Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

"Ayons de l’audace ! L’Appel d’une jeunesse vigilante"

Publication de l’ouvrage collectif "Ayons de l’audace ! L’Appel d’une jeunesse vigilante" aux éditions "L’Encyclopédie du socialisme".

Jeunes progressistes, citoyens présents à travers toute la France - dans des partis politiques, des associations ou des syndicats -, étudiants ou actifs, nous avons soutenu François Hollande au second tour de l’élection présidentielle et nous voulons perpétuer le souffle du 6 mai !

Des réformes ambitieuses ont été mises en place depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir, mais il faut aller beaucoup plus loin dans nombre de domaines ! À nos âges, nous avons plus que jamais le devoir d’être vigilants, exigeants et volontaires !

Nous avons voulu apporter ici 200 propositions concrètes, réalisables et ambitieuses. Cet Appel est un réservoir d’idées - non-exhaustif - pour aujourd’hui et pour demain.

Cet ouvrage collectif est le fruit de rencontres qui nous ont particulièrement enrichis. Nos remerciements s’adressent en premier lieu à Axel Kahn et Eduardo Rihan Cypel, qui ont accepté d’introduire avec talent notre ouvrage !

L’ouvrage est dès à présent disponible en pré-vente. Nous le présenterons à l’Université d’été des Verts le 22 août à Marseille et à celle du PS les 23, 24 et 25 août à La Rochelle. Nous sommes impatients de vous y retrouver !

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)