L'Observatoire

Solidarités

diminuer augmenter Bookmark and Share

Continuer à se mobiliser pour le Népal. Un exemple : Visions du monde

Place publique, le 8/06/2015

Le 25 avril et le 12 mai dernier, deux séismes d’une magnitude de 7.8 et de 7.3 ont secoué le Népal. Près d’un mois après la première catastrophe Vision du Monde dresse un bilan tragique. Les deux tremblements de terre ont laissé plus de 8 600 morts et près de 17 000 blessés, sans compter le nombre important de personnes désormais sans domicile.

Les chiffres clés des séismes du 25 avril et 12 mai

Le gouvernement a annoncé 8 604 décès, 16 808 blessés, 488 789 maisons complètement détruites et 267 477 maisons partiellement détruites. > La totalité des personnes touchées dans les 39 districts est de 8,1 millions de personnes, et plus de 2 millions de personnes vivent dans les 12 districts les plus touchés. > Au moins 950 000 enfants ont besoin d’une aide d’urgence et ceux qui n’ont plus de maison suite au séisme sont les plus vulnérables. > Plus de 3,5 millions de personnes ont besoin de nourriture.

Vision du monde, 1ère ONG mondiale de parrainage d’enfants continue de se mobiliser et appelle aux dons afin de soutenir la population sur place. Ses zones d’intervention sont les zones de Lamjung et Sindhuli, la vallée de Katmandou : les districts de Katmandou, Bhaktapur et Lalitpur, le district de Gorkha, le district de Sindhupalchowk

Depuis le début de la catastrophe, Vision du Monde a aidé plus de 28 330 personnes :
- 6 856 bâches, 4 644 plaques de tôles ondulées et 2 972 couvertures ont été distribuées,
- 12 Espace Amis des Enfants ont été mis en place. Ces espaces sont des lieux sécurisés qui offrent aux enfants une protection, des soins et un suivi psychosocial. Les enfants peuvent jouer et se remettre de leurs traumatismes causés par le séisme
- de la nourriture a été distribuée à 864 familles.

Quelques témoignages

Témoignage d’Abishek, 6 ans, blessé lors du premier séisme :

« Mon frère a crié « c’est un tremblement de terre » et il m’a dit de sortir de la maison, mais je n’avais pas mis mes chaussures. Je les ai rapidement mises et j’ai couru à l’extérieur. Quand je courrais, je suis tombé et une pierre m’a frappé la tête. Elle venait des murs de la maison qui s’écroulaient. J’ai eu très mal, ma tête saignait. Le sang coulait sur mon tee-shirt. C’était très douloureux mais comme je suis courageux, je n’ai pas pleuré. »

Témoignage d’une famille aidée par Vision du Monde :

Savita, et ses deux enfants Pritam (7 ans) et Pushkal (3 ans) habitent sous des bâches que Vision du Monde leur a fournies. Ces bâches protègent les familles des mauvaises conditions météorologiques. « J’ai tout le temps peur pour ma famille. Et si un nouveau séisme se produit ? Que ferions-nous ? Je souhaite que mes enfants vivent dans de meilleures conditions que moi. Mais nous n’avons plus rien, nous avons tout perdu. Nous allons devoir tout recommencer depuis le début. Cette bâche est la seule protection que nous avons pour le moment », explique Savita.

Témoignage de Trudy Sharp, membre de l’équipe d’urgence de Vision du Monde

« La terre a tremblé pendant deux minutes et la piscine de l’hôtel faisait des vagues de plus d’un mètre de hauteur. Le séisme de mardi dernier a enregistré une magnitude de 7.3 sur l’échelle de Richter. Cela a semblé complètement irréel, il était difficile de se tenir debout tellement le sol bougeait. Suite au séisme, il y a eu une douzaine de répliques supplémentaires, l’une d’entre elle était très importante avec une magnitude de 6.3.

De nombreux membres de l’équipe de Vision du Monde étaient dans les villages en train de distribuer du matériel d’urgence, suite au premier séisme. Les personnes présentes dans le bureau des opérations ont rapidement évacué le bâtiment (nous sommes actuellement installés à l’hôtel, car beaucoup d’immeubles à Katmandou ne sont plus sécurisés)."


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Solidarités)