Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

Campagne pour l’identité Campagna diritto all’ identità : Y a-t-il des bébés-volés argentins en France, en Italie et ailleurs en Europe ?

El Correo de la Diaspora Latinoamericaine

Campagne pour l’identité : Y a-t-il des bébés-volés argentins en France, en Italie et ailleurs en Europe ?

L’ambassade d’Argentine d’Italie conjointement avec celle de la France lancent une campagne d’information pour tenter de retrouver des enfants enlevés à leurs parents, durant la dictature militaire, entre 1976 et 1983. Certains, maintenant adultes, pourraient se trouver en Europe et notamment en (...) Lire la suite

Trente-deux ans après la fin de la dictature militaire en Argentine, les Grand-mères de la place de Mai continuent de chercher les enfants disparus. Près de 500 bébés auraient été enlevés par des militaires, donnés, dispersés un peu partout sur la planète.

116 ont été retrouvés pour l’instant. Beaucoup sont en Amérique du sud, mais certains se trouveraient en Italie, en Espagne et en France.

Pour accélérer le processus, l’ambassade d’Argentine à Paris lance une campagne d’information.

Le message de cette campagne, déjà lancée en Amérique du sud et en Italie :

Vous avez entre 30 et 35 ans, vos parents sont arrivés en France au début des années 80. Posez des questions à vos proches, vous êtes peut être un bébé volé en Argentine.

Pendant plusieurs années, les grands-mères de la place de Mai ont donné ou recueilli des échantillons dans les familles des disparus. La commission nationale pour le droit à l’identité a désormais les moyens de recouper les informations pour la totalité des disparitions. * * * * * * * CAMPAGNE POUR LE DROIT À L’IDENTITÉ EN ITALIE

Dans le cadre de la Campagne pour le droit à l’identité récemment lancée par l’Ambassade argentine en Italie, la directrice de la Commission nationale pour l’identité (CONADI), Claudia Carlotto, s’est rendue en Italie, accompagnée de Guillermo Pérez Roisinblit, un petit-fils récupéré. Ils ont tous deux participé à des activités dans différentes villes de l’Italie, comme la participation à un programme spécial à la télévision de San Marino. De même, pendant les activités, le film « Verdaderas verdaderas » (Vérités vraies), qui raconte l’histoire d’Estela de Carlotto. Il convient de signaler que les visiteurs ont été reçus par les hautes autorités dans plusieurs villes où ils se sont rendus et leur visite a eu beaucoup de répercussion dans la presse locale.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)