A TRAITER - S’informer

Résidence d’artistes et de petits plats

diminuer augmenter Bookmark and Share

Gros plan

Il fut un temps où sur le quai de Valmy au numéro 200, les Parisiens allaient chercher leur matériel de bricolage. Aujourd'hui, les carreaux de plâtre et autres sacs de ciment du Point P ont laissé place au Point Ephémère avec salle d'exposition d'arts plastiques, salle de concert de 300 places et un café-restaurant qui sort ses tables le long de la Seine quand le ciel est clément. Les deux protagonistes du Point Ephémère, Frédérique Magale et Christophe Pasquiet, partagent les lieux depuis octobre (...)

Il fut un temps où sur le quai de Valmy au numéro 200, les Parisiens allaient chercher leur matériel de bricolage. Aujourd’hui, les carreaux de plâtre et autres sacs de ciment du Point P ont laissé place au Point Ephémère avec salle d’exposition d’arts plastiques, salle de concert de 300 places et un café-restaurant qui sort ses tables le long de la Seine quand le ciel est clément.
Les deux protagonistes du Point Ephémère, Frédérique Magale et Christophe Pasquiet, partagent les lieux depuis octobre avec les pompiers de la caserne voisine en travaux. Leur projet incluant concert, exposition et résidence d’artistes, a été retenu par la mairie de Paris pour occuper cet espace vacant, et ce jusqu’à fin 2007.
Respectant le cahier des charges, ils ont mis au point un processus d’ancrage dans le quartier avec occupation ponctuelle des salles par des cours divers et un comité de suivi composé d’associations locales qui se réunit régulièrement pour que chacun tente de trouver sa place. Deux café-débats ont déjà été organisés . Prochainement une compagnie de danse en résidence va intervenir, en partenariat avec l’Association AIRES 10, pour monter un spectacle avec les enfants du quartier et faire découvrir la beauté du travail sur le corps. « On aime recevoir des artistes en résidence, plasticiens, danseurs et musiciens qui viennent chercher dans ce lieu un espace de création », précise Frédérique.
Plutôt branchés sur la musique électro-acoustique et expérimentale, les gérants du lieu aiment, en art plastique, soutenir des projets « jeunes et fragiles ».
Pour faire fonctionner Point Ephémère, aux 150 000 euros annuels de subvention de la mairie s’ajoutent les recettes du restau et du bar, les entrées des spectacles et parfois la location de la salle...

Café-restaurant Point Ephémère
200, quai de Valmy, 75010 Paris

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion (...)