs ont été verbalisés parce qu’ils fumaient au volant (20€ de PV et 2 Points en -) ;
à ce train là, il ne faudra plus s’étonner si plusieurs millions roulent en France "sans permis" !

D’après un Député (fumeur) que j’ai
contacté, pour que décret soit aboli ou revu il faut saisir le CONSEIL D’ETAT...
pour cela FUMEURS/SES REAGISSONS et
UNISSONS NOUS contre ce décret scélérat d’exclusion.

Que pensez-vous à l’idée de créer notre Association ?

J’attends vos suggestions par e-mail
FUMEUR-EN-COLERE HOTMAIL.FR

Bien amicalement.
Ludo (je ne suis pas commerçant)


Réponse au message précédent par Tschicki
vendredi 11 mai 2007,
23:14

Cher ludo,
il y a déjà eu des fumeurs en colère. Déjà eu une pétition.
je te passerai tous les renseignements.
mais viens voir sur notre site :
www.electeurs-fumeurs.eu
à bientôt
plus de 20 millions d’électeurs sont fumeurs ou dépendants économiquement de la consommation publique du tabac.


Réponse au message précédent par sporri georges
mardi 18 septembre 2007,
07:06

Attention ! Les fumeurs doivent se révolter collectivement et s’organiser pour détruire l’etat paternaliste fascisant que les potentats qui nous gouvernent sont entrain de construire...MAIS je ne crois absolument pas que cela soit possible par des moyens simples...
SAINT-JUST affirmait que, lorsque la tyranie s’installe le peuple peut et doit s’insurger !
SPINOZA affirmait que lorsque l’état se comporte d’une maniére qui répugne à la nature humaine notre devoir est de détruire l’état !
La défense des interets d’une minorité pose bien évidemment d’autres problème éthico-politiques car la ruse de l’état libéral consiste à nous opprimer tous successivement alors que les fascistes ancien-modéle opprimaient plusieurs minorités simultanément.

La tactique c’est l’art de remporter des victoires, la stratégie c’est l’art d’atteindre les buts de la guerre...


wymil
mardi 22 mai 2007,
17:51

je suis un ex-fumeur de 20 années et pour ne pas devoir fumer a l’exterieur du resto ou a la rue en général j’ai dit stop fini j’arrete et cela fait maintenant 2 ans et quel bonheur tout les jours, et je suis pour une interdiction de fumer dans les lieux publics, pour la raison que la plus part de ces lieux sont fermé et que des non fumeurs si trouve aussi, que le fumeur fume certe que bien lui fasse, mais alors que pour lui ou entre eux.


Réponse au message précédent par Jean-Claude
jeudi 24 mai 2007,
17:13

Que les fumeurs fument entre eux ? Tabagisme passif ? Soit. Mais savez vous que 90% du tabagisme passif est le fait des foyers domestiques ? Eh oui ! Seulement 10% est le fait de toutes les autres sources, (Boites de nuit, restaurants, débits de tabac, industries etc.)
Autrement dit, en empêchant de fumer quelqu’un dans un espace de milliers de mètres cubes, on le conduit à le faire un peu plus chez lui alors que c’est de là même que viens 90% du tabagisme passif. Chercher l’erreur.
En réalité, cette loi est destinée uniquement à provoquer des réactions comme la votre. Elle n’apporte strictement rien au point de vue de la santé publique.
Ecoutez les quand ils disent : « Résultats positifs, réduction de la vente de x % . » Ils ne disent pas : « autant de malades en moins » ! Ils avouent avoir réussit à contraindre votre liberté.
- Parlent-ils des gens comme moi qui ont du prendre leur retraite anticipée, ne pouvant plus exercer leur profession dans ces conditions ? Non.
- Parlent-ils des gens comme un de mes amis qui en est venu à divorcer tant ce harcèlement lui avait rendu le caractère impossible ? Non.
Ils se félicitent de voir qu’une partie de la population Méprise l’autre.
Cela simplement rend indispensable l’existence de mouvements de défense des fumeurs.


Réponse au message précédent par alain
samedi 30 juin 2007,
10:42

Le Président SARKOSY est un FUMEUR !
Info relatée au J.T. de 20h sur A2 le 19/07/2007, le journaliste Darmon a dit avoir été reçu avec d’autres journalistes lors de la présentation du nouveau gouvernement,
<< Mr SARKOSY nous a reçu en bras de chemise, FUMANT un CIGARE >> (sic)
Info confirmée le lendemain sur M6.

SI LA TÊTE NE MONTRE PAS LE BON EXEMPLE,
COMMENT PEUT-ON EXIGER QUE LE RESTE
SUIVE ?
Ceci prouve bien que ce décret CONTRE LES FUMEURS en PUBLIC est
idiot et inapplicable,
au mieux il faut le réaménager pour
LAISSER LE CHOIX AU SEUL GERANT D’UNE ENTREPRISE/COMMERCE DE REFUSER ou PAS LES FUMEURS CHEZ LUI ;
ainsi les Intolérants au Tabac pourront rester qu’entre eux si bon leur semble...
(comme en Espagne)


Réponse au message précédent par georges sporri
samedi 15 septembre 2007,
22:28

Je déteste monsieur sarkozy, mais , cependant, je crois utile de rappeller que le rôle du président n’est pas "moral" mais politique...
Exiger du président qu’il donne le bon exemple style monsieur-propre-incarnation de la perfection serait entrer dans une dérive paternaliste autoritaire encore pire que celle que nous subissons depuis 2002...
Par contre,je reproche à ce monsieur d’avoir crétinisé le peuple avec ses slogans style "tolérance zéro" qui provoquent une ambiance fascisante...


Visiteur non enregistré
lundi 28 mai 2007,
15:28

Dans "ma jeunesse" j’ai bossé sur des champs de gaz naturel, la moindre étincelle avec la moindre fuite peut être catastophique.
Les clopes restaient dans la chambre avec le briquet, et entre accros on chiquait !
Sûr que revenir de voyage et vouloir faire des bisous à "môman" après 3 semaines à chiquer n’est pas gagné, c’est même perdu d’avance !
Mais chiquer est la bonne solution :
Les inconvénients ne sont plus publics, mais très privés.
Cracher sa chique n’est pas plus sale pour l’environnement que démarrer un diesel à froid,
Et (sauf si un médecin peut me dire le contraire) ça n’abime pas le poumon (le dégat à l’estomac, est à confronter à celui du coca !).
"Fumeurs de tous les pays unissons nous pour que demain soit un jour plus beau et où nous porrons chiquer et cracher " !
(en plus la Française des Jeux pourra organiser un nouveau jeu "à qui la crache plus loin"). Bien géré, on fera des concours au stade de france.
Chick and chik ans chik oye oye oye ! _ ;


Réponse au message précédent par imperial name
lundi 6 août 2007,
17:11

fumer dans les lieux publics n’ est pas une bonne chose ce n’est pas bon pour l’environement.aujourd’hui dans des bar ect.... il interdise de fumer mais ceci ce fait plus dans les restaurant. les tabac devrait vendre moins de paquet de cigarettes
( c’est ce que je pense) deja il y a bonne chose dans tout ça ! il interdise de vendre des paquet de cigarettes aux mineurs. Mais malheuresement quelques tabac vende des cigarettes aux mineurs. il y a des mineurs qui fume de moins de 16 ans. a mon avis ,les parents qui fume devant les enfants , ensuite les enfants vont prendre exemple sur eux et ainsi de suite.Des personnes meurt de ça fumer et comme decrire sa propre mort. maintenant sur tout les fumeurs qui regarderont ce message .ARETTER DE FUMER.


Visiteur non enregistré
dimanche 5 août 2007,
19:56

c’est la fin de la convivialité


sporri georges
vendredi 7 septembre 2007,
22:11

La régression paternaliste-autoritaire que nous subissons depuis quelques lustres me parait effarante parce qu’elle vise l’abolition de la tolérance, mais aussi de l’intelligence...
Je m’explique : tous les médecins devraient savoir que fumer est un excellent remède préventif de la maladie de Parkinson puisque les fumeurs présentent les premiers symptomes beaucoup plus tard que les non-fumeurs, puis les symptomes des fumeurs seront mois invalidants...
Tous les médecins devraient savoir que l’obésité est un fléau comparé auquel le tabac n’est rien, mais ils continuent à conseiller l’arret du tabac à des patients en surpoids sans leur expliquer qu’il faut maigrir beaucoup avant...
Enfin : certaines personnes utilisent leur dépendance au tabac pour équilibrer un caractere difficile (paranoide par ex.)


Haut de page