Archives

Archives

Comment venir en aide aux victimes du séisme asiatique ?

Face à l'urgence et à l'ampleur de la catastrophe survenue dimanche 26 décembre 2004 en Asie du Sud, les organisations d'aide humanitaire s'organisent et demandent à chacun d'être solidaire. Vous pouvez contacter les différents organismes ci-dessous pour leur apporter votre aide financière. LA CROIX ROUGE FRANCAISE "Séisme Asie" BP 100 75008 Paris (...)

Face à l’urgence et à l’ampleur de la catastrophe survenue dimanche 26 décembre 2004 en Asie du Sud, les organisations d’aide humanitaire s’organisent et demandent à chacun d’être solidaire.

Vous pouvez contacter les différents organismes ci-dessous pour leur apporter votre aide financière.

- LA CROIX ROUGE FRANCAISE "Séisme Asie"
BP 100
75008 Paris
http://www.croix-rouge.fr/goto/index.asp

- L’UNICEF
"urgence séisme Asie du sud"
BP 600
75006 Paris
http://www.unicef.asso.fr

- FONDATION DE FRANCE
Service donateurs
40, avenue Hoche
75008 Paris
http://www.fdf.org/jsp/site/Portal.jsp

- SOLIDARITE LAIQUE
Pour les sinistrés du Sud-Est asiatique
22, rue Corvisart - 75013 Paris
http://www.solidarite-laique.asso.fr

- LE SECOURS CATHOLIQUE-CARITAS FRANCE
BP 455
75007 Paris
http://www.secours-catholique.asso.fr

- LE SECOURS ISLAMIQUE FRANCAIS
compte postal CCP 29 19 D Paris
http://www.secours-islamique.org

- LE COMITE CATHOLIQUE CONTRE LA FAIM ET POUR LE DEVELOPPEMENT (CCFD)
4, rue Jean Lantier
75001 Paris
chèques à l’ordre de CCFD "urgence Asie" virements CCP 46 00 F - Paris
http://www.ccfd.asso.fr

- LE SECOURS POPULAIRE FRANCAIS
BP 3303
75123 Paris Cedex 3
http://www.secourspopulaire.asso.fr

- ACTION CONTRE LA FAIM
4, rue Niepce
75014 Paris
http://www.acf-fr.org

- MEDECINS DU MONDE
62, rue Marcadet
75018 Paris
http://www.medecinsdumonde.org

- MEDECINS SANS FRONTIERES
Service donateurs
8, rue Saint Sabin
75011 Paris
http://www.msf.fr

- OXFAM
Vous pouvez envoyer un chèque à l’ordre de Oxfam - 274 Banbury Road Oxford OX2 7DZ
ou téléphoner au 0870 333 2700
http://www.oxfamsol.be/fr/

- CARE INTERNATIONAL
Les dons peuvent être faits à CARE France
BP 1 - 75019 Paris
ou sur le site de CARE France : www.carefrance.org

- AIDE ET ACTION - Urgence Inde
53, Boulevard de Charonne
75545 Paris Cedex 11
ou en ligne sur www.aide-et-action.org

- Organisations locales
Les blogs du monde entier se mobilisent également pour que chacun puisse apporter une aide aux sinistrés, au plus près des besoins : ce blog fait le point sur les besoins pays par pays et fournit les contacts des organismes chargés localement de mettre en place l’aide.
http://tsunamihelp.blogspot.com (en anglais)

Autre blog qui se mobilise pour fournir des contacts d’organisations étrangères :
http://ssrdatta.blogspot.com/2004/12/walls-of-water-ii-recap-how-to-help.html (en anglais)

Joyeux noël solidaire !

La période des fêtes de fin d’année serait-elle plus propice aux actions citoyennes, à la générosité et à la consommation responsable ? C’est ce que nous démontrent quelques associations, qui à travers des actions ou des conseils nous montrent la voie d’un Noël plus solidaire.

Le Père noël se met au vert http://www.secourspopulaire.fr/joyeux-noel-avec-les-peres-no

La période des fêtes de fin d’année serait-elle plus propice aux actions citoyennes, à la générosité et à la consommation responsable ? C’est ce que nous démontrent quelques associations, qui à travers des actions ou des conseils nous montrent la voie d’un Noël plus solidaire.

- Le Père noël se met au vert
http://www.secourspopulaire.fr/joyeux-noel-avec-les-peres-noel-verts-n407.html
Le Secours populaire français organise depuis 1976 une grande opération de solidarité : les Pères noëls verts. Dans toute la France, des bénévoles participent à des collectes d’argent, de jouets, de friandises, tiennent des stands de paquets-cadeaux, organisent diverses activités pour récolter de quoi garnir les hottes des Pères noëls verts. Cette opération permet au Secours populaire de procéder à des distributions de cadeaux, de produits alimentaires et d’organiser des réveillons festifs. L’association receuille vos dons et vous propose de donner de votre temps, en aidant les Pères noëls verts.

- Devenez bénévole de Noël
www.http://www.espacebenevolat.org/OpenHtml.asp?html=noel
De nombreuses associations, nationales ou locales, organisent des réveillons solidaires ou préparent des colis de cadeaux à destination des plus défavorisés.
Ces actions reposent avant tout sur la mobilisation des bénévoles, qui font vivre ces actions.
L’espace bénévolat, plate-forme de mise en relation entre associations et bénévoles, vient de mettre en place une rubrique réservée au bénévolat lors de la période de Noël.

D’autres associations, présentes sur Internet, en appellent également à votre solidarité :

* L’association des petits frêres des pauvres organise chaque années près de 10 000 réveillons festifs et familiaux, et distribue des colis pour les personnes qui ne peuvent se déplacer :
www.petitsfreres.asso.fr/Webmaster/nous_aider_don_de_temps.html#les_reveillons_de_noel

* L’Institut des Hauts-de-Seine organise pour Noël une opération de préparation et de distribution de colis "Sourires de noël" :
www.institut-hauts-de-seine.org/sectionspages.php ?id=16

- Partager son déjeuner
http://www.chequedudon.com
Pour la 6ème année consécutive, le groupe Chèque Déjeuner organise l’opération "Chèque du don". Lors de cette campagne de don, l’ensemble des chèques du groupe (déjeuner, disque, lire...) peuvent être envoyés gratuitement aux Restaurants du coeur qui distribuent grâce à ces dons plus de 9 millions de repas par an.

- Pour un noël plus responsable...
www.actionconsommation.org/publication/article.php3 ?id_article=106
"Agir par la consommation", leitmotiv de l’association Action consommation, c’est aussi et surtout pertinent durant la période de Noël, où la consommation est reine. Du choix des cadeaux, des jouets, en passant par les achats alimentaires pour préparer le réveillon, Action consommation nous donne des pistes d’actions concrètes pour privilégier la qualité sociale et environnementale des produits achetés.

- ...et plus équitable
www.ahttp://www.artisansdumonde.org/noel-commerce-equitable-2005.htm
Artisans du Monde, association de commerce équitable, propose 36 idées cadeaux pour un Noël équitable.

Retrouvez par ailleurs l’ensemble des adresses des boutiques et magasins qui commercialisent les produits du commerce équitable sur le site de la plate-forme à laquelle sont affiliés la plupart des organismes de commerce équitable.
www.commercequitable.org/fra/france.php

Enfin, la Fondation de France lance un appel aux dons jusqu’au 31 décembre, afin de financer des Réveillons de la générosité, organisés par des petites associations pour des personnes en situation d’exclusion.
www.fdf.org.

Et pour terminer, à noter l’initiative renouvelée de Handicap International qui, grâce aux sacs à sapins que vous achetez, finance une partie de ses activités.

http://www.handicap-international.org/soutenir-nos-actions/acheter-solidaire/le-sac-a-sapin/index.html

Pièces jointes

  • banniere_SAS2.gif

Les arguments du "oui" et du "non" à la constitution européenne

Le débat sur la constitution européenne a provoqué des ruptures internes dans la plupart des familles politiques. Le clivage "gauche-droite" explose. Face à cette perte des repères traditionnels, il n’est pas facile de se faire une opinion. Pour y voir plus clair et sortir de cette perplexité, voici quelques sites web recensant les argumentaires de chaque camps.

Sites

Le débat sur la constitution européenne a provoqué des ruptures internes dans la plupart des familles politiques. Le clivage "gauche-droite" explose. Face à cette perte des repères traditionnels, il n’est pas facile de se faire une opinion. Pour y voir plus clair et sortir de cette perplexité, voici quelques sites web recensant les argumentaires de chaque camps.

Sites officiels

www.constitution-europeenne.fr/
On peut y télécharger l’intégralité du texte de la constitution ; on y trouve également une liste des questions les plus fréquemment posées sur la constitution ainsi qu’une liste des conférences, débats et colloques organisés en France sur l’Union Européenne et le traité constitutionnel.

http://europa.eu.int
Le portail inter-institutionnel sur la Constitution présente des fiches techniques, qui expliquent, thème par thème, les principales modifications apportées par le texte.

Sites en faveur du "oui"

www.ensemblepourleoui.fr
"Ensemble pour le oui" est une fédération d’associations qui a pris l’initiative de lancer une campagne militante en faveur du « oui » à la Constitution européenne.

www.lesamisduoui.com/
Les arguments du "oui" des partis politiques de droite.

www.ouisocialiste.net
Tribunes, déclarations, prises de position des militants et sympathisants socialistes.

www.u-blog.net/davidsoldini
Au cours du débat, les arguments sérieux côtoient les plus farfelus. Ce blog ambitionne de suivre cette campagne, de remettre les points sur les "i" si besoin, et d’expliquer le choix personnel de l’auteur pour le "oui".

www.jeunes-europeens.org/
Le premier réseau de jeunes engagés pour la construction européenne rassemble des militants du "oui" à la constitution. Leur action est fondée sur le pluralisme politique.

www.gauche-en-europe.org/
Cofondée par Dominique Strauss-Kahn et Michel Rocard, A gauche en Europe est une association française regroupant un ensemble de personnalités qui estiment qu’un effort de refondation intellectuelle est nécessaire pour la gauche réformiste. Cet effort n’a de sens que s’il est mené avec un souci de cohérence européenne.

www.ouidegauche.com/
"Le capitalisme international n’a pas besoin d’une constitution. Mais nous, oui." Tracts, affiches argumentaires, mais aussi des analyses, des témoignages... et les dernières nouvelles de la campagne.

www.re-so.net/accueil.php3/
Le re-so-net, réseau réformiste et solidaire, mobilise les jeunes pour participer à la vie politique. Il appelle à soutenir publiquement le traité constitutionnel proposé par référendum.

www.eurogreens.org/
On retrouve sur le site du Parti Vert européen ses prises de positions dans le cadre du Parlement européen (voir aussi le site du groupe des Verts-Alliance européenne au parlement : www.greens-efa.org/fr/). Enfin, le site http://verts-debat-europe.net/ouvert pour alimenter les débats sur le projet de traité constitutionnel, affiche les positions des verts des autres pays européens.

www.mouvement-europeen.org/index.php/
Le Mouvement Européen-France (MEF) est une association qui regroupe, au delà de leur appartenance politique, les hommes, les femmes et les associations qui souhaitent s’engager en faveur de la construction européenne dans une perspective fédérale.

Sites en faveur du "non"

www.appeldes200.net/
200 signataires contre la constitution.

www.societal.org/
"Dix bonnes raisons de voter non".

www.france.attac.org/r623
Les fiches argumentaires d’Attac pour le "non" à la constitution.

www.nonsocialiste.net/
13 réponses d’un militant socialiste du non à un camarade indécis.

www.democratie-socialisme.org/
25 questions, 25 réponses sur la « Constitution » européenne.

http://reseau.over-blog.com/
Le blog du "non" à la Constitution européenne. Ce site est ouvert à l’expression de tous les mouvements politiques démocratiques défendant le "non" au référendum sur la Constitution européenne. On y retrouve ainsi les tribunes de Laurent Fabius, Philippe de Villiers, la CGT, le PCF...

www.non-2005.org
Le "non" des gaullistes, souverainistes et des parlementaires UMP

www.autre-europe.org/
Commentaires de la droite souverainiste de Philippe de Villiers sur le projet de constitution.

Sites divers

www.oui-et-non.com
Ce site veut faire la synthèse des arguments du oui et du non.

http://verts-debat-europe.net/tce/
Ce site se veut un lieu de débat et de rencontre interactif entres les partisans du "oui" et les partisans du "non". On peut en effet y déposer une contribution personnelle pour alimenter les argumentaires.

www.constitution-europeenne.fr/index.php ?id=16
Forum en ligne pour débattre sur la constitution.

www.pouroucontrelaconstitution.org
Un autre forum similaire ...

http://europa.eu.int/constitution/1000debates/index.cfm?page=dsp_content_page&lng_id=2
"1000 débats pour l’Europe" est une liste de tous les débats et conférences sur la constitution organisés dans chaque pays membre.

www.29mai2005.fr/
Si vous souhaitez découvrir par vous même le texte de la constitution européenne, recevez en chaque jour une partie par e-mail.

www.herodote.net/Dossier/Europe2005.htm
Le point de vue d’un historien.

A noter également que le gouvernement français a mis en place un centre d’appel qui répond à toutes les questions sur la Constitution européenne. Son numéro téléphonique est le 0810 20 05 25. Ce centre peut également vous faire parvenir des exemplaires du Traité.

Les élections américaines, une échéance capitale ?

Les élections américaines concernent le monde entier et le monde entier les suit de près. La position française face à la guerre en Irak et la personnalité largement controversée du président George W. Bush donne à cette échéance électorale américaine un relief particulier en France. C’est pourquoi Place Publique a choisi pour vous les meilleurs sites Internet à visiter pour (...)

Les élections américaines concernent le monde entier et le monde entier les suit de près. La position française face à la guerre en Irak et la personnalité largement controversée du président George W. Bush donne à cette échéance électorale américaine un relief particulier en France.
C’est pourquoi Place Publique a choisi pour vous les meilleurs sites Internet à visiter pour suivre la course électorale la plus importante de ce début de siècle.

- La campagne décortiquée (en français)
http://radio-canada.ca/nouvelles/Dossiers/elections_EU2004/index.shtml
Le site francophone de Radio Canada publie un dossier très complet sur le duel entre Bush et Kerry. Les personnalités, les idées de chacun y sont décrites et le site nous offre également de nombreux liens vers les sites incontournables de cette campagne électorale 2004.

- Le roi du monde (en français)
www.king-of-the-world.com
Un collectif de citoyens milite pour le droit de vote planétaire aux élections américaines. Une pétition en ligne permet de soutenir cette action symbolique qui souhaite qu’un débat soit lancé sur les répercussions au niveau planétaire du choix du prochain président américain. Le collectif « King of the world » avance même 10 bonnes raisons pour exiger ce droit de vote planétaire, qui vont de la sauvegarde de l’environnement à la lutte contre les fanatismes religieux, alimentés selon le collectif par la politique étrangère des USA.

- Le financement d’une campagne à coup de millions de dollars (en anglais)
http://www.opensecrets.org/presidential/contriball.asp
L’élection américaine est aussi une histoire de dollars, beaucoup de dollars. Mais la démocratie américaine a du bon, elle permet la publication des soutiens financiers de chaque candidat. Un site Internet reprend les tableaux classés par entreprises, Etats ou secteurs d’activité des donateurs. La campagne a pour le moment engendré des donations privées s’élevant à plus de 500 millions de dollars tous candidats confondus.

- Un blog qui trace les blogs (en français)
www.hautetfort.com/politiqueonline/
Le blog Politique Online, dans sa rubrique « Présidentielles américaines 2004 » s’attache à décrypter la communication de cette élection et notamment la nouvelle forme de communication des mouvements politiques par blogs interposés. Très en vogue aux Etats-Unis, cette manière de communiquer est arrivée en France lors des dernières élections régionales. Retrouvez des chroniques et liens vers les principaux sites qui font la campagne médiatique américaine. Dans la mouvance blogs, voir également le site www.watchblog.com (en anglais), qui reprend, en 3 colonnes, des contributions émanant des 3 forces politiques en compétition (Démocrates, Républicains, Indépendants).

- Les élections américaines à travers les spots télés (en anglais)
http://livingroomcandidate.movingimage.us
Les médias et la publicité jouent un rôle important lors des élections américaines. A grand renfort de dizaines de spots télés, les candidats se déclarent une guerre sans merci, à travers notamment les « Negatives ads » (publicités négatives). Le site du American Museum of the Moving Image publie un site Internet d’une grande richesse qui reprend en vidéo tous les spots télés des principaux candidats depuis 1952. De véritables trésors de communication et d’histoire.

- Concours de spots anti-Bush (en anglais)
www.bushin30seconds.org
L’organisation militant anti-Bush MoveOn (www.moveon.org) a organisé un grand concours de clips et spots vidéos ouvertement contre l’administration Bush et sa réélection. Vous pouvez désormais voir en vidéo sur Internet les gagnants de ce concours dont les clips ont été diffusés sur les réseaux télés du pays.

- A voir également, la liste des liens compilés par le Nouvel Observateur :
http://permanent.nouvelobs.com/dossiers/20040419.OBS0035.html

Vacances, l’heure de la solidarité

Le tourisme de masse à l’échelle mondiale, organisé par et au profit des pays les plus riches, est responsable de maux bien souvent supportés par les pays accueillants les plus pauvres : prostitution, dégâts écologiques et sanitaires, mépris des populations, uniformisation du monde. Mais le monde du tourisme possède son propre code éthique et des organisations tentent de faire (...)

Le tourisme de masse à l’échelle mondiale, organisé par et au profit des pays les plus riches, est responsable de maux bien souvent supportés par les pays accueillants les plus pauvres : prostitution, dégâts écologiques et sanitaires, mépris des populations, uniformisation du monde.
Mais le monde du tourisme possède son propre code éthique et des organisations tentent de faire entendre leur voix pour un tourisme différent, responsable, solidaire et équitable. A l’heure des vacances estivales, Place Publique vous aide à vous orienter à travers quelques sites web.

Voyager autrement, le tourisme solidaire

http://www.ritimo.org/Fiches%20pratiques/voyager0.html
Le Réseau des centres de documentation pour le développement et la solidarité internationale (RITIMO) publie en ligne une fiche pratique "Voyager autrement, le tourisme solidaire". Cette fiche, donnée en guise d’introduction à leur publication papier, le mini-guide "Vacances, j’oublie tout ?" (5 euros, à commander sur leur site), reprend les points essentiels des projets de tourisme solidaire et responsable : échange réel avec les populations accueillantes, respect de leur culture, de leur environnement, de leur dignité.

Partez en touriste responsable

http://www.unat.asso.fr/f/ts/
L’Union Nationale des Associations de Tourisme en plein air (l’UNAT) publie sur son site une rubrique consacrée au tourisme solidaire et responsable. L’association propose un ensemble de contacts et d’adresses, triés par activité ou par pays, pour préparer son voyage auprès des opérateurs du tourisme responsable. L’association en profite également pour faire le point sur ce domaine, à travers un travail de documentation et de repérage des réseaux qui agissent en faveur du tourisme responsable.

L’UNAT, pour qui le tourisme solidaire et responsable met au centre du voyage l’homme et s’inscrit dans une logique de développement des territoires, a récompensé en 2003 l’association Tourisme et Développement Solidaires, lors du premier forum de l’innovation du tourisme social et associatif. Cette association de tourisme équitable organise des séjours dans des villages du Burkina-Faso, favorisant l’implication et le développement local (www.tdsolidaires.africa-web.org).

Accueil paysan

www.accueil-paysan.com
La Tunisie pour 200 euros la semaine, tout compris. Y compris les journalistes emprisonnés, les populations d’accueil qui travaillent dans des conditions déplorables... et le pays qui doit faire face à l’érosion des cultures locales, au bétonnage des côtes, à l’épuisement des ressources naturelles, à la pollution.
Et si cette année on résistait à l’appel du tourisme au prix sacrifié pour tenter l’accueil paysan ?
L’accueil paysan propose en effet des vacances différentes, en France et dans le monde, dans un objectif de rencontre favorisant le développement rural. Le paysan qui accueille fait partager son savoir-faire de jardinier, d’éleveur, de bûcheron, de paysagiste ; ses connaissances sur le pays, son histoire, sa géographie, son économie ; sa compétence sur la vie des sols, des plantes et des animaux.
Retrouvez sur le site Internet tous les points d’accueil ainsi que la charte de la fédération.

L’action par la consommation

www.actionconsommation.org/publication/article.php3 ?id_article=76
L’association Action Consommation publie un dossier très complet sur le tourisme. L’occasion pour l’association de revenir sur les codes et chartes qui sont censés encadrer le secteur du tourisme responsable. Alors qu’il existe plusieurs chartes différentes (charte du tourisme durable, équitable, charte tourisme éthique), elles sont toutes soumises à la bonne volonté des organismes qui les signent. Il n’existe encore aucun label du tourisme responsable, donc aucun moyen de vérification, si ce n’est par les voyageurs eux-mêmes. Ces derniers ne sont d’ailleurs pas en reste, car ils se doivent également de respecter la charte éthique du voyageur.

Et si on voyageait intelligent ?

www.info-birmanie.org
www.rsf.org/camp-ete.php3
Le tourisme soutient ou ferme les yeux sur les dictatures et les droits de l’Homme. L’association Info-Birmanie tient à rappeler à travers la campagne « Birmanie : et si on voyageait intelligent ? » que le développement du tourisme dans ce pays entraîne le travail forcé sur les chantiers liés à l’aménagement touristique, le déplacement des populations habitant à proximité des sites touristiques, le tourisme sexuel. De son côté, Reporter Sans Frontières (RSF) publie sur son site la liste des pays qui censurent la presse... à lire avant de partir pour ne plus bronzer idiot.

Des volontaires pour la nature

www.apasdeloup.org
L’association A Pas de Loup propose une autre forme de séjours : les chantiers de volontaires pour la nature. En France ou à l’étranger, des volontaires participent à la préservation de sites et milieux naturels et aident à établir des études précises sur la faune ou la flore. Consultez sur Internet leurs prochains chantiers, pour être utile à la Terre.

Les blogs citoyens, acteurs de la vie locale

Le phénomène des blogs (voir l'encadré Qu'est ce qu'un blog ?), qui se répandent à travers le net, ne touche plus seulement les passionnés de nouvelles technologies. Aujourd'hui, le carnet Web est l'outil par excellence de la diffusion rapide et indépendante d'une information, d'une expression qui se veut libérée. De la guerre en Irak, où les blogs permettent à des millions (...)

Le phénomène des blogs (voir l’encadré Qu’est ce qu’un blog ?), qui se répandent à travers le net, ne touche plus seulement les passionnés de nouvelles technologies. Aujourd’hui, le carnet Web est l’outil par excellence de la diffusion rapide et indépendante d’une information, d’une expression qui se veut libérée. De la guerre en Irak, où les blogs permettent à des millions d’Américains d’exprimer leurs désaccords face au conflit, et d’accéder à une information différente, en passant par les élections régionales françaises où l’on a assisté aux prémices d’un nouveau style de communication entre candidats et électeurs, les blogs sont à l’origine d’un renouveau de l’expression citoyenne.
La vie locale française n’est pas en reste, même si l’engouement ici n’est pas spectaculaire. Parmi les centaines de carnets Web qui se créent chaque jour en France, quelques-uns sont consacrés à l’expression d’habitants d’une ville, d’un quartier ou d’un arrondissement. Place Publique vous guide à travers quelques exemples de ces blogs locaux et citoyens.

L’information citoyenne, ici et là-bas
http://leromanais.free.fr
Le blog de Romans-sur-Isère et des environs représente le blog d’information locale et citoyenne par excellence. L’information locale est bien actualisée, synthétique, et s’ouvre largement vers l’extérieur. A travers une sélection de liens et d’articles d’information citoyenne ou militante, l’auteur nous démontre que les sujets qui préoccupent sa ville sont liés à une actualité qui dépasse le cadre local. L’auteur effectue également un travail important de veille sur l’actualité des blogs locaux et des nouvelles technologies au service des collectivités.

Une vie locale élargie
http://rmen.typepad.com/magnylehongre/
Un habitant de la commune de Magny-le-Hongre (Seine-et-Marne) publie un blog se présentant comme le reflet d’une actualité allant au-delà du cadre de sa ville, pour atteindre toutes les communes proches. Vie politique, animations, services pratiques... les informations peuvent ici être regroupées par thématique ou par secteur du département. Ce blog est la preuve que l’actualité locale gagne en dynamisme en s’ouvrant à ses voisins.

Ca se passe près de chez eux
www.1060.net
La commune de Saint-Gilles, située dans l’agglomération de Bruxelles en Belgique, possède son propre blog, mis en ligne par les habitants. L’information se veut avant tout pratique, avec l’annonce des principaux évènements locaux. La vie des quartiers et la participation des Saint-Gillois(e) à la gestion de leur commune est un thème central de ce blog, qui devient un outil de l’engagement dans la vie de la cité. Chaque visiteur peut également proposer des informations grâce à un formulaire en ligne, ou bien participer aux forums et aux sondages mis en place.

Toutes les vérités sont bonnes à dire
www.monputeaux.com
C’est à la suite du 21 avril 2002 que Christophe Grebert, journaliste et habitant de Puteaux (Hauts-de-Seine), décide de créer un site Internet d’information locale et citoyenne, Mon Puteaux.com.
Poil à gratter de l’information locale, l’auteur passe en revue l’actualité mouvementée de sa municipalité et de sa gestion. Aujourd’hui, ce site, géré à la manière d’un blog, s’est attiré les foudres de la mairie. Son ton libre et engagé pour une plus large participation citoyenne n’est pas du goût de tous, et c’est peut-être ce qui le rend intéressant.

Le plus important : s’exprimer !
www.montparsud.com
Ils sont pour l’instant deux à mettre à jour le blog du quartier sud de Montparnasse (Paris 14e), mais tous les habitants du quartier sont invités à faire vivre cet espace d’expression. Au sommaire : des petits billets d’humeur sur la vie du quartier, souvent accompagnés de photos, pour partir à la découverte du bout de sa rue.

Eiffel Suffren
http://eiffelsuffren.free.fr
Un habitant du quartier Eiffel Suffren, dans le 7ème arrondissement de Paris, publie son blog. Ce bloggeur des beaux quartiers nous livre informations et opinions sur ce qui se déroule près de chez lui, photos à l’appui. Les informations peuvent être regroupées par catégorie (commerces, évènements...). L’auteur offre également une selection de sites Internet locaux. Un ensemble qui en fait un blog efficace et pertinent.

Qu’est ce qu’un blog ?
Le blog ou carnet Web (Weblog en anglais) est un site Internet basé sur un principe simple : sa mise à jour doit être facile pour permettre à tous de publier ce que bon lui semble. Les blogs mélangent volontiers informations et opinions, et sont souvent accompagnés d’un lien vers une source originale, vers un autre blog ou à un article que le « blogueur » commente ou signale à son public.
Des sites Internet proposent leur service de création instantanée et gratuite de blog. La présentation graphique proposée lors de la création est ultra simplifiée, se résumant à une page principale regroupant toutes les contributions au site, présentées par date.
Même si l’on peut se réjouir de cette vague de sites Internet, qui sont autant d’espaces de libre expression, la majorité des blogs, toute catégories confondues, reste à diffusion et à intérêt très restreint. Mais, l’avenir est prometteur et des blogs de qualité font leur apparition. Cette libre publication à disposition du plus grand nombre pourrait se comparer à la popularisation des techniques de vidéos ou de photos numériques : une fois passé le phénomène de mode, la qualité sera certainement au rendez-vous.

A voir :
MédiaTic, actualité du blog et des blogs : http://mediatic.blogspot.com
Création de blog gratuite : www.u-blog.net/site

Les élections régionales vues à travers le Net

Le scrutin des élections régionales aura lieu les 21 et 28 mars prochain. A ce jour, la campagne électorale semble susciter peu d'enthousiasme et l'abstention pourrait atteindre des taux records. Le Web peut-il aider les citoyens à s'intéresser sérieusement aux enjeux, aux acteurs politiques, et à la vie démocratique que représente toute élection ? Ou devons-nous attendre le (...)

Le scrutin des élections régionales aura lieu les 21 et 28 mars prochain. A ce jour, la campagne électorale semble susciter peu d’enthousiasme et l’abstention pourrait atteindre des taux records. Le Web peut-il aider les citoyens à s’intéresser sérieusement aux enjeux, aux acteurs politiques, et à la vie démocratique que représente toute élection ? Ou devons-nous attendre le second tour pour assister au réveil du « Web citoyen » ? Tentative de réponse en quelques liens.

Portail de l’administration française
Si les élections régionales ne passionnent pas les électeurs, c’est peut-être dû au manque d’informations. Le portail de l’administration française fournit quelques éléments pour mieux comprendre le fonctionnement d’une échéance électorale régionale ainsi que le rôle attribué aux conseils régionaux, suite à la nouvelle loi sur la décentralisation.
http://vosdroits.service-public.fr/ARBO/04010404-FXELC118.html

Portail Sciences politiques
Le nouveau mode de scrutin sera appliqué pour la première fois lors des élections régionales de 2004. Un mode de scrutin qui doit encore faire ses preuves et qui ne brille pas par sa clarté, comme le démontre le portail Sciences politiques, qui publie un grand dossier sur les régionales.
http://membres.lycos.fr/sciencepolitiquenet/regionales2004/2004/mode_scrutin.htm

Cidem
Le gouvernement a supprimé la subvention allouée à l’association CIDEM (Civisme et Démocratie) pour organiser une campagne d’incitation au vote lors des élections régionales. De fait, aucune campagne n’a été pour l’instant menée ; le CIDEM s’apprête donc à diffuser le spot télé réalisé lors de la dernière campagne présidentielle, en demandant aux chaînes de le diffuser gratuitement. _ _ Impuissant, le CIDEM n’est pourtant pas dupe de la crise électorale qui s’annonce. Grâce à son baromètre de la citoyenneté - enquêté réalisée en janvier 2004 -, l’association confirme que si 86 % des interrogés considèrent le vote comme un devoir, ils sont 53 % à n’être « pas du tout » ou « peu » intéressés par les régionales (dont 68 % chez les jeunes de 18 à 24 ans).
Un baromètre à consulter et à méditer sur : http://www.cidem.org/cidem/barometre/baro_fr.html

France politique
La dernière élection présidentielle avait vu l’engouement des candidats pour l’Internet et les technologies de l’information et de la communication (TIC). Nombreux étaient ceux qui avaient mis en place une véritable stratégie de communication par le Web. Les élections régionales, moins concentrées sur la personnalité des candidats, donnent à voir un paysage Internet politique plus discret.
Seul André Santini, maire d’Issy les Moulineaux, ville réputée pour sa politique en matière de TIC, se démarque réellement sur ce point. Le candidat UDF à la région Ile-de-France a largement communiqué sur l’utilisation des logiciels libres (notamment pour la gestion de son site sous SPIP), et a incité ses partisans à créer des blogs (sites persos simplifiés) pour le soutenir.
A noter que l’un des sites de référence de la vie politique française - France politique - a ouvert un large dossier sur les régionales, et nous présente tous les sites des candidats, région par région : http://francepolitique.free.fr/

Deux blogs
La vague des blogs que connaît actuellement le Web français n’a pas eu beaucoup de prise sur les régionales de mars 2004. Mais, face au succès des blogs américains, notamment pour le financement de la campagne des candidats démocrates aux élections présidentielles (Howard Dean aurait réussi à récolter 40 millions de dollars grâce à son blog), les politiques français pourraient bien s’y mettre.
Deux sites de la « blogosphère française » font l’analyse du phénomène blog et politique, aussi bien du coté des candidats que des citoyens bloggeurs : http://www.blog-art.com/elections2004/ et http://www.hautetfort.com/politiqueonline/

Le génocide rwandais et les responsabilités occidentales en question

Dix ans après le début du génocide rwandais auront lieu, le 7 avril 2004, les cérémonies du souvenir. D'avril à juillet 1994, un million de rwandais, d'origine Tutsi pour la plupart, mais aussi des Hutus modérés, vont être exterminés par le régime Hutu, dans ce que l'on qualifie de quatrième génocide du siècle. Cent jours de massacres qui continuent de hanter le Rwanda et la (...)

Dix ans après le début du génocide rwandais auront lieu, le 7 avril 2004, les cérémonies du souvenir. D’avril à juillet 1994, un million de rwandais, d’origine Tutsi pour la plupart, mais aussi des Hutus modérés, vont être exterminés par le régime Hutu, dans ce que l’on qualifie de quatrième génocide du siècle. Cent jours de massacres qui continuent de hanter le Rwanda et la communauté internationale, qui refuse de s’interroger sur l’implication directe de certains dirigeants occidentaux, dont le gouvernement français de l’époque. Pour ne pas oublier, tenter de comprendre et surtout faire toute la lumière sur cet épisode de l’histoire, des associations, des collectifs, des journalistes continuent de nous informer. A l’occasion de ce macabre anniversaire, Place Publique vous guide à travers le Web, vers un nécessaire devoir de mémoire.

Rwanda, un génocide oublié ?
Durant le mois d’août 2003, France culture a diffusé quotidiennement une série d’émissions sur le génocide du Rwanda, s’appuyant sur les enregistrements sonores réalisés par l’association belge "RCN Justice et Démocratie" durant le procès de 4 Rwandais à Bruxelles au printemps 2001. La série de 25 émissions constitue une somme très précieuse pour appréhender toutes les facettes du traumatisme rwandais.
Cette série d’émissions est toujours disponible sur Internet et sera bientôt réunie sur 4 CD.
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/ete2003/rwanda/archives.php

Rwanda 94
Pour comprendre l’incompréhensible, il est indispensable de remonter aux racines du mal.
Comment la guerre civile au Rwanda a t-elle débouché sur le génocide de 1994, c’est-à-dire sur l’élimination programmée d’une population désignée comme une race ou une ethnie par le pouvoir en place ? Alors qu’une différenciation identitaire existe depuis des siècles entre les différentes composantes de la société (Hutu, Tutsi, Twas), les colonisateurs belges ont, dès le début du XXè siècle, instrumentalisé ces identités, et les ont transformées en ethnies rivales.
Michel Ognier, à travers son site Internet, revient largement sur l’histoire du Rwanda et la genèse du génocide. Aidé par les nombreuses publications sur le sujet, ce citoyen internaute a rassemblé une masse d’informations qu’il continue de mettre à jour au gré de l’actualité.
http://perso.wanadoo.fr/rwanda94/

Une commission d’enquête citoyenne
La responsabilité des occidentaux ne s’arrête pas uniquement aux raisons historiques des massacres perpétués au nom de la doctrine ethnique. La France, qui a mené une mission d’information parlementaire à ce sujet en 1998, est le pays qui semble avoir le plus contribué à l’aide des génocidaires et la non-assistance à la population massacrée. Des associations, insatisfaites du rapport de 1998 qui a blanchi la France de toute implication directe, se sont réunies en mars 2004, au sein d’une commission d’enquête citoyenne, pour dénoncer et enquêter sur les faits et la responsabilité française,.
Du 22 au 26 mars 2004, des témoignages de personnes rescapées ou ayant été des témoins directs ont permis d’établir des responsabilités écrasantes pour le gouvernement de l’époque. « La France a continué d’apporter, alors que l’exécution d’un génocide ne faisait plus aucun doute, un soutien diplomatique, militaire, financier et de propagande à l’appareil génocidaire », dit l’un d’eux. A voir et à entendre sur le site Internet de la commission d’enquête citoyenne.
http://enquete-citoyenne-rwanda.org/

La communauté internationale en question
Colette Braeckman, journaliste belge et auteur de plusieurs livres sur les conflits dans la région des grands lacs, revient sur les errements de la communauté internationale, et sa responsabilité dans la déstabilisation de toute la région face à un génocide planifié et annoncé. Communauté internationale, France en tête, qui, à l’époque, n’a pas su réagir, malgré les appels au secours émanant de ce pays. A lire dans le Monde Diplomatique de mars 2004.
http://www.monde-diplomatique.fr/2004/03/BRAECKMAN/10872

Une tragédie qui remue toujours l’actualité
Le génocide a débuté après la mort du président rwandais Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994, dans un avion abattu au-dessus de Kigali. Toute la lumière n’a pas été faite sur cette affaire, qui revient régulièrement sur le devant de la scène. Le juge français Jean-Louis Bruguière, chargé de l’enquête, soupçonne le président actuel Paul Kagamé, alors chef du Front Patriotique Rwandais (FPR- Tutsi) d’avoir commandité cette exécution. Kagamé réplique et accuse la France de vouloir détourner l’attention. Pour lui, "il est temps que la France examine ses propres responsabilités au lieu de faire diversion sur le génocide en parlant de l’avion, de la boîte noire, toutes les absurdités qui sont évoquées au tribunal".
Deux sites publient régulièrement des informations, parfois opposées, sur le Rwanda :
- « Rwanda Information Exchange » est une agence indépendante qui reprend de nombreux articles de presse sur le génocide et son actualité.
http://www.rwanda.net/french
- Avec une sélection impressionnante de liens sur le sujet, ce Weblog français revient sur l’ensemble des questions soulevées par le génocide, et son actualité récente.
http://www.netlexfrance.com/weblogs/index.php?p=1661&c=1

Débat national sur l’Education

Au web citoyens ! revient avec une sélection de sites évoquant notre système éducatif. Vaste sujet qui recouvre des problématiques très diverses : collège unique, marchandisation, laïcité et mixité à l’école... Place Publique a cherché pour vous les ressources qu’Internet met à disposition sur ce sujet pour vous permettre d’y voir plus clair, et, pourquoi pas, de participer au grand (...)

Au web citoyens ! revient avec une sélection de sites évoquant notre système éducatif. Vaste sujet qui recouvre des problématiques très diverses : collège unique, marchandisation, laïcité et mixité à l’école... Place Publique a cherché pour vous les ressources qu’Internet met à disposition sur ce sujet pour vous permettre d’y voir plus clair, et, pourquoi pas, de participer au grand débat national lancé par le gouvernement.

Le débat est lancé
Le gouvernement lance le « débat national sur l’avenir de l’école ». Ce débat, qui se tiendra jusqu’en janvier 2004, doit permettre au plus grand nombre de personnes de s’exprimer, à l’occasion de débats publics ou au sein des établissements scolaires. Cette consultation nationale débouchera sur une nouvelle loi d’orientation sur l’éducation en 2004, qui sera présentée au Parlement à l’automne 2004.
Le site Internet du débat national est conçu comme un outil d’informations et de prises de parole. Le site fournit les clés pour comprendre tous les enjeux de ce débat. Les questions soulevées par le système éducatif sont mises en ligne sous forme de fiches explicatives, qui sont autant de pistes de réflexion à mener sur les forums thématisés disponibles sur le site. http://www.debatnational.education.fr

Pour rentrer dans le coeur même des questions que soulève le système éducatif, le Haut conseil de l’évaluation de l’école nous livre les principaux enseignements du rapport d’expert « Eléments pour un diagnostic sur l’école » remis en octobre 2003. http://www.debatnational.education.fr/outilsdudebat/avis.pdf

Le collège unique mis en discussion
Le collectif "Pour un débat national sur le collège unique" n’a pas attendu la mise en place du débat national officiel. Depuis le 4 juin 2003, date de sa constitution, des professionnels de l’éducation, parents d’élèves, responsables syndicaux ou associatifs se sont réunis pour débattre et échanger leurs idées... tous d’accord pour affirmer que le collège unique vit actuellement une crise profonde. Ils dénoncent notamment "l’hypocrisie scolaire" que constitue le collège unique. « Partant d’une volonté de prolonger l’école primaire et d’être une école pour tous, le collège a réussi à hisser le niveau, mais au prix de tricheries de plus en plus importantes (créations de filières occultes, de classes de niveau, etc.). De ces contradictions est née l’hypocrisie, l’écart croissant entre les pratiques scolaires des privilégiés et les principes affichés dans le système scolaire. »
Le site Internet, aux couleurs psychédéliques, recueille de nombreuses contributions et propositions qui alimentent le débat, avant une restitution lors d’un colloque sur le sujet, le 13 décembre 2003. http://www.collegeunique.org

Les menaces du marché sur l’école
Parmi les craintes qui pèsent sur le système éducatif actuel, la marchandisation de l’école est la plus préoccupante. C’est également la "menace" la moins évidente à percevoir et à prévenir dans le temps. Le site belge de l’appel pour une école démocratique (l’APED) nous aide à y voir plus clair sur ce sujet. http://users.skynet.be/aped

Nico Hirtt, membre de l’APED, revient sur la marchandisation de l’école. Ce phénomène mondial repose, selon lui, sur une triple marchandisation des systèmes éducatifs : adaptation des contenus et des pratiques d’enseignement aux attentes des marchés ; transformation des savoirs et de l’école en nouveau secteur marchand, générateur de profits ; marche forcée vers la libéralisation des services publics, initiée par l’OMC et son Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS). « Cette nouvelle adéquation entre l’école et l’économie se réalise tant sur le plan des contenus enseignés, que des méthodes (pratiques pédagogiques et de gestion) et des structures. » L’économie de marché réalisant la manne que représente l’éducation, l’école publique n’aura plus, selon le propre aveu de l’ OCDE en 1996, qu’à « assurer l’accès à l’apprentissage de ceux qui ne constitueront jamais un marché rentable et dont l’exclusion de la société en général s’accentuera à mesure que d’autres vont continuer de progresser ».
Les trois axes de la marchandisation scolaire : http://users.skynet.be/aped/Analyses/Articles2/Trois%20axes.htm

Laïcité, le voile en question
Autre thème récurrent d’actualité autour de l’école, la laïcité et la question du port du voile islamique et des signes religieux. Alors que la commission Stasi doit rendre son rapport sur les principes de laïcité à la fin de l’année, le gouvernement Raffarin annonce déjà sa volonté de légiférer sur le port du voile à l’école. Beaucoup d’associations et de mouvements éducatifs saisissent l’occasion de ce débat pour rappeler que le port du voile à l’école ne représente qu’une partie infime des problèmes liés à la laïcité dans notre société. Le Nouvel Observateur revient sur la question qui divise la société civile, à travers un dossier spécial, disponible sur Internet, qui nous offre un panorama des termes du débat et des différentes prises de position.
http://permanent.nouvelobs.com/societe/20031013.OBS7984.html

Remise en cause de la mixité
Autre thème repris sur Internet à travers la diversité des positions des professionnels de l’éducation, celui de la mixité. L’association Education et Devenir revient sur cette question, qui fait régulièrement la Une des journaux. Si certains voient en la mixité un thème tabou qu’il est nécessaire de briser pour protéger les filles et améliorer les performances des garçons, d’autres y voient une entorse à la démocratie. Parallèlement, la mixité instituée comme principe de l’école républicaine n’est-elle pas déjà mise à mal par les classes moyennes qui préfèrent voir leurs enfants dans des établissements privés ? Le débat sur l’école est décidément lancé...
http://education.devenir.free.fr/mixite.htm

la Vè conférence ministérielle de l’OMC (septembre 2003)

Issue du GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce), créé en 1947 sous l’égide des Nations Unies, l’OMC a vu le jour en 1995. L’organisation mondiale du commerce, composée de 146 Etats membres, est chargée d’organiser la libéralisation des échanges, d’arbitrer des conflits commerciaux entre Etats et d’élargir des champs du libre-échange à de nouveaux domaines (...)

Issue du GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce), créé en 1947 sous l’égide des Nations Unies, l’OMC a vu le jour en 1995. L’organisation mondiale du commerce, composée de 146 Etats membres, est chargée d’organiser la libéralisation des échanges, d’arbitrer des conflits commerciaux entre Etats et d’élargir des champs du libre-échange à de nouveaux domaines (les services notamment). A Cancun, du 10 au 14 septembre, se tiendra la Vè conférence ministérielle, l’organe de décision de l’OMC. Retour sur l’un des évènements majeurs de la rentrée...

Site officiel de l’OMC
www.wto.org/indexfr.htm
Ce site officiel de l’OMC en version française présente l’actualité de l’organisation et notamment l’accord sur la protection de la propriété intellectuelle de la santé publique mais aussi la tenue de la Vè conférence ministérielle. Le programme de Doha pour le développement y est largement exposé ainsi que les enjeux actuels, l’agenda de l’OMC, etc.

En savoir plus
www.ladocumentationfrancaise.fr/dossier_international/omc/index.shtml
Toutes les informations relatives à l’OMC sont disponibles sur le site de la Documentation française : son histoire, ses fonctions, son organisation, ses membres sans oublier la présentations des enjeux commerciaux en cours... Ce dossier complet permet de se forger sa propre opinion sur le sujet, en internaute éclairé.

Position officielle française
www.dree.org/omc
Le site du ministère de l’Economie et des finances présente la liste des négociations en cours, les textes de référence, les communiqués de presse et discours officiels sur les négociations commerciales multilatérales sans oublier une rubrique "OMC, mode d’emploi".

Quid des pays en développement ?
http://www.oecd.org/department/0,2688,fr_2649_33957_1_1_1_1_1,00.html
Grâce à un dossier complet concocté par l’Organisation de coopération et de développement économiques, la question des liens entre l’OMC et les pays en développement est largement étudiée. Finance et développement (dette, aide et financement du développement, etc.), dialogue sur les politiques de développement (société civile et ONG par exemple), mondialisation et interdépendance..., telles sont quelques unes des thématiques abordées par ce site dont la visite vaut le détour.

Ils sont contre...
//france.attac.org (rubrique Institutions, puis OMC)
L’association ATTAC consacre une large place au décryptage des organisations internationales et notamment l’OMC : rapports officiels, articles sur les enjeux du moment (droits de propriété intellectuelle, agriculture, commerce dans les services, etc.). La Une du site met également l’accent sur la mobilisation à venir contre la tenue de la Vè conférence ministérielle.

...tout contre
www.monde-diplomatique.fr
Sur le site du Monde diplomatique, les articles consacrés à l’OMC sont légion. Pour y accéder, il suffit de taper "OMC" dans le moteur de recherche. Le lecteur assidu pourra se délecter de lectures diverses : dossier complet sur l’OMC mais aussi articles abordant des thématiques pointues en lien avec les négociations commerciales soit l’école, le médicament, les télécoms, les OGM, etc.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion (...)