Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

Analyse sommaire des réponses aux questionnaires sur l’avenir du Pacte civique

Les réponses aux questionnaires sur l’avenir du Pacte civique Deux questionnaires sur l’avenir du Pacte Civique, différents, ont été adressés avant l’été, l’un aux adhérents individuels, l’autre aux collectifs locaux. Il est proposé ci-après une analyse sommaire des réponses puis une analyse quantitative et qualitative des réponses des adhérents individuels et un compte rendu des réponses des collectifs locaux. Analyse sommaire des réponses aux questionnaires sur l’avenir du Pacte civique

Nous avons reçu 169 réponses individuelles sur 2700 adhérents, 10 réponses de collectifs locaux et 5 réponses de Porte-parole du Pacte Civique. Pour un Pacte civique où l’adhésion à des engagements exigeants aurait dû entraîner un sentiment plus fort de responsabilité dans l’édification de la suite du Pacte, ceci peut être jugé décevant.

Le degré de satisfaction de ceux qui ont répondu individuellement est assez bon (64%) et la disposition à renouveler le soutien au PC élevé (84%). Il faut noter qu’il existe une frange de près de 10% d’adhérents qui est partagé entre des éléments de satisfaction et de déception, ce qui les conduit à hésiter sur la suite de leur engagement. Les critiques sur les points faibles du Pacte civique sont particulièrement développés dans les réponses des collectifs locaux, un sur 9 se prononçant pour l’arrêt du collectif local.

Les réponses sont stimulantes sur les pistes d’avenir du Pacte civique, la moitié des adhérents étant pour poursuivre notre action, un quart pour poursuivre plus modestement, un quart pour s’intégrer dans un autre collectif (mais lequel ?), une minorité pour écrire l’épilogue, les résultats dépassant le total des réponses du fait de ceux qui ont donné plusieurs réponses (indiquant en particulier qu’il fallait continuer tout en coopérant avec d’autres initiatives).

Les propositions d’investissements pour la poursuite du Pacte envisagés par ceux qui répondent à cette question sont encourageantes, même s’il faut prendre en compte le fait que plusieurs investissements sont cités dans certaines réponses ; ceci donne 70 personnes prêtes à s’investir dans un groupe local, 40 à contribuer financièrement, 32 à participer à un groupe projet, 12 à rejoindre le collectif national. Sinon les suggestions et les avis sont nombreux et surtout très variés. Il en ressort des points forts incontestables : − l’ambition initiale du Pacte civique a été bien perçue par beaucoup, mais de diverses manières ; − la qualité de notre démocratie et la citoyenneté sont plébiscités comme thème prioritaire du Pacte civique par une majorité de nos adhérents ; − les objectifs de recentrage et de meilleure incarnation du Pacte civique sont plus largement traités que ceux de décentralisation autour des collectifs locaux et de renforcement de la dimension spirituelle ; notons le paradoxe que l’objectif de recentrage n’empêche pas la formulation de nombreuses suggestions de nouveaux thèmes à approfondir ; − les problèmes rencontrés en matière de communication, de coopération, d’information sont largement évoqués, en particulier par les collectifs locaux ; − certaines réponses comprennent des encouragements, d’autres des motifs de découragement et des critiques.

Une lecture attentive des réponses montrent que certains sujets de débat entre nous n’ont été qu’abordés à la marge en particulier sur l’orientation du Pacte civique : transpolitique/orienté politiquement/alternatif, réunissant des militants/s’adressant au peuple dans sa diversité, français/ouvert sur l’Europe et le monde.

Traitement de la partie qualitative des 169 réponses individuelles (au 29/9/14)

Ce traitement reprend les réponses écrites à la question « quel est selon vous le cœur de métier du Pacte civique, les domaines où son apport est indispensable ? » ainsi que les avis.

1 Faire vivre le Pacte civique en restant fidèle à l’ambition initiale L’originalité du Pacte civique est l’appel à s’engager et à changer soi-même pour changer la société et les institutions (6), nous aider à changer Inventer un futur désirable pour tous (4) Approfondir les engagements personnels du Pacte civique (2) Les engagements déclinés en 3 modes, individuels, collectifs et institutionnels appliqués aux 4 objectifs de créativité, sobriété, justice et fraternité constituent notre cœur de métier (3) Penser, agir, vivre autrement en démocratie Développer une réflexion partagée, discerner Promouvoir des valeurs de justice, solidarité, sobriété au sein de la société française J’apprécie une créativité au service du civisme Lutter pour une société plus fraternelle La démarche est fondée sur de vraies valeurs qu’il nous faut remettre sur la table pour les vivre, Réveiller notre esprit civique en commençant par notre transformation personnelle Faire prendre conscience de la responsabilité de chacun dans l’avenir de tous Le Pacte civique est porteur d’une vision globale et d’une justification qui assure une cohérence Le cœur du métier du Pacte civique est pédagogique Faire naître une nouvelle résistance pour sauver le système social français et les valeurs de la démocratie Créer un collectif de citoyen(ne)s qui s’engagent pour montrer qu’un autre modèle est possible : moins de croissance, moins de profit, moins de "pouvoir", au service de la solidarité, du vivre-ensemble et du bonheur Poursuivre l’approche pluraliste et ouverte du Pacte civique Permettre une réflexion indépendante et sans préjugés sur la situation politique La mise en dialogue de sphères de la société qui ne dialoguent pas nécessairement et la conscientisation des citoyens et des élus contribuent à la promotion de la démocratie La particularité du Pacte civique, c’est le « mieux vivre ensemble » ; au-delà des divisions politiques ou personnelles, des luttes pour le pouvoir, essayer de rassembler les bonnes volontés pour améliorer notre société, favoriser les liens entre personnes et organisations, et vivre en meilleure harmonie. Développer la démocratie, la justice et réduire les inégalités Être des membres engagés répercutant dans leur relationnel l’esprit du Pacte civique Répandre dans la société civile un humanisme porteur de justice et de paix Fédérer des actions sociales, environnementales, démocratiques (creuser les 32 engagements pour faire face à la triple dette) Transformer notre projet de société

2 Améliorer la qualité démocratique et responsabiliser les citoyens

L’Observatoire citoyen de la qualité démocratique est le meilleur outil du Pacte Civique (5) Aider à prendre conscience de sa citoyenneté (2), favoriser l’émergence de nouveaux citoyens (2) J’ai pu échanger en groupe sur la citoyenneté, je suis pour le dialogue citoyen sur le terrain Aider à promouvoir l’implication civique et citoyenne partout où c’est possible, repenser la citoyenneté, rechercher une nouvelle citoyenneté responsable, redonner sens à la démocratie Le cœur de métier du Pacte Civique, sur la base des engagements qui constituent son originalité du PC, me paraît être, à titre individuel et collectif, la recherche d’une citoyenneté nouvelle et responsable Contribuer au débat démocratique (4), aider à discerner face aux choix politiques Promouvoir le dialogue citoyens-élus (2), le dialogue social et intergénérationnel(2) Le Pacte civique doit rappeler à notre classe politique qu’elle a un devoir de démocratie (2) L’éthique du débat est au cœur du Pacte civique (2), mettre en œuvre l’éthique du débat, favoriser le dialogue dans la société, favoriser l’élévation du débat public sur le terrain Regagner de la confiance en étant force de proposition Faire des propositions pour améliorer les fonctionnements de nos appareils d’État Interpeller les décideurs (hommes politiques, dirigeants d’entreprises, responsables d’associations, de syndicats, etc.) sur les enjeux de notre monde Redonner ou plutôt donner au citoyen la parole pour qu’il ne soit plus considéré comme un bulletin dans l’urne Donner la parole à ceux qui ordinairement ne l’ont pas Proposer des outils concrets d’amélioration de la pratique démocratique, comme l’éthique du débat ou les méthodes de co construction, contribuer au renouveau des pratiques démocratiques et de la participation citoyenne Promouvoir le rôle, le métier et la pratique du citoyen (avec ses droits et devoirs) Susciter des lieux ou des moments où l’on puisse débattre sans enjeux politiques pressants et où l’on puisse aborder des thèmes de débats nationaux qui sont occultés, réfléchir sur la politique Exprimer des besoins citoyens et donner aux citoyens les informations permettant de choisir, d’une part dans leur vie quotidienne, mais aussi lors des échéances électorales Éveiller la conscience des concitoyens, donc informer tout en donnant des pistes concrètes, des actions à entreprendre Développer la démocratie participative, la qualité démocratique Conforter les partis comme Nouvelle donne qui vont dans le sens du Pacte civique Approfondir une philosophie politique qui fait défaut dans les grands partis traditionnels Apporter une analyse sereine de la gestion de la politique sociale et économique de notre pays dans un contexte élargi à l’Europe, voir au Monde Cesser d’être gouvernemento-dépendants, inciter le gouvernement à agir Définir une charte de l’élu national Rappeler que la politique n’est pas réservée aux femmes et hommes politiques, mais aussi ne pas hurler avec les loups "tous pourris !" ou "rien n’avance !" Partager et communiquer des pratiques citoyennes Faire vivre la démocratie dans tous les domaines d’implication du PC Préférer la démonstration pédagogique au marketing politique Se demander pourquoi tant de nos concitoyens ne sont plus des républicains Guider chacun pour l’aider à se comporter en citoyen Défendre les principes républicains et démocratiques Etre vigilent sur les aspects financiers des dossiers politiques Répondre aux besoins de nos citoyens (agriculture de qualité...) grâce à des réseaux locaux, proposer une démocratie plus décentralisée On ne peut pas se contenter d’incriminer les "autres" à coup de "faut qu’on" ou de "y a qu’à, mais il faut que chacun mesure sa part de responsabilité

3 Revoir le Pacte civique 3. 1 Le recentrer Clarifier notre cœur de métier (la pédagogie sur le changement personnel ?) Se concentrer sur la nouvelle façon d’être citoyen aujourd’hui et sur la place de la société civile dans l’action politique. Se consacrer essentiellement à la définition et à l’organisation de la démocratie Réorienter vers une démocratie à éthique globale, qui ai du sens humain, et non pas une "démocratie" financière et spéculative, se faire "relayer" et soutenir toutes les associations et groupements avec une "vraie éthiques", style alternatif sociétal et économiques, "spirituel light" Écrire une charte de référence à partir du constat de la crise, de nos valeurs et de nos engagements (à simplifier) Être un mouvement de référence aidant à réfléchir, sans chercher à multiplier les adhérents Persévérer sur les grands chantiers en cours Recentrer l’OCQD sur ce que ne font pas les autres Se recentrer sur quelques objectifs simples et prioritaires (ex : le défi climatique, la finance débridée) Reformuler le message spécifique du Pacte et s’y tenir (car touche trop de sujets) Choisir une action concrète annuelle porteuse des impératifs du Pacte civique Travaille ensemble selon nos compétences sur des sujets prioritaires à déterminer Lui donner une dimension plus politique (discuter la légitimité de la dette, du soutien à Juncker comme président de la commission, 3.2 L’incarner sur le terrain Dialoguer avec les autorités intermédiaires, exceptionnellement les plus hautes. Faire des propositions d’actions collectives en fonction de l’actualité, être une force de proposition dans la vie politique et citoyenne Faire passer nos idées dans des actions possibles, à notre portée, et non vue de l’intelligentsia parisienne Parler aux citoyens d’actions concrètes et nécessaires Faire naître une nouvelle résistance pour sauver le système social français, les valeurs de la démocratie Faire d’une démarche de fond une démarche pratique Participer à des actions pratiques ayant des résultats sur un à trois ans Être plus dans le concret et en lien avec d’autres organisations J’ai besoin d’être dans le concret, dans l’action Etre capable de répondre « à quoi sert le Pacte civique, que faites-vous, pourquoi faire » sans rester dans des propos intellectuels Dissiper le flou de l’engagement et de l’action 3.3 Lui donner sa dimension spirituelle et éthique Être le sel de vivre ! Assurer une veille (2) et s’appuyer sur elle pour se positionner sur des sujets qui interpellent Faire émerger le sens en trouvant les mots validés par le collectif pour expliciter ce qui est ressenti L’engagement N°1 (réfléchir au sens de son action) est d’ordre spirituel. Introduire la spiritualité laïque Générer une culture politique porteuse de sens Approfondir la place de la spiritualité dans nos vies et dans nos sociétés Insuffler une dimension d’éthique 3.4 Le décentraliser Les "régionaux" se sentent totalement isolés et peu écoutés. Les idées et propositions de la "base" remontent-elles ? Sont-elles réellement diffusées, exploitées ? Un pacte à notre portée et non vu par l’intelligentsia parisienne Faire connaître les actions locales en leur donnant toute leur dimension Participer à mon collectif local, à un collectif local

4 Revoir les modalités de mise en œuvre 4.1 Communication Se faire connaître par des informations simples et régulières Rende visible le Pacte dans les médias et travailler avec des mouvements et des associations connues du grand public Apparaître dans les médias nationaux On a besoin de « grandes messes » et d’un leader charismatique Reprendre le livre bleu 4.2 Coopération et travail en commun Se rapprocher d’autres collectifs pour envisager des actions communes et un regroupement pour plus d’efficacité (2) Réfléchir et agir ensemble entre organisations adhérentes au PC Fédérer tous ceux (personnes physiques, associations) qui croient qu’il y a un bien commun au-delà de leur propre intérêt singulier Mener des actions concrètes en synergie avec d’autres, comme le Collectif Roosevelt, les États généraux du Pouvoir citoyen, le collectif de la transition, Colibris, la fondation Jean Jaurès, Bleu-blanc-zèbre S’associer à d’autres initiatives poursuivant des buts communs, mener des grandes actions communes Participer avec discernement à d’autres organisations qui vont dans le même sens que le Pacte civique et qui puissent avoir assez de poids pour être efficaces Proposer des méthodes de réflexion et de débats et faire des dossiers thématiques en invitant des experts et des citoyens pour les constituer Se transformer personnellement grâce à des groupes d’échanges et de partage Concilier créativité et dynamisme des jeunes générations avec expérience et sagesse des anciens Actions trans-générationnelles Valoriser les initiatives des collectifs locaux (fiche repère...) Organiser le travail commun local/national Les actions locales doivent être alimentées et alimenter le collectif national dans un constant aller et retour. Le site doit être mieux adapté à cette interaction. 4.3 Information et formation Alimenter la réflexion des adhérents sur des sujets d’actualité Développer l’éducation politique des membres et l’éducation populaire Créer une éthique du débat public Aider à porter nos interrogations en mots simples Contribuer à édifier une société civique grâce à l’éducation populaire et citoyenne et à l’apprentissage de méthodes démocratiques, former à la citoyenneté

5 Suggestions diverses 5.1 Suggestions sur des thèmes à aborder et des actions à mener Ouvrir un espace civique où serait débattue la nature de la société française Renforcer l’action contre les inégalités, les exclusions... Prendre en compte les personnes les plus fragiles Promouvoir une éducation émancipatrice Développer le lien avec l’économie sociale et solidaire Changer le modèle économique d’une société « bureaucratique de consommation » Amorcer la transition vers un changement de paradigme économique écologique politique Apporter un éclairage sur les défis environnementaux et sociétaux (entre autres) auxquels nous devons (ou allons devoir) faire face et proposer des solutions viables et cohérentes pour tenter d’y remédier Rédiger des fiches sur la laïcité, les médias et les citoyens, la société des normes, etc. Travailler sur la transition énergétique et les ressources limitées de notre planète Être décroissant sans être austère Sortir du simplisme en matière d’immigration (aspects positifs et difficultés) Rassembler et promouvoir les expériences en matière de santé publique Travailler pour que le Ps et l’Ump travaillent ensemble pour mettre en œuvre les réformes fondamentales dont la France a besoin, aider à la constitution d’une coalition politique pour redresser le pays. Développer des approches dans l’esprit de la communication non-violente Mieux faire faire comprendre l’articulation France/Europe/monde. Reconnaître l’intérêt du convivialisme S’internationaliser 5.2 Suggestions sur les modalités Reformuler les engagements, en réduire le nombre (2), travailler leur mise en œuvre Que des jeunes s’investissent Favoriser l’émergence de quadras alliant spiritualité et politique Inventer des liens avec les isolés Améliorer la communication vers les publics à convaincre, améliorer nos instruments numériques Prévoir des engagements dans le Pacte civique mieux définis en durée et objet Monter une plateforme d’échanges entre groupes locaux Mieux solliciter nos adhérents Valoriser le collectif d’organisations adhérentes (mais il faudrait que ces organisations participent plus au financement du Pacte civique)

6 Des découragements, des doutes, d’autres voies Je suis déçu du peu d’adhésions Je me suis beaucoup investi pour faire connaître le PC, avec peu de résultats « Poursuivre » doit-il être dans le politique ? Notre financement ne doit pas autant dépendre de JB de Foucauld Redonner vie à ce projet tombé à plat Certains élus signataires ont-ils lus le Pacte civique ? Le Pacte civique n’est ni audible, ni visible Le Pacte civique est-il altermondialiste, écologiste, droit de l’hommiste ? Rejoindre Nouvelle donne

7 Des remerciements, encouragements, proposition de s’investir... Contribution financière jointe à des réponses écrites au questionnaire (3) Continuez (3), poursuivre Le Pacte civique m’a beaucoup apporté dans ma façon d’être un citoyen responsable Espoir d’avoir l’opportunité en 2015 de s’investir Ce sont les utopies positives qui font bouger le monde Je ne conçois pas que le PC disparaisse Des actions comme le Pacte civique doivent être encouragées, il ne faut pas céder au découragement Bravo pour votre action Avec mes remerciements pour votre travail Bon vent au Pacte civique, envers et contre tout

« Je sème où je suis, je sème donc je suis, j’aime donc je suis »

Réponses des collectifs locaux Nombre de réponses : 10 (Moselle, Gard, Boulogne-Billancourt, Nantes, Strasbourg, Rhône, Le Havre, Isère, Marseille, Montpellier)

1 Bilan des collectifs locaux

Nombre de participants, sympathisants et contacts. Entre 3 et 24 participants actifs aux collectifs locaux, une dizaine en moyenne ; les membres actifs des collectifs, et notamment ceux qui représentent des organisations, sont des personnes déjà très engagées par ailleurs et les adhérents ont en majorité plus de la cinquantaine. Sinon contacts avec les signataires individuels et associations locales. Évolution du nombre d’adhérents : croissance au début puis stagnation, sauf exception Liens établis avec d’autres organisations, Pour la composition des collectifs eux-mêmes, sont cités :LVN , Poursuivre, CMR, Unicités, et selon les contextes locaux SNC, RECIT, Confédération paysanne, ATTAC, FSL, Amis de la vie, CCFD, Centre sociaux, GAM, Collectif des quartiers populaires de Marseille, École de la paix, Ligue de l’Enseignement, Arpenteurs, UPEG, Municipalité, Mouvement européen, Jeunes européens, Maison de l’Europe, CG 57, Convaincre, Foyer protestant….

Collaboration avec d’autres collectifs dans le cadre des EGPC ou autres : Collectif Roosevelt (1), Conseil de développement (2), Colibris (5), Monnaie complémentaire (1), AntiTAFTA (1), ALTERNATIBA (1), Collectif gaz de schiste (1).

Principales réalisations Réunions régulières périodiques du collectif local (dans certains cas surtout au début) 6 débats publics avec pour thèmes : élections, environnement, santé (2), métropoles (2), Europe (1), démocratie (1) 3 rencontres avec des élus locaux et européens 3 conférences de présentation, souvent avec JBdF 2 projections de film en partenariats (Colibris, MARLYMAGES) 4 courriers, réflexions pour élections 8 réunions de réflexion sur l’avenir du Pacte civique Présence mensuelle au marché (1) Participation au cercle de silence (1) Réflexions sur engagement 1 et les engagements (1) Réflexion et action sur éthique du débat (1) Groupes de travail : social local (2), veille démocratique (2), engagement (2), santé (1)

Bilan communication Auprès des médias : faible, sauf Grenoble et Marseille, malgré, pour certains, courriers et relances Tenue des stands lors de salons (2), à Dialogue en humanité Par mail (tous), par médias sociaux (1), auprès de librairies 1

2 Les apports spécifiques, pour votre collectif, du pacte civique

Les 4 impératifs, les 3 niveaux d’engagement ; la méthode, pour promouvoir le changement dans la société en changeant d’abord soi-même ; travailler avec d’autres, de manière conviviale « hors chapelles » sur la politique et la citoyenneté, sur l’importance de la démocratie dans la vie associative et la vie publique ; capacité à réfléchir et à agir, notamment au niveau local, à animer le débat public ; le petit livre bleu ; le site ; les apports des groupes projets : OCQD, Europe, 1er Mai ; la formation à la construction des désaccords féconds ; l’aspect trans-politique, la dimension transverse, qui favorise le débat public.

3 Les points faibles et forts du pacte civique Ponts faibles Communication médiatique insuffisante aux plans local et national : langage compliqué, moralisateur et abstrait, qui ne touche pas les jeunes et les non intellectuels, seulement les milieux déjà sensibilisés. Les 32 engagements, qui semblent inatteignables ou applicables dans le quotidien, trop complexes, et font hésiter les gens Communication par internet et réseaux sociaux insuffisante : améliorer la formulation, mettre en place des téléréunions, demander à des jeunes de rédiger la page facebook, connaître l’impact du pacte civique dans les réseaux sociaux. Absence d’une définition simple du « cœur de métier » du pacte civique : politique ? veilleur ? éveilleur ? poil à gratter auprès des gouvernants, des responsables ? D’où être plus précis et ne pas s’engager tous azimuts. Absence de priorités. Dilemme entre le « savoir être » du pacte civique et le « savoir-faire » des milieux associatifs, ainsi qu’ambivalence entre « personnel » et « collectif » dans l’action. Déficit de pédagogie : à quel niveau se situe le Pacte Civique ? Trop vague. Faiblesse de notoriété : pas de leader charismatique, pas de visibilité médiatique. Trop confidentiel, Besoin de formation à l’animation de débat ouvert. Les modalités d’adhésion : plusieurs parmi les derniers inscrits ne reçoivent pas les informations et les communications ; l’inscription par internet est difficile et il faut s’y reprendre à plusieurs fois. (La suggestion est faite d’avoir recours davantage aux inscriptions papier, qui ont l’avantage d’être immédiates, faites à chaud, à l’occasion d’un événement). L’opération 1+un = échec, stagnation du nombre d’adhérents. Pas de sentiment d’appartenance au Pacte civique, lié peut-être au fait que localement, le collectif n’est pas constitué en association déclarée Manque d’implications des associations signataires : les valeurs du Pacte Civique ne sont pas intégrées, « incarnées » par les membres de ces associations. Impulsion insuffisante, prises de position trop molles, trop intello En interne, améliorer le lien entre collectifs locaux, entre le national et le local : le collectif parisien est très loin des actions locales (sentiment d’isolement). Les membres ne connaissent pas l’organisation, les priorités, ce qui se fait ailleurs. Les actions locales des collectifs sont insuffisamment mises en valeur` Déception sur l’évolution des EGPC au niveau national Le non renouvellement des membres des collectifs national et locaux Les milieux économiques sont insuffisamment touchés. Rien sur la laïcité Manque d’adhérents, manque de financement Dépense démesurée d’énergie pour peu de résultat : rien ne change dans la société

Points forts • De belles et grandes idées, s’appuyant sur des valeurs fortes, universelles, auxquelles tout le monde ne peut qu’adhérer ... • L’envergure nationale • Repère pour une société qui en a bien besoin, solide base de réflexion et d’action en ce qui concerne la citoyenneté • L’OCQD • La contribution aux EGPC • Bonne diffusion des informations du National vers le local

4 Quels scénarios pour votre collectif Une majorité de collectifs locaux se prononce pour continuer : • Continuer plus modestement en se centrant sur son « cœur de métier • Oui à la continuation du travail avec d’autres collectifs après recentrage (réduction de voilure), sans perdre nos fondamentaux • Sur les mêmes valeurs, communiquer et agir avec plus de monde ; intégrer les dimensions Europe : trouver des organisations similaires au niveau européen et créer un pacte civique européen • Intégrer précarité-exclusion • Continuer en ciblant des points à travailler dans la durée • Développer la formation permanente de tous aux enjeux et aux thèmes majeurs pour responsabiliser les citoyens Encourager les citoyens urbains et ruraux à se réconcilier avec les grands partis politiques existants et à se détourner des extrémistes. Se mobiliser contre le vote FN • Être en résistance face à une société dominée par l’argent et l’individualisme • Contrer la montée des extrémistes, y compris en milieu rural, réconcilier les citoyens et les partis Autres suggestions pour continuer : • Réfléchir comment ensemble organiser des débats publics sur des sujets sensibles (2) • Engagement citoyen : sensibiliser en utilisant les réseaux sociaux • Militer pour une information positive (pétition…) • Partir DU CONCRET • Travail sur l’engagement avec les Conseils de Développement • Contribuer à la naissance d’un « lieu des sans-lieux » • Lancer des actions qui permettent de fédérer les associations qui forment/formeront le collectif-44 ; en priorité, suivi des actions de la nouvelle équipe municipale en matière de démocratie participative et éventuellement participation active (dialogue citoyen, échanges entre associations et adjoints en charge des quartiers, co-construction de projets, participation aux débats etc...) • Sensibiliser aux prochaines élections européennes de 2019 • Soutien au Collectif des quartiers populaires de Marseille, proposer une journée de réflexion sur l’exclusion • Continuer ce qui est engagé, former des groupes thématiques et communiquer en interne et en externe, avec mails, blogs • Imaginer une action à l’occasion d’ALTERNATIBA ; • Saisir les opportunités de sensibilisation pour faire connaître le Pacte Civique ; se faire connaître auprès du Bureau des Associations de la Ville ; interroger les maires de la communauté d’agglomération (les petites communes sont à l’affût d’idées citoyennes) • Organiser une manifestation le 9 mai sur l’Europe et l’emploi

Se dissoudre dans un autre collectif, mais lequel ? (2) Ne pas abandonner la raison d’être du pacte civique. Que ce soit apolitique, promouvant l’engagement personnel, les valeurs citoyennes, le bien commun et élargisse sa réflexion et son action au niveau européen

Arrêter : oui (1), possibilité d’arrêt si on ne traduit pas les 32 engagements en propositions concrètes pour les plus démunis (1), le groupe est en mutation : départ de l’animateur (1)

L’organisation • Se mettre en association • Maintenir une réunion mensuelle ? • Continuer la collaboration avec les partenaires en évitant la dispersion • Que les associations signataires s’harmonisent davantage (cf. livre « nous pouvons vivre ensemble »), contacter les associations (signataires ou pas) qui partagent les mêmes valeurs et leur suggérer d’envoyer un représentant aux réunions. Les moyens : subventions locales (1), renforcer les moyens médiatiques. Besoins attendus du National : soutien financier pour le démarrage de certaines actions, soutien au niveau com ; fédérateur plutôt qu’initiateur : se recentrer, simplifier, relier davantage les groupes projets aux collectifs locaux, diffuser les initiatives des collectifs locaux, les mettre en réseau sur des thèmes communs, organiser des rencontres régulières de collectif à collectif, donner de la visibilité médiatique ; définir des priorités d’action.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)